Venez incarner un maître possédant un neko, ou un neko au service de son maître, sur l'île des Tanuki !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je deteste me promener toute seule sans Ichiru ou Père.. [PV: Eleventh A. Lily-Rose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rei Kuran

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 14/03/2013

Feuille de personnage
Hybride de: : Personne
Maître de: : Naélyne et Seirên
Situation professionnelle:: Je n'en ai pas

MessageSujet: Je deteste me promener toute seule sans Ichiru ou Père.. [PV: Eleventh A. Lily-Rose]   Sam 16 Mar - 9:53




Je deteste me promener toute seule, sans Ichiru ou Père..

Eleventh A. Lily-Rose & Rei Kuran
✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝


Par cette belle journée de 16 mars, Rei fût réveillée par un rayon de soleil intempestif qui était passé entre les deux lourd rideaux de velours noir, pour venir jouer sur la joue de la jeune fille. Elle ouvrit les yeux, tout doucement. Elle se rendit compte qu'elle était en sueur. Sa cambre était sombre. Totalement tapissée de noir. Elle s'assit dans son grand lit du style gothique à baldaquin en velours noir, décoré de boiseries.

Elle tourna la tête vers la porte de sa chambre. La chaise ou s'asseyait Ichiru habituellement était vide, et son katana n'était pas posé à côté. Il était donc absent du manoir.. Pourquoi n'en avait-il pas parlé à Rei. Elle se doutait de la raison. Son père avait dû lui demander de l'accompagner quelque par pour affaire et Ichiru n'a pas voulut l'a réveiller. Elle trouva, comme elle le pensait, un mot sur la table. Il rentrait ce soir disait le mot.

Rei appela donc Rima, la domestique qui remplaçait Ichiru quand il était absent. Elle arriva donc dans la chambre avec le petit déjeuner de Rei, qu'elle posa sur la petite table ronde près de sa fenêtre. Elle ouvrit lentement les rideaux en velours pour laisser rentrer une lumière douce, tamisée par des doubles rideaux gris transparents.

<< Si Ichiru n'est pas revenu avant mon couché, pensez à bien fermer les rideaux. Ce matin un rayon de soleil a réussi à passer à travers et m'a réveillée. Vous savez que je n'aime pas cela.. >>

Rima acquiesça et aida Rei à se lever. Celle-ci enfila, par dessus sa chemise de nuit noir en coton, une robe de chambre à manches longues gris souris. Elle alla s'asseoir à la petite table et observa son plateau repas. Une théière d'un service en porcelaine d'Angleterre, remplit de chocolat chaud avec la tasse et la coupole qui l'accompagne. La tasse ressemblait à une rose ouverte. Rima versa donc le chocolat. Rei y ajouta deux sucres et tourna avec la petite cuillère en argent. Il y avait aussi, sur le plateau, une assiette du service à thé qui accueillait une part de fraisier japonaise que Rei commença à manger par petites cuillerées.

Une fois lavée et coiffée, Rei choisit une robe gothique lolita victorienne que Rima l'aida à passer. Enfin, elle passa tout le reste de la matinée à jouer du piano et à regarder les gens passer à travers sa fenêtre. Elle vit à ce moment là des adolescents de son âge se diriger vers le parc. Ca y est, c'était décidé. Pour avoir des amis et être comme les autres, elle devait sortir sans Ichiru et affronter ses peurs ainsi que ses voix. Elle alla en parler à Rima, qui, toute heureuse de voir sa maîtresse si désireuse de sortir, lui enroula dans un mouchoir des petits gâteaux secs maison pour qu'elle puisse gouter dehors.

Sur ce, Rei sortie du manoir familial, abritée sous son ombrelle en dentelle noir. Tout les domestiques, et même sa mère, étaient dans le hall pour la regarder sortir. C'était un évènement.

Pendant le trajet jusqu'au parc, tout se passa bien. Rei s'assit dans un coin tranquille, ou personne n'avait l'habitude de venir. Elle n'aurait donc pas de crise d'angoisse. Il y avait au dessus d'elle un cerisier en fleur. Bizarre.. Habituellement ils fleurissent vers septembre. Elle vit sortir de nul part deux tanuki tout mignons, elle en fût attendrie. Elle prit donc deux petits gâteaux secs du mouchoir et les leurs donna. Elle réussi à caresser l'uns des tanuki, qui, content du gâteau, vint se rouler en boule sur les genoux de Rei.



Fait par Hina Sweet de Templactif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je deteste me promener toute seule sans Ichiru ou Père.. [PV: Eleventh A. Lily-Rose]   Sam 16 Mar - 20:33


« Je déteste me promener toute seule sans Ichiru ou Père.. »
Rei Kuran&Eleventh A. Lily-Rose

music theme (♪)

Cela faisait quelques jours déjà que je me retrouvais à l'extérieur et je n'avais toujours pas de nouvelles de M. Martens. Pourquoi ne venait-il pas me rechercher ? Ne savait-il pas où je me trouvais ? L'avait-on agressé également et placé autre part ? Pourquoi ? Qu'avait-on fait d'aussi mal pour que l'on veuille nous séparer ? M. Martens avait raison en me gardant enfermé à l'intérieur du laboratoire : Les autres à l'extérieur étaient si méchants, si cruels. Un groupe de trois personnes étaient même venu me faire du mal alors que l'on m'avait déjà jeté dans une poubelle. J'avais l'impression que lorsque j'avais mis le pied dehors, je me retrouvais en pleine jungle où l'on devait faire face aux autres qui n'hésiteraient pas à choisir la bonne occasion pour pouvoir vous bondir dessus. Qui plus est, le fait que je sois un ange pouvait aussi jouer. Peut être étaient-ils jaloux après tout. Mais l'endroit où je m'étais retrouvé semblait si sinistre. On avait l'impression que seul le genre de ces trois types grouillaient par ici. Comme des milliers d'insectes ! J'avais cru que je n'allais jamais m'en sortir, faiblissant sous les coups de ces monstres. J'étais bien trop maigre pour pouvoir me battre contre ces hommes ! Et puis, comme par miracle, quelqu'un vint nous rejoindre, suite à mon appel à l'aide. Je su alors qu'il n'y avait pas que des démons qui vivaient dans cet endroit, mais aussi des genres de personnes comme lui, qui aidaient les autres quand ils en avaient l'occasion... Je suis sûr que c'était un ange gardien. Mais encore aujourd'hui, je peine à croire que des anges aient des anges gardiens. Ça serait bizarre. Ou alors c'était juste pour s'entraider entre anges ? Peut être bien. J'avais l'impression qu'il n'était pas qu'un simple humain. J'avais un peu de confiance en lui, mais j'avais quand même un peu peur qu'il s'en prenne à moi à son tour. Après tout, il était puissant et moi beaucoup moins... Il aurait pu en profiter. Mais bref ! C'est depuis cette rencontre que je pris la peine d'essayer de découvrir de nouveaux endroits.

Je errais donc, sans but ni fin, juste l'envie de découvrir de nouveaux endroits, de nouveaux paysages me posant bien la question de ce qui avait bien pu m'entourer sans que je puisse m'en rencontre réellement compte. Je savais déjà que j'étais loin de mon pays natale puisque lorsque M. Martens m'emmena avec lui, nous parcourûmes de longues routes avant d'arriver chez lui puis dans son laboratoire. Je ne savais pas pourquoi au départ nous avions dû aller si loin, puisqu'il venait souvent chez mes parents, mais je su qu'il venait de s'y installer peu de temps avant de me rapporter avec lui. C'était plus une maison où il s'y rendait pendant les vacances au départ disait-il. Mon dieu, quel courage il avait pour aller aussi distant sans avoir peur de rencontrer des mauvaises personnes ! Même moi je n'avais pas ce courage... Jusqu'à maintenant... Parce que j'y étais obligé. Si je ne bougeais pas, je ne mangeais pas ni ne buvais. Je pouvais mourir... Et je ne vous dis pas comment j'eus beaucoup du mal pour me mouvoir à travers la foule. Je baissais instinctivement la tête pour éviter les regards, comme si en ne les regardants pas, ils ne me verraient pas ; Je leur serais invisible. Puis, l'un d'entre eux vint me donner un coup de coude. Je cru qu'il l'avait fait exprès. Encore un autre qui voulait me faire du mal ! Instinctivement, je m'étais retourné et lui grognait après dessus avant de bondir sur lui et de le mordre au cou... Si je devais à tout prix éviter qu'il ne m'assassine de coups, il fallait que je me défende. Et c'est la première idée qui me venu en tête. Terminant de l'attaquer au sol avec mes ongles, mes poings, mes pieds... Bref, j'essayais de le terminer sans vraiment le remarquer. Finalement, lorsque je vis qu'il avait du mal à se relever, je reculais et regardais autour de moi remarquant les visages effrayés des personnes alentours. Au plus grand étonnement des autres, j'affichais un grand sourire satisfait. Personne ne voulait s'approcher de moi, c'était mieux ainsi...

Je finis donc par reprendre la route. En direction du Parc. En fait parce que c'était l'endroit le plus proche et que j'étais curieux de savoir pourquoi il y avait tant de verdure. Je vis également que de nombreuses petites créatures se regroupaient ici. Des créatures que je n'avais jamais vu auparavant... J'espérais qu'ils ne m'attaquent pas et faisait un geste brusque lorsqu'ils s'approchaient trop prêt de moi. Je finis finalement par me laisser tomber par terre, appréciant la douceur et la fraîcheur de l'herbe avant de m’étirer et de fermer peu à peu les yeux. Bien que je ne voulais point dormir, j'avouais qu'avec les journées précédentes, j'étais fatigué de marché où le vent me menait... Et surtout où Nepheristes me guidait. Par moment, elle faisait son apparition et des fois, elle ne se manifestait pas du tout. Elle me disait des fois ce que j'avais à faire, mais ce n'est pas pour autant que je suivais à chaque fois ce qu'elle disait. Par exemple, ce n'est pas elle qui m'avait dit de me défendre contre l'autre homme de tout à l'heure... Par contre, c'est plus ou moins elle qui me tenait éveillé. Là encore, alors que je me sentis aller dans les bras de Morphée, j'entendis son sifflement sinistre ce qui m'éveilla en sursaut. Pas que que je la craignais mais... Bon d'accord, je la craignais !! En fait, au départ, alors que je me trouvais dans une cage, elle n'arrêtait pas de me tourner autour, me mettant mal à l'aise cherchant à comprendre ce qu'elle attendait de moi. Voulait-elle me dévorer ? Ou pas ? Aujourd'hui encore, je me laisser guider par elle, mais je restais méfiant. En réalité, j'avais l'impression que je pouvais malgré tout lui faire confiance : seul moi pouvais la voir. Il devait y avoir une bonne raison, non ?.. Peu importe.

Je regardais autour de moi pour voir si elle n'était pas là, mais au lieu de cela, j’apercevais une jeune fille au longs cheveux blancs et aux prunelles grises, entourée de ces créatures qui vivaient en ces lieux. On dirait une jeune enfant d'à peine 12 ans ! Au départ, je ne voulais pas la rejoindre, je préférais bien plus éviter la population lorsque je ne la connaissais pas. Mais quand je vis l'un de ces petits animaux se poser sur ses genoux, quelque chose me poussait d'aller la rejoindre, aller la sauver, car oui... J'avais peur que l'une de ces petites boules de poils ne viennent à l'attaquer. D'un bond, je me relevais et courrais dans sa direction en criant : « - Attention !! ». Sans plus attendre, alors que je m'étais rapproché de la petite fille, je donnais un violent coup de main sur le petit animal, pour le faire partir des genoux... Je rajoutais : « - Il.. Il.. Il aurait pu vous attaquer... »
Revenir en haut Aller en bas
Rei Kuran

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 14/03/2013

Feuille de personnage
Hybride de: : Personne
Maître de: : Naélyne et Seirên
Situation professionnelle:: Je n'en ai pas

MessageSujet: Re: Je deteste me promener toute seule sans Ichiru ou Père.. [PV: Eleventh A. Lily-Rose]   Sam 16 Mar - 23:28




Je deteste me promener toute seule, sans Ichiru ou Père..

Eleventh A. Lily-Rose & Rei Kuran
✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝


La jeune fille aux cheveux de neige était assise sur un banc en bois, pas trop abimé par le temps dans le parc cette après-midi. Elle s'était trouver cet endroit très confortable, à l'abri des regards et surtout, ce qui était essentiel, c'est que ce banc, tout ce qu'il y a de plus commun était sous un cerisier en fleur. Donc à l'ombre. La pauvre fille détestait le soleil et la lumière de quelconques provenances que ce soit. C'est pour cela qu'elle se baladait avec une ombrelle en dentelle de couleur noir. Pour ne pas que la lumière l'éblouisse, la brûle, ou pire encore, lui fasse avoir un malaise.

Elle s'était donc assise sur ce banc, espérant y trouver tranquillité et repos. Elle était heureuse, car elle avait traversée le village toute seule. Enfin.. Traversée le village ?.. Non.. Plutôt traverser le quartier chic, la ou il y a toutes les résidences des gens "comme elle". Et dans le quartier, généralement, il n'y a presque personne à pied, tout le monde est en voiture. Une fois sortie du quartier, elle n'avait eu qu'à remonter une petite ruelle, celle-ci donnant juste sur le parc.

Elle était entrain de caresser le petit tanuki qui avait trouvé domicile sur ses deux genoux. Qu'il était mignon, tellement attendrissant. Elle regarda à ses pieds. Tiens, le deuxième tanuki était toujours la. Il essayait de se tenir sur ces deux pattes arrière pour attraper un biscuit sec que Rei leur avait fait gouter pour les amadouer. Ils étaient posés sur le mouchoir déplié sur le banc à sa gauche. Il était marrant. Rei sourit à ce petit "problème technique" qui s'interposait entre le petit tanuki et les biscuits.

Soudain, elle entendit quelqu'un crier.

Attention !!

Rei tourna tout d'un coup la tête vers la gauche, c'était de la que venait le bruit. Un jeune garçon apparut en courant vers elle. Tout d'un coup, et d'une fureur incroyable il abatis un coup de paume sur le tanuki allongé sur ses genoux pour le faire partir. Ce qu'il fit après avoir sursauté et gémit de douleur. L'autre tanuki, aux pieds de Rei, quand à lui, toujours sur ses deux pattes arrière, tomba à la renverse en arrière et fit une roulade, puis s'enfuit derrière le tronc du cerisier. Le jeune garçon lui, était debout devant Rei, les genoux pliés, entrain de respirer, il était essoufflé.

Il.. Il.. Il aurait pu vous attaquer...

Rei était trop surprise pour avoir une crise d'angoisse trop violente, heureusement. Car sinon Bloody allait encore une fois se montrer. Elle regarda le garçon. Oui, un garçon, il avait beau avoir un visage androgyne, il était tellement maigre que c'était facile de deviner son sexe. Il avait des cheveux d'un noir de jaie, comme la robe de Rei, et des yeux vraiment étrange.. Des yeux verrons, le gauche rouge et le droit bleu. Rei tenta de se calmer, mais en vain. Son corps entier commençait déjà à échapper à son contrôle et se mit à trembler comme une feuille. Quelques larmes coulèrent de ses yeux gris.

*
Huhu~ Ma pauvre petite folle, il est bien méchant avec toi le monsieur n'est-ce pas ma jolie poupée.. Aller, ait une belle crise d'angoisse devant lui.. *

Mince.. Voila que Bloody venait y fourrer son grain de sel. Rei tourna la tête vers la droite, évitant le regard du garçon et dit, en oubliant de chuchoter:

<<
Non Bloody.. Je n'aurais pas de crise d'angoisse devant lui.. Je ne suis pas votre.. ta poupée.. >>

Rei retrouva alors le garçon du regard, ses larmes coulaient toujours, elle referma le mouchoir, enfermant les biscuits dedans et le mit sur ses genoux pour faire de la place au garçon.

<<
T..toi !.. Pourquoi tu as.. fais ça ?!.. Les tanuki de l'île n'attaquent jamais.. personnes !.. De plus.. ils sont herbivores !!.. Jamais ils ne me.. feraient du mal.. Ici, l'île est appelée "L'ïle des Tanuki", ils sont une espèce protégée !!.. Pourquoi l'a tu frappé ?.. C'est un acte puni par la loi ici.. Je vais appeler la police !.. Tu devrais le savoir pourtant si tu vis ici !.. >>

La voix de Rei était faible, tremblante, mais en colère.



Fait par Hina Sweet de Templactif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je deteste me promener toute seule sans Ichiru ou Père.. [PV: Eleventh A. Lily-Rose]   Dim 24 Mar - 19:22


« Je déteste me promener toute seule sans Ichiru ou Père.. »
Rei Kuran&Eleventh A. Lily-Rose

music theme (♪)

Un sourire de satisfaction apparu sur mes lèvres alors que la petite créature orange prit le coup que je lui avais donné avant de tomber et de gémir tandis que la deuxième boule de poils prit ses jambes à son cou et s'enfuit à toute vitesse. Pour moi, j'étais heureux. Non seulement cela faisait la deuxième fois que j'arrivais à vaincre quelqu'un mais en plus de cela, je venais de sauver une personne. Peut être finirais-je également par devenir un ange gardien... Et non un simple ange comme me l'avait promit M. Martens ? Je suis sûr qu'il serait fier de moi d'apprendre que je pouvais tranquillement survivre à l'extérieur du laboratoire ! Plus besoin de cage pour me protéger. Non, j'avais l'extérieur... Tout l'extérieur où je pouvais courir, vagabonder et découvrir ! Si une personne s'approchait trop prêt de moi, je pouvais lui grogner dessus, le faire peur ou l'attaquer s'il insistait un peu trop comme la personne de tout à l'heure qui m'avait donné un coup de coude. Et bien sûr, je n'hésiterais pas à me venger si je retrouvais ces personnes qui m'avaient attaqués alors que j'étais perdu. Je pouvais faire ce que je voulais... Il ne me suffisait plus qu'à reprendre des forces. Oui, M. Martens m'avait réellement sous-estimer, j'étais assez grand pour me défendre maintenant et qu'importe ce qui se trouvait sur mon chemin, qu'importe si le risque que je prenais était grand ou non, je me laisserais faire par aucune personne... Bien sûr, il y avait bien M. Martens en qui j'avais une grande confiance. Bien sûr s'il me retrouvait je le suivrais comme si ma vie en dépendait. Ma vie d'avant me manquait terriblement, tout les deux nous n'avions point réussit à faire de moi un ange et puis, même si je ne pouvais marcher n'importe où je le désirais, au moins, ma cellule dorée me protégeait de tout danger et je préférais d'avantage cela à errer dans un endroit qui s'étendait à perte de vue et qui m'était totalement inconnu. Tient d'ailleurs, c'était la première fois que je voyais un parc ! C'était la première fois que je rencontrais ces petits êtres oranges ! C'était la première fois que je voyais autant de verdure ! C'était la première fois que je rencontrais autant de monde. Et au lieu d'attaquer cette fille comme je l'aurais fais avec n'importe qui d'autre, je la protégeais.. Contre ces petits animaux. Je n'avais agis aucunement dans le but de l'effrayer, de m'imposer pour qu'elle évite de me faire du mal, j'avais comme l'impression que je n'avais pas besoin de la craindre. Un peu comme M. Martens, mais c'était bien différent. Je n'avais pas une totale confiance en elle seulement... Je ne la voyais pas comme le reste de la population qui grouillait ici..

Et pourtant... Elle commençait à frissonner et à laisser quelques larmes se perler, silencieusement. Je reculais ne voulant pas lui faire peur d'avantage. N'avait-elle jamais vu d'ange de sa vie ? Je conçois que cela devait être plutôt impressionnant d'en voir un pour la première fois.. ! Ou peut être avait-elle cru que c'est elle que je voulais frapper ? Oh mon dieu, qu'avais-je fais ? Je ne voulais pas lui faire peur, non je ne voulais pas. Je décidais alors de me mettre à genoux sur l'herbe pour me faire plus petit, encore plus petit qu'elle ne l'était. C'était une réaction chez moi. Au sol, je n'avais aucune défense. C'était une position peu choisit pour se battre. En un mot, c'était comme éloigner les armes et montrer que l'on ne voulait pas se battre, que je ne désirais donc lui faire aucun mal. Et M. Martens m'avait dit qu'un ange devait se mettre à genoux car c'était une marque de respect, que les autres passaient avant nous, qu'ils se plaçaient au niveau supérieure au notre... Je lui souriais donc et voulu prendre la parole pour lui dire qu'il ne fallait pas pleurer, ni même me craindre mais elle prit la parole avant moi. Tête tournée sur le côté, on avait plus l'impression qu'elle s'adressait à elle-même que n'importe qui d'autre... « - Non Bloody.. Je n'aurais pas de crise d'angoisse devant lui.. Je ne suis pas votre.. ta poupée.. ». Je regardais autour de moi cherchant où se trouvait cette personne qu'elle appelait "Bloody". Personne. Il n'y avait personne aux alentours. Pourquoi parlait-elle toute seule ? Oh ! A moins que ça ne soit une petite souris cachée dans sa poche ? Une petite créature que je ne pouvais point voir ? Non, ça n'avait aucun sens.. « - T'es cinglée... » fis-je avant de laisser échappé un petit rire amusé. Ces paroles n'avaient aucun sens. Je ne voyais pas ce qu'elle voulait dire. Puis je me souviens ce que disait à chaque fois tout le monde lorsque j'essayais de leur présenter Nepheristes. Personne ne la voyait comme je ne pouvais voir Bloody.. Elle avait donc... Un ami imaginaire ? Je fis un bond en me remettant sur mes deux pattes et regardais la jeune fille avec surprise... « - Oh non, ce n'est pas ce que j'ai voulu dire !!... Tu as un ami imaginaire ? Comme moi ? Il est invisible à mes yeux mais tu le vois ? Parce qu'il le veut bien.. Moi aussi Nepheristes veut bien se montrer à moi mais pas aux autres. Je ne sais pas pourquoi d'ailleurs. Même si je lui demande, elle ne voudra pas. Peut être ont-ils confiance juste en nous. On est des personnes exceptionnels. Par ailleurs, je suis un ange ! C'est peut être pour ça ?... Je suis Eleventh Angel Lily-Rose & toi...? ». J'attendis une réponse de sa part en affichant un grand sourire scintillant de sympathie. Non seulement elle ne me semblait pas méchante mais j'avais l'impression que l'on avait beaucoup de choses en commun. Du moins, tout les deux nous avions des amis imaginaires ! J'étais si heureux de ne pas être le seul...

Mon regard se posa finalement sur le mouchoir qu'elle refermait sur les petits biscuits qu'elle avait avec elle. Je grimaçais légèrement me souvenant que j'avais faim... Lors de mes voyages, disons que c'est dur de se procurer de la nourriture et en somme je me nourrissait que très rarement. Même lorsque j'étais avec M. Martens je me nourrissais que très rarement ! Des fois, il oubliait mes repas et j'avais l'interdiction de quémander. Il disait que c'était pas très polie pour un ange de demander et de recevoir de la part des autres alors qu'un ange était justement fait pour servir. Mais aujourd'hui, M. Martens n'était pas là et à vrai dire, il y avait certaines leçons qu'il me faisait dont je n'appréciais pas vraiment. En réalité, je trouvais que lorsque l'on était un ange, on devait suivre beaucoup d'ordres.. Ce que je savais pas au départ ! Je voulais simplement voler librement, avoir des ailes et être unique... Mais non.

La petite fille plaça alors son paquet de biscuit sur les genoux et reprit son attention sur moi. Et à mon plus grand étonnement, elle se mit à me parler sur un ton mauvais. Elle débita alors des mots que je ne comprenais que très peu. Apparemment, ces petites créatures s'appelaient "Tanuki" d'ailleurs l'endroit où nous nous trouvions portait le nom de ces créatures qui n'attaquaient pas les humains d'ailleurs d'après elle parce qu'ils étaient "herbivores". Et que par ailleurs, les personnes protégeaient ces créatures que mon geste était "puni par la lois" elle avait même dit qu'elle allait appeler "la police" et rajoutais que je devais pourtant savoir que c'était interdit... Je baissais la tête en regardant le sol. Comment pouvais-je lui dire que depuis toutes ces années je n'avais posé aucun pied dehors jusqu'à aujourd'hui ? C'est seulement maintenant que je savais où nous nous trouvions ! Et qui plus est, il y avait bien des choses que je n'avais pas compris dans sa phrase... J'avais cependant l'impression d'avoir fait une grosse bêtise par rapport au ton de sa voix même s'il était étranglé par les pleurs.. Je finis donc par relever la tête et regardais la jeune fille... « - La Paoly ? La Piulou ? La Police ? C'est quoi ça ? Un jus de fruit ?... Je m'excuse pour ce que j'ai fais. Je ne savais pas ce que c'était, ni même qu'ils ne voulaient aucun mal et que même on les protégeaient pour ça. Et j'ignorais plus encore sur l'endroit où nous nous trouvions en ce moment même. J'avais simplement peur qu'ils te mangent : ils se jetaient sur toi pour voler tes biscuits. C'est très impoli de leur part... Moi même j'ai faim, et ce n'est pas pour autant que je vais prendre tes biscuits. A moins d'avoir réellement très très faim ! En fait, avant c'était M. Martens qui me nourrissait !... Mais je m'éloigne du sujet. En fait si je ne sais rien de tout cela, c'est que tout simplement avant... Je ne sortais pas de "chez moi" ! »
Revenir en haut Aller en bas
Rei Kuran

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 14/03/2013

Feuille de personnage
Hybride de: : Personne
Maître de: : Naélyne et Seirên
Situation professionnelle:: Je n'en ai pas

MessageSujet: Re: Je deteste me promener toute seule sans Ichiru ou Père.. [PV: Eleventh A. Lily-Rose]   Mar 26 Mar - 18:23




Je deteste me promener toute seule, sans Ichiru ou Père..

Eleventh A. Lily-Rose & Rei Kuran
✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝


Le garçon recula d'un coupà la fin des discours de Rei qui était à présent encore entrain de pleurer et presque de trembler du plus profond de son être. Quand au garçon, lui avait reculé et s'était mit à genoux. Rei ne l'avait pas remarquée, jusqu'à cette parole, prononcée avec un rire amusé derrière:

T'es cinglée...

Rei releva tout d'un coup la tête, comme surprise par les paroles du garçon. Elle semblait effrayée. Oh non.. Lui aussi l'a traitée de folle.. Il fallait qu'elle parte, tout de suite ! Elle sentait sa crise arriver, le poids de Bloody essayant de prendre le contrôle de son corps.. Mais elle vit le jeune homme se relever rapidement sur ces deux jambes et s'engagea dans une tirade passionnée. S'excusant et disant qu'il avait un ami imaginaire, et il demandait si elle en avait un. Quoi ?.. Lui aussi, il entendait des voix et voyait des choses que personne ne voyait ?.. Oh.. Mais, cela signifie qu'elle n'était pas seule ! Bien qu'il semblait souffrir d'un mal un peu plus différent. Il se présenta enfin. Eh bah dit donc ! Enfin ! Il lui en avait fallu du temps, quel mal élevé ! Eleventh Lily-Rose. Quel joli nom.. Les joues de Rei roussirent.

Il finit par s'excuser de son acte et de s'excuser. Rei devint interdite, totalement choquée. Elle se radoucie et sourit tendrement.

<<
Oh ?.. Tu n'es pas d'ici ? Alors permet moi de t'expliquer. Viens donc.. t'asseoir près de moi.. >>

Elle tapota la place à sa gauche, puis une fois qu'il fût assit, elle rouvrit son mouchoir et lui tendit cinq petits gâteaux secs, avec un sourire chaleureux et innocent mais quand même très inquiéte pour lui.

<<
Tiens, prends mon pauvre.. Tu dois être affamé.. Je..je me nomme Rei.. Kuran.. Tu sais.. Je n'ai pas vraiment d'ami imaginaire.. Ce sont des voix dans ma tête.. Juste des voix.. Je ne les voix pas.. Mais après je vois des choses qui n'existent pas pour les autres.. >>

Elle prit une inspiration, puis regarda autour d'elle. Les deux tanuki étaientun peu moins craintif et revenaient vers elle attirés par l'odeur des gâteaux, elle sourit et en prit à nouveau un sur ses genoux, donnant un petit gâteau à chacun.

<<
Ces deux petits animaux s'appelle des Tanuki, ils ne sont pas méchants tu sais, ils sont très gentils et calins. J'étais entrain de leur donner des gâteaux, ils ne me les volaient pas. La police ce sont des gens qui font respecter l'ordre dans la ville. Quand quelqu'un fait du mal à quelqu'un d'autre, la victime va le dire à la police et la police puni le méchant. Les tanuki eux, est une espéce d'animaux protéger, et si on leur fait du mal, la police peut punir celui qui leur à fait ça, tu comprends ?.. Mais je ne vais pas appeler la police, puisque tu ignorais tout cela.. Tu veux en prendre un dans tes bras ?.. Tu verra ils sont tout doux, et ils ne mordent pas, crois moi.. >>



Fait par Hina Sweet de Templactif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je deteste me promener toute seule sans Ichiru ou Père.. [PV: Eleventh A. Lily-Rose]   Ven 29 Mar - 19:43


« Je déteste me promener toute seule sans Ichiru ou Père.. »
Rei Kuran&Eleventh A. Lily-Rose

music theme (♪)

Je fus soulagé alors qu'elle commençait peu à peu à se calmer. Après tout, je ne désirais pas l'effrayer.. Pas elle. Et de plus, comme je l'avais dis : je suis un ange. Je ne devais pas me montrer méchant même si par moment je devais le faire... Il faut dire que la vie à l'extérieur du laboratoire était si dur ! Je cru que j'allais périr alors que ces hommes qui m'avaient trouvés, m'avaient frappé, sans chercher à comprendre qui j'étais et pourquoi ils faisaient cela. Ils avaient même semblé amusé de ma situation alors qu'il n'y avait rien de drôle ! Enfin quelqu'un de me censé me disais-je. Quelqu'un qui ne voudrait pas m'attaquer.. Comme M. Martens ! Ah, qu'est ce qu'il me manquait ! Je suis prêt à faire tout pour le retrouver ou du moins, retrouver l'aisance que j'avais eus par le passé... Pas besoin de se défendre, pas besoin de chercher de la nourriture ou un coin où dormir... Tout ce que je voulais venait jusqu'à moi... Peut être que Rei pourrait m'aider à retrouver M. Martens ? Où du moins, pouvait elle m'aider à retrouver une vie d'antan ? Est-ce qu'elle acceptera si je lui demandait de faire comme avec M. Martens ? Je resterais dans mon coin pendant qu'elle me rapporterait tout ce que je demande ? Enfin... Presque tout ce que je demande.. A vrai dire, M. Martens venait me voir de lui même ! A tel heure il faisait les expériences, puis il me servait à manger ect... Je secouais la tête. Peut être n'avait-elle pas eut la même éducation, elle me chasserait plutôt qu'autre chose.. « - Oh ?.. Tu n'es pas d'ici ? Alors permet moi de t'expliquer. Viens donc.. t'asseoir près de moi.. ». Je lui souris doucement puis la rejoignit sur le banc. Si je ne venais pas d'ici ? Comment pouvais-je lui expliquer que j'étais resté toute ma vie enfermé sans j'avais jeté un coup d’œil à l'extérieur ? J'avais l'impression qu'ici, contrairement à moi, tout le monde errait librement sans jamais se soucier du danger qui les entourait. Cette vie leur semblait normal.. Je la regardais un instant prêt à reprendre la parole, mais je me coupais alors qu'elle me tendait des biscuits que je lorgnais littéralement, n'osant en prendre un... « - Ooh.. Non non ! J'ai toujours vécu ici !! Disons que... Jusqu'à aujourd'hui, je ne sortais jamais... Je..euh.. Ne vous donnez pas la peine de me donner ces gâteaux.. J'attendrais que M. Martens m'en donne. Je pense qu'un ange ne doit pas prendre la nourriture des autres... ».

« - Tiens, prends mon pauvre.. Tu dois être affamé.. Je..je me nomme Rei.. Kuran.. Tu sais.. Je n'ai pas vraiment d'ami imaginaire.. Ce sont des voix dans ma tête.. Juste des voix.. Je ne les voix pas.. Mais après je vois des choses qui n'existent pas pour les autres... ». Je finis par lui sourire et prit finalement l'un des biscuits.. C'était plus fort que moi ! Pardon M. Martens ! Je m'excuse ! Mais je n'étais pas à l'intérieur du laboratoire, ce n'est pas la même chose... Du moins je crois. Je continuais dans de l'écouter en grignotant les friandises tandis qu'elle m'expliquait qu'elle entendait plus des voix dans sa tête plutôt que de voir des personnes... Mais qu'elle était la seule à les entendre ! Ces voix n'avaient donc pas assez de confiance en elle pour se montrer ? Etrange ! Même Nepheristes que je connaissais à peine, apparaissait de temps à autre. Des fois, il est vrai que je ne faisais que de l'entendre, mais sinon, je voyais son long corps de serpent m'entourant souvent autour de moi. Mais il est vrai que lorsque je ne la voyais pas, j'entendais alors son sifflement sinistre... « - Enchanté !... Je vois. Moi, elle apparaît souvent devant moi. Peut être que tu devrais faire d'avantage connaissance ? Il faut dire que dans le laboratoire de M. Martens j'ai toujours eus l'occasion d'en apprendre d'avantage sur elle... Même si elle disait qu'elle voulait me manger... Oo..oh et merci pour les gâteaux ! M. Martens m'en donnaient de temps à autre, mais sinon, il me donnait autre chose. C'était pas spécialement bon, mais je m'en contentais ! ». La dite Rei commença a regarder autour d'elle tandis que les deux petites boules de poils revenaient vers nous. Bien qu'elle avait dit qu'ils étaient inoffensif, je fis un léger geste de recul alors qu'ils s'approchaient puis, je me détendais. La jeune fille nourrissait les deux petites créatures avant d'en prendre un sur elle et elle reprit la parole... « - Ces deux petits animaux s'appelle des Tanuki, ils ne sont pas méchants tu sais, ils sont très gentils et câlins. J'étais entrain de leur donner des gâteaux, ils ne me les volaient pas. La police ce sont des gens qui font respecter l'ordre dans la ville. Quand quelqu'un fait du mal à quelqu'un d'autre, la victime va le dire à la police et la police puni le méchant. Les tanuki eux, est une espèce d'animaux protéger, et si on leur fait du mal, la police peut punir celui qui leur à fait ça, tu comprends ?.. Mais je ne vais pas appeler la police, puisque tu ignorais tout cela.. Tu veux en prendre un dans tes bras ?.. Tu verra ils sont tout doux, et ils ne mordent pas, crois moi.. »

Les informations défilaient à toute vitesse et je la regardais comme un enfant émerveillé. Tant de choses que j'ignorais ! Ces petites créatures s’appelaient donc des Tanuki ? Quel drôle de nom ! Et ils étaient donc en train de manger parce qu'elle leur en avait tout simplement donné, comme elle l'avait fait avec moi ? Je me fis tout petit à l'idée que j'avais mal agit. Il est vrai que je ne le savais pas, mais tout de même ! J'aurais pu faire une erreur bien plus grave et presque impardonnable... Rei expliqua également ce que c'était la Police. Et je fus plus qu'étonné d'apprendre que de telles personnes existaient ! Je croyais qu'il n'avait aucune loi à suivre comme me l'avait dit M. Martens, que si je restais en cage, c'était pour mon bien, pour que je sois justement en sécurité face à la nature qui nous entourait... Il ne m'aurait quand même pas mentit sur ça quand même, si ?... « - Pourquoi protège-t-on les Tanukis ? Cela veut dire que... Si des personnes m'ont frappées, je devrais donc appeler la police pour qu'elle les arrête ? Ils sont un peu comme des anges gardiens, non ? Mais M. Martens m'a dit qu'à l'extérieur du laboratoire, la vie était dure ! Et que seul, je ne pourrais pas y survivre... ». Alors qu'elle me proposa de prendre l'une de ces créatures dans les bras, je fis non de la tête disant que je ne préférais pas en porter un...
Revenir en haut Aller en bas
Rei Kuran

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 14/03/2013

Feuille de personnage
Hybride de: : Personne
Maître de: : Naélyne et Seirên
Situation professionnelle:: Je n'en ai pas

MessageSujet: Re: Je deteste me promener toute seule sans Ichiru ou Père.. [PV: Eleventh A. Lily-Rose]   Mar 2 Avr - 17:13




Je deteste me promener toute seule, sans Ichiru ou Père..

Eleventh A. Lily-Rose & Rei Kuran
✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝


Le jeune garçon lui sourit et l'a rejoignit sur le banc. Il bavait devant les petits biscuits que la cuisinière du manoir avait préparée pour Rei.

Ooh.. Non non ! J'ai toujours vécu ici !! Disons que... Jusqu'à aujourd'hui, je ne sortais jamais... Je..euh.. Ne vous donnez pas la peine de me donner ces gâteaux.. J'attendrais que M. Martens m'en donne. Je pense qu'un ange ne doit pas prendre la nourriture des autres...


Eleventh sourit à Rei, et il prit finalement l'un des biscuits de la petite Rei, ils sentaient la cannelle et le gimgenbre. Il finit par l'a remercier et à baragouiner des choses que Rei ne comprenait absolument pas. Déjà, qui était ce Monsieur Martens ?.. Son père ?.. Son oncle ?.. Un ami de la famille ?.. Bizarre.. De plus, il ne sortait que très rarement, comme elle ! Wouahhh ! Qu'elle coïncidence.. Peut-être qu'il accepterait de venir passer des après-midi chez elle. Cela serait tellement agréable.. Et puis, il semblait se méfier de tout le monde du dehors.. Il grignotait doucement, en l'écoutant attentivement. Il parlait d'une femme qui se présentait devant lui, qui donc ?.. Il voyait donc des gens, comme elle, mais lui tout le temps alors qu'elle non.. Un laboratoire ?.. Il vivait dans un laboratoire ?.. De plus avant, il avait parlé d'un ange. Il pensait donc être un ange ?.. Comme Alexander-Ange, Gabriel et Michael ?..

Rei déposa le tanuki a terre, continuant à caresser celui étant sur ses genoux. Elle regardait le garçon qui avait l'air étonnée et elle sourit tendrement et chaleureusement.

<<
Tu ne sors jamais ?.. Alors tu ne dois rien connaître ici.. Je vois.. Tu sais, moi je ne sors que très peu aussi.. Ici je ne connais personne.. Alors si tu veux, je peux t'aider, pour des choses que tu ne comprends pas.. Dit moi.. Qui est monsieur.. Martens ?.. Et tu vis avec lui dans son laboratoire ?.. Il crée des hybrides lui aussi ?.. Faire d'avantages connaissance ?.. Avec mes voix ?.. Oh, ont se connaient très très bien.. Mais Bloody est la plus méchante, elle me déteste.. Et surtout, elles ne se montrerons jamais à moi, ce ne sont que des voix, pas vraiment des amis imaginaire.. Pourquoi parle tu d'ange ?.. Tu sais, je vois des anges aussi, mais personne d'autre que moi ne les vois, mais ils sont vraiment vrai ! Ils ne sont pas imaginaire.. Les tanuki sont protéger car beaucoup de chasseurs en ont tués et donc ils n'en reste plus beaucoup sur terre, et ont les protegent pour ne pas qu'ils disparaissent tu comprends ?... Oui, la Police est comme un ange gardien, qui veuille a ta sécurité, a condition que tu aille leur dire quand il t'arrive quelque chose de mal. Si tu veux aller leur dire pour les gens qui t'ont fait du mal, je pourrait t'accompagner si tu veux.. La vie ?.. Dur ?.. Non.. Il faut juste savoir se débrouiller seul.. Je pense que monsieur Martens t'a dit ça car tu ne savais pas grand chose du dehors, mais si tu veux, je peux t'apprendre et t'aider à tenir dehors et à te débrouiller. Tu pourras même venir chez moi si tu veux, quand monsieur Martens oubliera de te donner à manger. Deux dernières choses.. Tu ne m'a pas pris ma nourriture, je te l'ai proposer, et donc offerte, c'est un cadeau et donc ce n'est pas du vol. Et.. tu..tu veux bien être mon ami ?.. >>



Fait par Hina Sweet de Templactif



desoler c'est du rapide je ferais mieux la prochaine fois ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je deteste me promener toute seule sans Ichiru ou Père.. [PV: Eleventh A. Lily-Rose]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je deteste me promener toute seule sans Ichiru ou Père.. [PV: Eleventh A. Lily-Rose]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd
» Seule sans cavalier
» Ayaka, toute seule Ô_o[Libre]
» Il ne faut pas faire traîner les angines [Livre I - Terminé]
» C'est mon trésor ! [PV Larynda]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives des petits tanuki~ :: RP's-
Sauter vers: