Venez incarner un maître possédant un neko, ou un neko au service de son maître, sur l'île des Tanuki !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tu seras mes yeux...[William D. Brow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Tu seras mes yeux...[William D. Brow]   Mar 26 Mar - 13:41

Il y avait du bruit, pleins de bruits. L’animalerie avait dut ouvrir ses portes depuis un petit moment déjà. Moi, Kiryû, j’étais roulé en boule dans ma cage, dos aux gens. Je n’avais pas envie de me montrer, et puis, le peu que les humains voyaient, les dégoûtaient au plus haut point. Je devais vraiment être dans un sale état. J’entendais toutes sortes de choses déplaisantes « C’est un monstre »; « Il est répugnant »; « Pourquoi cette chose et-elle toujours en vie ? » Ces phrases me faisait mal au cœur. Mais il est vrai que je me posais souvent la question. Pourquoi étais-je toujours en vie ? J’aurai du crever après tout ce qu’il m’a fait subir. Alors, pourquoi.. ?

Peu de temps après, je sentis une présence. La gérant de la boutique se faisait souvent aider par une femme, peut-être la sienne. Cette dernière s’occupait surtout de prodiguer les soins aux hybrides qui en avaient besoin, forcément j’en faisais partie. L’humaine ouvrit donc lentement la porte de la cage en m’appelant avec douceur. Je n’avais pas envie de répondre, ni de bouger. Je voulais simplement qu’on me laisse tranquille, c’est tout, je ne demandais rien d’autre. Mais elle m’obligea à sortir de mon cocon de chaleur, me sortant de la cage, pour me faire asseoir juste devant.

« Là, ne bouges pas »

Elle devait sûrement sourire, ça s’entendait. La jeune femme le retira le bandeau en cuir qui cachait mes yeux, et passa une lingette dessus, ainsi que sur le contour. Elle m’avait dit que c’était un peu rouge.. Normal, c’était assez récent. Je me laissais faire sans broncher, gardant les yeux fermés. L’humaine passa un produit sur mes différentes cicatrices, apparemment, elles n’étaient pas des plus jolies, il fallait donc arranger tout ça pour que ça cicatrise comme il faut. Mais au moment de toucher aux piercings qui étaient suspendus à mes tétons, j’eus un mouvement de recule. Ca me faisait encore un peu mal, donc pas question de les enlever pour le moment. Une fois les soins terminés, la femme du gérant m’apporta une assiette. Plantant la fourchette dans la nourriture, elle fit lever cette dernière jusqu’à ma bouche dans l’espoir de me faire manger. Peine perdue.. Je tournais la tête sur le côté pour l’esquiver.

« Ah non.. Tu manges ! »

La femme m’empoigna le menton et me força à manger et avaler, en me pinçant le nez. Forcément, je n’eux d’autre choix que de coopérer. Contente, elle me fit manger, tandis que les personnes qui entraient dans l’animalerie, me dévisageaient. Je sentais leurs regards méprisants.. Ca me faisait mal, mais je ne montrais rien. Je n’avais pas le droit de me plaindre après tout, on m’as éduqué ainsi.. Puis la jeune femme me remit le bandeau sur les yeux, commençant déjà à préparer ma cage pour me remettre dedans. Mais la clochette retentie soudainement, me faisant relever la tête. Une nouvelle personne étai rentrée.. Et si c’était mon ancien maître qui avait changé d’avis.. ? J’angoissais.

« N’ai pas peur, Kiryû, nous ne te laisserons pas partir avec n’importe qui. »

Un nouveau sourire.. Elle était vraiment gentille cette humaine. Ca me faisait tout drôle.. Je n’avais pas du tout l’habitude d’autant de gentillesse. Elle resta un moment avec moi pour me rassurer, alors que l’une de ses mains se baladait dans mes cheveux. Je me demande si quelqu’un voudra bien de moi, en me sachant dans si mauvais état…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tu seras mes yeux...[William D. Brow]   Mer 27 Mar - 12:55

Le chat noir venait de fermer ses portes, toute la nuit j’avais faire un tours dans mon établissement pour vérifier que tous se passait bien, salué les habitué bref mon boulot quoi. Mon grand père m’avait donné la gérance de la boite quand j’avais fini mes études, mais cela faisait assez longtemps qu’elle était rattacher à ma famille… Cependant elle tournait presque toute seul donc je n’avais pas beaucoup de travail à faire. Quand le matin fut venu, je pu enfin quitter l’établissement avec un bâillement, m’arrêtant devant ma voiture en regardant comment j’était habillé. Je faisais définitivement mafieux comme ça… Enfin bon c’était ma tenue de travail et puis après tous c’est ce que j’étais. Bref je fini quand même par rentré dans ma voiture, direction le centre ville, pourquoi ? La nouvelle excentricité du chef de famille, il voulait que je me procure un hybride car selon lui c’était amusant. Moi étant assez asocial de nature je n’en avait pas vraiment envie, mais bon au final je lui trouverai bien une occupation. Le trajet fut assez court et je garai ma voiture dans un parking, pas question de risqué d’abimé la carrosserie en la laissant dans la rue ! Oui j’aimai bien ma bagnole et alors ? Elle avait trop la classe avec sa carrosserie noir et tous… Bon Ok je sais ça fait mafieux, mais encore une fois, j’en suis un et puis surtout ça m’amuse ! Bon je m’égare là… Quelque minute de marche me conduisit dans la rue commerçante, bizarrement je ne passais pas inaperçu avec mon costard noir, mais bon cela ne me gêna pas plus que ça. Une animalerie passa puis deux… Que voulez vous quand on est pas motiver on ne fait aucun effort pour s’intéresser à la marchandise…
Finalement une vitrine me fit m’arrêter, à l’intérieur on pouvait bien sur voir plusieurs hybrides qui attendaient dans les cages, mais ce qui m’interpela fit un jeune homme entrain de se faire soigné. J’entrait donc, mais en restant en retrait, me contentant d’observer le manège de la jeune femme autour de se que je comprenait être un hybride. Waouw vu les marques et les fringues il avait du tombé sur un SM, mais pas du genre soft ! L’acharnement de la femme me fit sourire, elle voulait absolument le faire manger alors que cela ne semblait absolument pas être du gout de l’hybride. Un regard rapide sur son corps me fit reconnaître des traces de torture, avec une famille comme la mienne on en voyait souvent et moi même j’en gardait quelque une. Tiens en jetant un coup d’œil autour de moi, je fut surpris du nombre de regard méprisant des clients sur la bestiole, pourtant il ne faisait rien de bien méchant… Enfin bon je ne vais pas essayer de les comprendre par ce que moi et la psychologie…
Alors qu’elle allait le remettre en cage, elle lui indiqua qu’elle ne le laisserait pas partir avec n’importe qui, bon bah pour moi c’était mort déjà. Mais je voulais quand même savoir ce qui lui était arrivé, je m’approchais donc du ‘couple’, faisant d’ailleurs sursauter la femme qui ne m’avait pas vu. Oui je sais je suis impressionnant, pas besoin de me dévisagé comme ça… Bon ok j’aurais pu sourire pour essayer de donner une meilleure image mais je n’en avais aucune envie. Mon air fermer et froid resta donc en place. Elle me regardait sans trop savoir quoi penser alors que sa main ne cessait de caresser les cheveux du jeune homme. Je m’accroupi donc pour être à leurs hauteur.

« Bonjour. Il lui est arriver quoi ? » Bon ok j’aurai peu être pu être plus agréable, mais que voulez vous, déformation professionnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tu seras mes yeux...[William D. Brow]   Mer 27 Mar - 19:49

La femme était resté à mes côtés alors qu’une présence inconnu se rapprochait de nous à grand pas. Je n’étais pas du tout rassuré. J’avais peur que cela soit mon ancien maître, ou encore une personne odieuse. Non, je ne voulais plus subir quoi que ce soit. Je ne le supporterais certainement pas. Les pas s’étaient finalement arrêtés non loin de nous, puis une voix étrangère s’éleva, posant une question. Ce qu’il m’était arrivé ? … La jeune femme répliqua aussitôt.

« Ce qu’il lui est arrivé ? … Je pense, monsieur, que ce n’est pas à moi de vous le dire. A vrai dire, je n’en sais pas plus que vous, nous l’avons juste récupéré dans un état lamentable, il y a de cela quelques jours à peine. »

Elle pouvait paraître agressive, mais il ne fallait pas lui en vouloir. En fait, je pense qu’elle s’est un peu trop attaché à moi.. Ca ne me dérange pas vraiment, mais je pense qu’elle ne devrait pas. Pour ma part, j’écoutais tout simplement, dépourvu de mes yeux, je me fiais à mon ouïe. J’aurais bien voulus voir la tête qu’avait l’homme qui avait parlé, histoire de me faire une idée. Quoi que.. Ca n’aurait servit à rien. En ce qui concerne mon ancien maître, je le pensais bon et gentil, mais il avait bien caché son jeu.

« Si vous êtes venu jusqu’ici, c’est que vous êtes intéressé par Kiryû… ? Je préfère vous faire, faire un petit test avant. »

Je crois que cette femme n’était pas du genre à se laisser faire. Mais je pense qu’elle se trompe sur toute la ligne, qui voudrait de moi ? Cet homme s’était sûrement approché par pitié et curiosité… Il devait sûrement avoir un regard des plus méprisant. Je ne suis qu’une chose.. Un esclave. Et encore.. Je ne sers plus à rien maintenant, inutilisable. Un soupire traversa mes lèvres, qu’est-ce qu’il lui prenait à cette femme ?

« J’aimerai savoir le type d’habitation dans lequel vous logez, si vous serez capable de lui prodiguer les soins nécessaire, si vous avez l’argent pour vous occuper de cet hybride… »

Et l’interrogatoire s’enchaîna. Je me sentais mal à l’aise, c’était comme si j’étais fautif. Vu mon état et mon passé, la gérante n’avait pas envie de me laisser partir avec n’importe qui. Soudainement, je me sentis fatigué. Tant pis si ce n’est pas bien de faire ça devant un client potentiel, mais je partis me recoucher dans ma cage. Me roulant en boule, je soupirais de nouveau, confortablement installé. Il y eut un moment de silence.. Je les avaient sûrement surpris.

« Eto… Kiryû.. ? »

La bipède n’insista pas plus longtemps, se retournant vers l’inconnu qui avait fait irruption dans l’animalerie.

« Bien.. Que faites-vous alors ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tu seras mes yeux...[William D. Brow]   Mer 27 Mar - 20:13

La femme me fusillai du regard, holà pas commode la p’tite dame, elle ne donnais absolument pas l’impression d’être vendeuse, mais plutôt la proprio du gosse. Un soupire m’échappa alors que je la regardait calmement, mais de façon très froide. Je n’eu même pas le temps de lui répondre qu’elle repartait déjà dans un monologue limite hystérique, bon elle allait la bouclé ? Définitivement je n’aimais pas cette femme qui pourtant paraissait très douce, dans une autre situation je l’aurais même sans doute bien apprécié. Mais là son interrogatoire me portait clairement sur les nerfs.

« Je n’ai fait que vous posé une question… Vous serez prier de me parler sur un autre ton. Mais si ça vous fait plaisir je vous en pris…» La fin de ma phrase était clairement méprisant, bah oui moi quand on me braquai je devenais des plus désagréable. C’était bien dommage car elle était très belle, surement un peu plus vielle que moi par contre, mais bon cela n’est pas le sujet. La forte tête me fit donc passer son test, mon air montrant clairement que je m’en fichait, se concentra plus sur la bestiole pour la détaillé. Kiryu donc ? Il avait l’air d’être aveugle, ça n’allait pas me servir à grand chose à la maison, mais bon sa bouille me plaisait quand même bien. Et puis à la base je n’achetait pas vraiment un hybride pour me servir, jamais je n’avais été fan du concept d’esclavage… Il avait l’air exaspérer par la femme, pourtant ce n’était pas pour lui qu’elle faisait tous cela ? Finalement mon regard bleu se reposa sur miss grande gueule et je lui répondît le plus calmement possible, pas envie de m’énerver tous de suite. Pour me calmer je passa donc ma main droit dans mes cheveux, dévoilant la cicatrice sur mon œil sans trop de gêne.

« Comme c’est si gentiment demander… Je vis dans une maison dans les quartiers Chic, les soins je pense en être capable, ce n’est pas la première fois que je vois ce genre de blessure et pour terminer, j’ai beaucoup d’argent. Cela vous va t’il ? »

Je vous jure que si elle me repose une question je lui tire une balle ! J’avais encore mon flingue sur moi donc j’en étais largement capable, cette femme me tapait vraiment trop sur le système. Car bien sur d’autre question suivirent, j’y répondais, mais on sentait bien que je commençait à grandement perde patience. ENFIN le silence ! Ha le gosse était repartit dans sa cage, étonnant la jeune femme qui lui demanda ce qu’il faisait avant de, misère, se ré intéresser à moi.

« He bien j’ai cru comprendre que c’était vous qui décidiez enfaite… Je m’en remet donc à vous » Bah quoi ? Elle avait l’air tellement hargneuse, peu être voulait elle le garder… La laissant avec ça, je me penchait vers l’hybride et ouvrit la porte de la cage, parlant avec une voix froide, mais beaucoup plus calme que quand je parlais à la demoiselle.

« C’est surtout à toi de choisir enfaite, tu veux venir avec moi ? » Doucement, je tendis la main vers lui pour qu’il s’approche, comprenant qu’il était aveugle je voulais qu’il fasse ce qu’il lui fallait pour être à l’aise. En attendant sa réponse, je lâchai à l’intention de la femme. " Je comprend que vous ne vouliez pas le laisser à n’importe qui, mais faite attention à votre ton, d’autre que moi aurait pu être moins conciliant. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tu seras mes yeux...[William D. Brow]   Mer 27 Mar - 20:47

L’homme n’avait pas l’air d’apprécier le ton qu’avait employé la jeune femme, pour lui parler. C’était compréhensible après tout, il est vrai que d’autres personnes auraient mal réagit, et cela aurait sans doute mal tourné. Ma elle ne pipa mot, quand le type commença à s’avancer vers moi. Je sentais sa présence.. Mais je n’avais pas envie de bouger pour le moment. L’inconnu me demanda si je voulais venir avec lui. Ca.. Je n’en savais rien moi-même. J’étais si peu confiant et rassuré. Et si je tombais encore sur un fou ? Je ne voulais pas que ça recommence.. Que pouvais-je bien lui répondre ? J’étais quasi incapable de prononcer un seul mot. En attendant de trouver la force de lui parler, je redressais la tête, puis le reste du corps. J’étais tout de même intrigué par cet humain. D’un pas hésitant, je m’avançais vers lui, jusqu’à rencontrer un obstacle : Sa main. Cela eut pour résultat, de me faire reculer aussitôt. Oui, je suis devenu assez craintif, suite à ma première adoption.

« Hm.. »

La jeune femme gonfla légèrement ses joues en voyant la scène. Elle se retenait de gronder l’homme, comme le ferait une mère avec son fils. Elle se rapprocha de nous et poussa doucement … Mon futur maître ? Et prit sa place. D’une voix rassurante, elle m’appela par mon nom, me prenant le poignet pour m’aider à sortir de ma cage. D’un geste doux, l’humaine m’aida également à me mettre debout, une chose un peu délicate en soit.

« Et voilà.. Hum.. Petite note, Kiryû ne peut pas vraiment s’exprimer, ou du moins a un peu de mal à le faire. Ses cordes vocales sont quasi HS »

Heureusement, pour cette partie là, mon ancien maître avait tout de même prit le soin de m’endormir. Par contre, le réveil fut très douloureux. J’avais l’impression que ma gorge brûlait de l’intérieur.. Je me rappelle avoir essayé de parlé, mais la douleur me stoppa net. Pourtant, je forçais, je voulais parler.. Je me faisais saigner… J’avais finis par abandonner. Aujourd’hui encore, je ne comprends pas pourquoi il m’as fait tout ça. Je le vis très mal, chaque jours. Mais bref.. C’est le passé, ce n’est plus très important maintenant. La jeune femme me prit la main et me guida dans la boutique, me faisant arrêter après quelques secondes de marche même pas.

« Tu vas avoir un nouveau chez toi, Kiryû. Tu es content ? »

Elle semblait sourire, contente pour moi. Mais moi, je me contentais de baisser la tête. Je ne savais pas si je devais être heureux ou apeuré. Peut-être les deux à la fois. Je ne savais pas.. Je n’avais pas envie de sourire, pas encore. C’était trop tôt pour apprécier quelque chose. Il y eut un nouveau silence, alors que j’entendais des bruits de papiers.

« Je suppose qu’il te faut du temps.. »

Maintenant, elle avait l’air triste et était beaucoup plus calme que tout à l’heure. Sans doute faisait-elle confiance à l’humain. Je devrais peut-être en faire tout autant. Non.. Trop tôt pour ça aussi. C’était encore trop douloureux..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tu seras mes yeux...[William D. Brow]   Mer 27 Mar - 21:16

Le jeune homme se redressa finalement alors que je me faisait incendié du regard par la jeune femme. Elle ne semblait pas m’aimer beaucoup… En venant vers moi, il buta contre ma main que je retirai aussitôt, mais cela suffit pour qu’il refile au fond de sa cage en me faisant soupirer. Je n’étais définitivement pas doué pour la douceur moi, je levai d’ailleurs les mains en signe de paix en voyant que la femme comptait encore une fois me hurler dessus. Finalement elle se contenta de me pousser doucement, se que je fit sans protester pour une fois avant de me lever, la regardant faire son manège. C’était pas un enfant tous de même, il ne pouvait pas être si craintif si ? Enfin bon je disais ça, mais j’en ai récupéré dans un état mental bien pire donc… Elle le fit sortir en douceur, j’en déduisis qu’elle me laissait l’acheter, tien c’est étonnant quand même. Ha il avait aussi les cordes vocales HS ? Ça allait être sympa l’ambiance à la maison… Je me contenta cependant d’un simple hochement de tête et non d’un commentaire. Ensuite elle l’entraina vers le comptoir, je les suivit en leurs laissant leurs intimité, peu être que cela permettrait à l’hybride de se sentir mieux ? Allez autant proposer…
Avant de signer les papiers, je pris un post-it sur le comptoir et nota mon nom, adresse et numéro de téléphone et je lui tendis.

« Vous pourrez venir le voir si vous voulez… Cela devrait lui faire plaisir. »

Je remplis par la suite les papiers d’adoption et sortit la somme demander en liquide, lui donnant rapidement. Avant de regarder l’hybride, bon il allait vraiment falloir que je prenne des pincettes avec lui, il avait terrifié. Du temps ? Nah sans blague elle ne s’attendait pas non plus à ce que l’hybride saute de joie. Au fait c’était quoi comme race ? Un coup d’œil sur les papiers m’appris que c’était un inu, cool, j’aime bien les chiens. Une fois tous les problèmes régler, je lui demanda de me noté quel médicament j’avais besoin pour m’occuper de lui. Elle me fit une liste en me donnant ceux qu’ils avaient, cool comme ça je n’aurais à allez en acheter que dans quelque jours.
Après un dernier au revoir de la femme à l’inu, je posa très doucement une main sur l’épaule pour le guider vers la sortie, mince il allait avoir froid avec ses fringues…

« Je m’appel William Brow, ne te force pas à parler, mais indique moi si quelque chose ne va pas. Je vais t’emmener chez moi en voiture, mais avant je vais te donner ma veste ok ? Il ne fait pas chaud… » Je préférait le prévenir avant qu’il ne me fasse une crise de panique une fois le vêtement sur ses épaules. J’enlevais donc ma veste de costard, la mettant délicatement sur les épaule de l’inu, c’était amusant cela lui arrivait au cuisse… Une fois sur qu’il n’allait pas paniqué, je le guida jusqu'à ma voiture, l’intérêt d’avoir une carrure imposante c’est que personne ne cherche à vous bousculer.
Ma voiture fut vite en vu et je l’ouvrit, faisant raisonner le petit bip qui accompagnait justement les voitures de luxe. Kiryu fut installer sur le siège passager avant que je ne l’attache puis que je monte moi même dans ma voiture, démarrant le moteur pour partir chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu seras mes yeux...[William D. Brow]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu seras mes yeux...[William D. Brow]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Undertaker Vs William Regal Vs L.Ä Crÿ Vs Maxxie
» [Validée]ne le regardez pas dans les yeux!
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» Aux yeux du souvenir...
» >>. J'ai cru voir une flamme dans tes yeux... [PV Nuage de Citron et Nuage d'Ecureuil]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives des petits tanuki~ :: Adoptions-
Sauter vers: