Venez incarner un maître possédant un neko, ou un neko au service de son maître, sur l'île des Tanuki !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fais moi revivre... [ PV William Brow ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Ven 5 Avr - 10:14

Bon, eh bien c’était l’heure du départ. La jeune femme tenait absolument à me dire au revoir. Moi, je m’en fichais un peu, je ne préférais pas m’attacher à quelqu’un. Je la laissait donc faire, ne disant rien même si je pouvais laisser passer quelques mots. Mon nouveau maître me fit ensuite sortir de la boutique, en passant son bras sur mes frêles épaules. Ce simple geste crispa mon corps aussitôt. Depuis ma première adoption, j’avais beaucoup de mal avec les contacts… Même s’ils s’avèrent être doux, je ne pouvais pas m’empêcher d’avoir la trouille.

La voix de l’homme qui m’avait adopté, s’éleva un moment. Il se présenta sous le nom de William Brow.. Inutile de me présenter pour ma part, il connaissait déjà mon nom grâce à la femme du gérant. Et avant d’avoir le temps de dire ouf, mon maître posa quelque chose de chaud sur moi. Une veste ? Jamais personne n’avait eut ce genre de petites attentions envers moi. Ca me faisait tout drôle d’être bien traité. Mais pour combien de temps ? Mon ancien maître était si gentil avec moi avant.. Jusqu’à ce qu’il pète un plomb. Je ne sais toujours pas pourquoi il m’as fait tout ça. Je ne comprendrais certainement jamais, préférant oublier mon glorieux passé.

On se mit ensuite à marcher, je ne savais pas vraiment où il m’emmenait, et je devais avouer que cela avait un côté angoissant. Après quelques minutes à peine, nous nous arrêtons. Qu’est-ce qu’il y a ? On doit traverser ? Je perçus un bruit, comme si quelque chose se déverrouillait. Un peu comme la centralisation des portières d’une voiture… Une voiture ? Ca allait être la première fois que l’on me fait monter à l’intérieur. Comme à mon habitude, je me laissais guider, m’installant sur l’uns des sièges, alors que la ceinture de sécurité vint enlacer mon corps fragile. Le moteur se fit entendre et le véhicule démarra enfin. J’angoissais davantage.. Je n’aimais pas vraiment cette sensation. Ne pas savoir où j’allais me faisait peur.

Après un moment de route, je supposais que nous étions arrivés chez lui. Une fois de plus, je me laissais guider, marchant jusqu’à sentir la chaleur m’envelopper. J’étais dorénavant à l’intérieur de la maison.. Du moins je supposais que s’en était une. Sans plus attendre, il fallait que je fasse le tour du propriétaire par moi-même, afin d’être prêt à servir mon maître. Je devais connaître la maison sur le bout des doigts, le temps d’adaptation allant être plutôt long. Je fis donc mes premiers pas dans mon nouveau chez moi, laissant mes mains me guider dans cette étrange découverte. Je touchais chaque meubles, chaque murs pour tenter de reconnaître les lieux que j’allais côtoyer désormais. Mes mains rencontrèrent une rampe d’escalier.. Mince, il y avait un étage. Tant pis, je vais quand même essayer de le gravir tout seul. Je pris donc mes précautions et commençais mon ascension. Toute fois, en plein milieu de mon parcours, mon pied butta contre une marche, me faisant perdre l’équilibre. Mon corps tomba vers l’avant et mes genoux rencontrèrent à leur tour, les marches. Ca faisait mal.. Mais c’était supportable, j’ai eu bien pire. La peau au niveau de mes genoux était un peu éraflées, je le sentais.. Ca piquait un peu. Sans doute allais-je avoir un beau bleu, ainsi qu’une minuscule cicatrice. Je n’avais pourtant pas envie de bouger.. J’étais fatigué et surtout, j’avais peur de faire un faux pas et de tomber jusqu’en bas des escaliers. La chute me serait peut-être fatale, vu mon état actuel.. Je ne suis qu’un boulet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Dim 7 Avr - 11:12

L’inu n’avait rien dit ni montré si ce n’est quelque crispation quand je m’approchais trop… Et bien, pour un traumatisé il était bien docile… Enfin en même temps si toute ses cicatrices sont dut à sont ancien maitre, il doit avoir peur que je fasse la même chose au moindre faux pats.
Le trajet fut comme pour l’allée, allez rapide et puis pour tous avoué je ne respectais pas vraiment les limites de vitesses… Mais comme ma conduite était fluide, il ne devait pas le ressentir, enfin je l’espérais. Arriver à destination, je l’aida à se détacher et à sortir de la voiture, le guidant jusqu’à la porte que j’ouvrit avant de le faire rentrer.

« C’est chez moi ici, tu est dans les quartiers Chic, je te donnerais l’adresse un jour au cas où tu veuille sortir seul. Enfin bon on verra cela en temps voulu pour le moment attend moi là. »

Je partit posé mes affaires et vérifier mon répondeur, ainsi que prévenir mon grand père que j’avais acheter ce qu’il voulait. La discussion dura malheureusement plus longtemps que je ne le pensais, mon hybride était allez faire le tours du propriétaire sans m’attendre. C’est un bruit de chute qui me le fit remarquer, je raccrochait donc de façon empressé pour allez vers l’escalier, grimaçant en voyant le jeune homme dans une position qui expliquait le son. Quel idiot aussi, monté dans une maison qu’on ne connaît pas en étant aveugle et sans aide n’était pas très fin… Avec un soupire, je grimpai rapidement la volée de marche pour arriver derrière lui.

« Kiryu ? Pourquoi est tu monté ? Je t’aurais guider tu sais ? » C’était surtout pour le prévenir de ma présence même si il avait du m’entendre arriver. Il avait l’air épuiser le gosse… Bon bah pas le choix, avec plus ou moins de délicatesse, je lui attrapait le bras pour le relever et finalement le prendre dans mes bras, avisant ses genoux abimer un nouveau soupire se fit entendre. « Ne te débat pas, je vais te soigner… » Ralala il n’aurait pas pu m’attendre ? Je sais qu’il voulait surement ne pas être un boulet, mais cela m’importait peu, je voulais juste qu’il ne me claque pas entre les doigts, quitte à rester H24 avec lui ! Les dernières marches vers l’étage furent monté assez rapidement, le tenant fermement dans mes bras en mode princesse pour l’empêcher de se débattre et de nous faire tombé. Hop, passage par la salle de bain histoire de récupérer deux bande et du désinfectant, puis direction la chambre. Je ne comptais pas refaire la même erreur de fois et le laisser seul ! Une fois dans la pièce, je le posa finalement sur le lit, mais cette fois avec toute la délicatesse dont j’était capable.

« Ne bouge pas. » La phrase était sans appel, mais également douce pour lui montrer qu’il n’avait rien à craindre même si je savais que sa réaction allait finir par arriver. J’en profita qu’il ne bougeait pas pour désinfecté les deux plaies des genoux et commencer à en bander une.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Dim 14 Avr - 7:03

Je n'avais pas bouger d'un centimètre, restant assis dans les escaliers. Mon maître finit par arriver, certainement pour me venir en aide, chose dont je n'avais pas encore l'habitude. Quant on a un passé comme le mien, il est assez difficile de faire confiance aux gens. Je baissais légèrement la tête quant il me posa des questions. Pourquoi étais je monté ? Je ne savais pas... Je voulais juste me prouver que je n'avais pas besoin d'aide pour me déplacer... Mais cela n'avait pas fonctnné. Un boulet... J'étais un véritable boulet. Pourquoi m'avoir adopté, en sachant tous les défauts que j'avais ? Ça non plus, je ne le comprenait pas.

Bref, mon maître me prit délicatement dans ses bras, me disant de ne pas me débattre. Facile à dire... Mais je tentais quand même de ne pas trop bouger, comme demandé. Je fus installé, alors que des bruits se firent entendre. L'humain devait sûrement fouiller dans des placards, pour pouvoir me soigner... .e soigner ? Encore une chose inconnue pour moi. Sans rient dire, je me laissais faire. Ça picotait un peu, mais sans plus. Il faut dire que à côté de ce que j'ai connus, ce n'était pas grand chose. J'attendais donc patiemment que mon maître finisse, ne bougeant pas pour ne pas le gêner. Autre chose me dérangeait... Les lanières en cuir qui me servait de vêtements. Elles commençaient sérieusement à me faire mal, ma peau se faisant lacérer à petit feu.

Mais peut être que mon maître aimait aussi ce genre de vêtements... Il ne fallait pas que je me plaigne, ce n'était pas bien. Et puis je risquais d'être sévèrement puni. À cette pensée, je baissais de nouveau la tête, ne pouvant pas m'empêcher de me gratter les bras au niveau des lanières. J'avais tellement envie de m'en débarrasser et de me prélasser dans un bain. Mais encore ne fois, je ne pourrais y arriver seul du premier coup. Mon ancien maître adorait me faire prendre le bain... Sauf que quand il me l'avait, il n'y avait aucune douceur. Le passage du gant était douloureux, ma peau rougissait rapidement à chaque fois. Non, finalement... Pas de bain. Un léger soupire m'echappa... Zut. L'homme allait sans doute croire qu'il m'ennuyait.. Alors que non.

Attendant qu'il finisse, je me relevais par la suite, partant à la découverte de la pièce dans laquelle je me trouvais. Un lavabo... Des placards... Une baignoire... La salle de bain. Je trouvais qu'il faisait toujours plus froid dans ce genre de pièce. Une fois de plus, je me grattais. Ma peau devait être bien irritée en dessous du cuir... Ça me faisait mal...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Dim 14 Avr - 11:45

Mince je crois lui avoir fait peur, pourtant je voulais juste lui dire que je pouvais l’aider à visiter la maison. C’était idiot de penser qu’il pouvait le faire tous seul dès le premier coup… Enfin bon, il ne débâtît presque pas quand je le pris dans mes bras, mais on voyait clairement que ce n’était pas l’envie qui lui manquait. Par contre il n’eu aucune réaction durant les soins, il semblait vraiment amorphe… D’un sens cela m’énervait un peu, je n’aimais pas qu’on s’apitoie sur son sort même si dans son cas c’était compréhensible, mais c’était plus fort que moi, je n’aimais pas cela.
Profitant qu’il ne sois pas éloigné, j’en profitait pour regarder son corps, il n’y avait pas à dire malgré les cicatrices, le jeune home était vraiment beau. C’était criminel de l’avoir autant abimé… Mes indics n’allaient pas prendre longtemps à retrouver le nom de son ancien propriétaire si je leurs demandait. Pourquoi je faisais cela ? Par ce que j’aimais ce qui était beau et que cet homme était une ordure que je désirais ardemment détruire, maintenant que le gosse était à moi. Je remarquait des petites traces rouges à la limite des lanières, signe que cela devait être irrité, faudra que je lui retire ces horreurs… Je me disais que c’était peu être lui qui aimait ça, mais vu son état j’en doutais fort.

Le son d’un soupire lui échappa, je lui avait fait mal ? Non j’en doute, il devait vouloir quelque chose sans oser me demander… Moi j’avais fini, donc j’alla ranger les produits dans les placards en silence, pas la peine d’essayer de meubler, il ira se recroqueviller au bout de la pièce… Lui se baladait dans la pièce pour surement prendre ses repère et je le laissa faire, moi tous ce que je voulais c’est qu’il fasse cela avec moi pour le début, histoire qu’il ne se blesse pas. Tien il se gratte, cela devait le déranger, en quelque pats, je fut derrière lui et lui attrapa délicatement le bras pour le faire se retourner.

« Kiryu… Ce que tu porte te gène ? Ce genre de vêtement ne m’attire pas plus que cela, alors si tu veux tu peu les retirer, je te donnerait un t-shirt a moi en attendant d’allez t’acheter des vêtement à ta taille. »

Ma main se leva et je la passai dans les cheveux argentés de l’hybride, les mèches étant bien plus douces que je ne l’imaginai. Je me doutais qu’un mouvement de recule allait se faire, alors par reflexe ma main bloqua l’arrière de son crane pour ne pas qu’il fuit. Puis à l’aide de mon autre main, je détachais la lanière enserrant ses yeux, pour la jeter un peu plus loin. J’avait peu être été un peu brusque dans ma poigne, mais ce n’était pas vraiment voulu, je n’avais pas envie de le voir me fuir sans arrêt. Ensuite je détachais celle du cou, puis des bras, grimaçant en voyant les marques d’irritation sur ceux-ci. Par contre je ne touchais pas à celui qui tenait ses hanches, je voulais son autorisation car il était possible qu’il refuse d’être nu devant un inconnu.

« Je vais te mettre de la crème, les lanières on irrité ta peau, mais avant tu veux peu être te laver ? Si tu ne peu pas le faire tous seul je t’aiderai, mais pas de façon bizarre …… enfin tu vois quoi … Bref je me comprends … » Un soupire s’échappa de mes lèvres, je ne savait pas comment m’y prendre avec lui, j’avais peur de le terrifier alors que je souhaitait simplement qu’il sois au calme. Finalement je baissait en face de lui, détacha les lanières de ses hanches sans pour autant les faires tombées, ainsi il pourrait le faire lui même, il n’aura qu’à les faire glisser ses hanches alors que moi je me relevait pour me retourner et ainsi lui laisser un minimum d’intimité. J’avait un peignoir pendu, cela devrait suffire pour là, j’allait donc le décrocher pour le mettre sur ses épaules, ainsi il aurait bien plus chaud « C’est temporaire, le temps que tu finisse de te déshabillé. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Lun 15 Avr - 9:58

J'attendais un peu, hésitant à demander si je pouvais prendre un bain. Mais mon maître fut plus rapide et vint m'agripper le bras, me mettant face à lui. Il me demanda si les lanières me gênaient...je hochais doucement la tête en signe d'affirmation. Mon cœur commençait à battre la chamade, allais je enfin pouvoir me débarrasser de ces choses horribles ? Je ne les avaient jamais vu... Mais je sentais très bien que cela ne m'habillais pas beaucoup et qu'en plus cela me donnait un drôle de look. Mes pensées furent troublées par une main... Celle de mon maître s'était posée dans ma chevelure d'argent, les caressant doucement. Peu habitué, je me reculais. Du moins, je pensais pouvoir le faire. En un rien de temps, le cuir qui bouchait mes yeux, tomba par terre, le bruit métallique de l'attache retentissant aussitôt.

Mes yeux restèrent fermés alors que mes sourcils se haussèrent sous l'incompréhension. Que faisait il ? Je sentais chaque lanières tomber une à une... C'est comme si un poids s'envolait. Je me sentais déjà. Peu mieux sans. Puis quelque chose de chaud vint se poser sur mes épaules. C'était doux et chaud, beaucoup plus confortable que ce que je portais. Instinctivement, je me blottis dedans, profitant de ce confort que je n'avais jamais eu. Je retirais ensuite la dernière barrière de cuir qui retenait mon corps, me retrouvant partiellement nu devant mon maître. Je me retournais ensuite, afin d'allumer l'eau. À mes souvenirs, le robinet d'eau chaude était à gauche. Je mis donc l'eau à la bonne température et laissais glisser le peignoir sur mes épaules, ce dernier rejoignant le sol.

J'enjambais la baignoire et m'installais dedans, attendant que l'eau ne la remplisse. Tournant ma tête vers William, mes paupières se soulevèrent, faisant découvrir mes yeux laiteux.

" je veux bien de l'aide...."

Je commençais doucement à comprendre, qu'ici, je ne risquais plus rien. J'avais très envie de pleurer.. De joie.j'avais envie de laisser mes émotions prendre le dessus, celui commençait d'ailleurs à devenir incontrôlable. Si mes larmes coulaient, mon maître ne comprendrait certainement pas. C'est avec les yeux larmoyants, que je décidais de ne pas laisser libre court à mes sentiments... Je me contentais de lui sourire, légèrement ... Un soupire de bien être m'echappa, l'eau me faisait un bien fou. J'avais l'impression que ça calmait un peu ma peau irritée. Je me sentais revivre... Une nouvelle page était tournée. J'allais enfin pouvoir vivre pleinement... Du moins... Enfin je verrai. Il fallait que j'apprenne à faire confiance, cet homme n'avait pas l'air si méchant... Même si dans la boutique il me paraissait le contraire. J'espère que je ne me trompe pas de nouveau... S'il devient comme l'autre, je mets fin à mes jours. Je préfère mourir, plutôt que de revivre ça...

Alors que l'eau remplissait doucement le recopiant dans lequel je me trouvait, mon estomac décida d'intervenir et de grogner son mécontentement. Le peu que j'avais mangé jusque laà avait déjà été digéré. J rougis légèrement, gêné et baissai la tête. Même pour un simple grognement, je me faisait battre...
[ étant sur ma tablette, je mettrait les couleurs de dialogue plus tard >< ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Lun 15 Avr - 13:03

C’est sans étonnement qu’il acquiesça pour les lanières, cela ne devait surement pas être agréable. Quand la première fut tombé, celle de ses yeux, je ne pu m’empêcher de lui caresser la joue, surpris de le voir encore les yeux fermé. Lui aussi semblait surpris par mes actions, il devait sentir le cuire partir et sa peau respirer ou un truc du genre. Je n’imaginait même pas depuis combien de temps il portait celles ci, celle qui cachait autrefois les yeux était vraiment abimé. Quand le collier de cuire fut enlever, je pu voir la vilaine cicatrice sur sa gorge, surement la cause de son mutisme… Ces homme lui avait pris vraiment beaucoup de chose, mais je ne pouvais m’empêcher de me demander si il lui avait tous pris ou pas.
Quand le peignoir fut sur ses épaules, il se blotti dedans, sur que cela devait être plus agréable que le cuir, il était mignon ainsi. Je ramassait tout les ‘vêtements’ et les rangea dans un coin, de toute manière il ne les portera surement plus. Quand mon regard se posa à nouveau sur lui, il était nu, enfin on voyait une bonne partie de son corps à cause du peignoir trop grand et je ne pu m’empêcher de le détaillé. Cela ne dura que quelques secondes car il se mit de dos pour allumer l’eau et la régler, moi je m’approchait pour être sur qu’il ne se brûle pas, mais non tous se passa bien. Le peignoir glissa de ses épaules, bon dieux son corps était fin… C’était vraiment un crime de l’avoir abimé même si il était encore magnifique. Pendant que je le matai, je n’avait pas remarquer qu’il avait ouvert les yeux et qu’il me regardait, heureusement qu’il était aveugle sur le coup, sinon je serait passer pour un pervers… Et le peu de confiance qu’il m’avait accordé aurait été brisé pour bien longtemps, enfin bon ce n’est pas un crime de mater si ? D’ailleurs je me demandait de qu’elle couleur était ses yeux avant, j’aurai aimé les voir… Soupirant, je m’accroupît à coter de lui mais fut stopper par ses yeux, il avait les larmes au yeux… Pourquoi ?

« Kiryu ? Que t’arrive t’il ? Tu as mal quelque part ? » Attend il vient bien de me demander de l'aide là? Il à parler? Même sa voix semble fragile, mais elle est très agréable à entendre, cela me fait plaisir.

Ma main se posa sur sa joue pour l’observer, essayant de comprendre où il avait mal, pourtant je n’avait pas l’impression qu’il s’était cogner ou quoi que se soit. Surtout qu’il souriait plus ou moins, cela lui allait bien mieux d’ailleurs. Finalement je ne comprenait pas vraiment, il avait l’aire plutôt bien, alors pourquoi pleurer ? Boarf laissons tombé ! Je croisait les bras sur le rebord quand un son me fit sourire puis rire.

« Bah alors tu à la dalle ? Je te ferai à manger après le bain, tu saura attendre jusque là ? » Lui paraissait assez stresser d’un coup, comme si j’allait m’énerver pour un gargouillement, j’était facilement sur les nerf mais pas à ce point, d’ailleurs moi aussi je commençait à avoir la dalle.
D’un geste, je pris le savon dans une main et une de celle de l’inu dans l’autre, mettant un peu de savon dessus.

« Tu va réussir à te laver ? N’hésite pas à me dire en quoi je peu t’aider, je débute moi donc je ne sais pas trop quoi faire. » Ma main se posa sur son épaule avant de se retirer quand je me releva, j’allais par la suite dans la chambre chercher un t-shirt qui sera bien de trop grand pour lui, mais ce sera mieux que de se balader à poile et plus sur pour mes nerf aussi. Je ne revint dans la salle de bain que quelques minutes plus tard, revenant au coter du jeune hybride.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Lun 15 Avr - 20:33

Je n’eus pas le temps de dire quoi que ce soit, que je me retrouvais seul dans la salle de bain avec un savon dans la main. Euh.. A dire vrai, je ne m’étais jamais lavé tout seul. Il me fallait donc forcément un peu d’aide pour le début. De plus, je ne me sentais pas vraiment capable de toucher mon corps meurtrit… Je me répugnais moi-même, sachant très bien à quoi je ressemblais, à peu près. Une fois, j’avais laissé mes doigts parcourir les cicatrices qui avaient prit place sur mon corps.. Depuis, je me suis promis de ne plus jamais y toucher, tant ça me dégoûtait. Je me trouvais laid, et me demandais sérieusement pourquoi cet homme m’avait choisis aujourd’hui. Il aimait les hybrides abîmés ? Je n’en savais rien et après tout je m’en fichais.

L’eau m’était arrivé au niveau du ventre, c’est à ce moment là que j’avais choisis de fermer le robinet. Puis le silence s’installa dans la pièce. Je me sentais seul tout d’un coup, mon cœur s’emballa sur le moment. J’angoissais pour un rien, je sais…

« Maître.. ? »

Pas de réponse. Où était-il passé ? Puis, quelques minutes après, la porte se fit de nouveau entendre, suivit de quelques bruits de pas. Ouf.. Il était revenu, moi qui pensais devoir rester ici tout seul. Mais, je n’osais pas lui demander pour me laver. Je ne voulais pas qu’il me prenne pour un incapable.. Ce que j’étais un peu d’un côté. Les lèvres pincées, je réfléchissais. Quelque part, j’avais envie que l’on prenne soin de moi. Alors.. Pourquoi ne pas en profiter jusqu’au bout ? Je pouvais bien me permettre un peu de détente après ce long périple. Je tournais mes yeux laiteux vers mon maître, comme si je pouvais le voir, et rougit doucement, gêné.

« Vous pouvez… Euh.. Me laver… ? »

Mes rougeurs ne cessèrent d’augmenter, de plus en plus gêné par ma demande. D’un côté, je me sentais égoïste de vouloir être choyé ainsi, mais… J’en avais très envie. Je voulais me sentir bien et en sécurité. Et je sentais très bien que cela allait être le cas ici. J’attendis donc patiemment la réponse de mon maître, mes iris blanche bougeant doucement. Les yeux d’un non-voyant sont quasiment en mouvement constant. C’était comme si.. Comme si on cherchait quelque chose du regard. Comme si.. On cherchait la lumière. Une lumière que je ne reverrais jamais. Non, jamais.

Lâchant le savon, qui atterrit entre mes jambes, mes mains vinrent frotter mes yeux. Ca me faisait vraiment tout drôle de pouvoir les toucher, ça me démangeait légèrement, mais rien de bien méchant. Vraiment.. Je me sentais revivre, pour la première fois depuis longtemps. Cet homme allait changer ma vie. Oh.; Mais une question me traversa soudainement l’esprit. Je m’empressais donc de la poser à mon maître.

« … Je dors où cette nuit…? »

Ma voix était si fragile, mais douce à la fois. Un vrai chuchotement.. Je ne pouvais pas faire mieux, ni ne pouvais forcer dessus au risque de me faire mal et de tousser. Pour en revenir au moment du coucher, je préférais poser la question en avance. Car chez mon ancien maître je dormais un peu partout et nulle part à la fois. Au pied du lit, sur le canapé, sur le sol et même dans un panier.. Comme un vulgaire chien… Je me demandais où j’allais pouvoir me reposer ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Lun 15 Avr - 21:36

Bon j’était partit pour le laver donc, bah pas grave il me faudrai juste une très grosse dose de délicatesse là ! Le lui prit savon doucement, rougissant un peu de l’endroit ou il était tombé, effleurant sa cuisse par mégarde.

« Je te lave à une condition » Je pris un gant de toilette et mit du savon dessus, utilisant ma main droite par ce qu’avec la gauche je n’avais pas assez de mobilité« Que tu m’appelle William, maitre ça me fait bizarre… Mais tu à le temps pour t’habituer à ça, juste essaye de t’en souvenir ok ? »

Sur ses mots je posai ma main ganter sur une des ses épaules, l’autre allant se posé de l’autre coté pour le maintenir alors que je commençait à le laver un peu maladroitement. « Dit moi si je te fait mal hein ? » Continue à lui laver le dos puis passe sur le torse, faisant très attention au piercing et grimaçant de peur de lui faire mal.
Sa question m’étonna, a vrais dire je n’y avait même pas penser « Bah…. J’ai une chambre de libre si tu veux, mais elle est assez éloignée de la mienne donc je risque de ne pas t’entendre si il y a un problème… » J’adorai vraiment sa voix, elle était tellement douce et délicate, c’était très agréable à entendre, j’espérait quand même pouvoir l’aider un jours à retrouver une voix correcte, pour lui se serait mieux. « J’ai ma chambre sinon, j’ai un canapé à coter alors tu pourra dormir dans le lit et moi dans le canap’ au moins pour cette nuit le temps que tu t’habitue à la maison. » Je préférai ne pas le perdre de vue pour les premiers jours, d’ailleurs j’aurais bien simplement partagé mon lit, mais je doutais fortement que l’inu accepte.

Bon j’en avais fini avec le haut du corps, je lui pris le bras pour le faire se lever et ainsi nettoyer de bas de son corps, le faisant encore plus maladroitement que pour tout à l’heur. En même temps je n’ai jamais eu à laver quelqu’un moi ! Surtout pour l’entre jambe et les fesses enfaite… C’est très… gênant par ce que en général quand je touche ça chez quelqu’un c’est pas pour le laver ou alors cela n’est pas très catho… BREF !!!!!!!!!!!!!!!! La cicatrice au niveau du bas ventre me surpris, qu’avait t’il eu ici ? On ne l’avait pas stérilisé ou une connerie du genre quand même ?! Un de mes doigts passa dessus avant que je retire précipitamment ma main.

« Pardon je… je me demandai ce qui t’était arriver mais tu n’est pas obliger de m’en parler… J’ai fini de te laver donc tu peu te remettre dans l’eau si tu veux. » Je le guida pour retourner au chaud dans l’eau éloignant ensuite mes main mais restant à disposition au cas où il y ai un souci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Mar 16 Avr - 7:39

Ne pas l’appeler maître ? Il m’en demandait beaucoup… Je n’avais pas pour habitude d’appeler quelqu’un par son prénom. Je le « regardais » puis hochais lentement la tête. Je ne promettais rien.. Mais j’essaierais quand même, comme demandé. Ce qui est sûr, c’est que ça me fera tout drôle. Quelques secondes à peine s’écoulèrent, avant que l’homme commence à me laver. Par réflexe, je me crispais en pensant que j’allais avoir mal, comme d’habitude. Mais je me détendis aussitôt le gant posé contre ma peau. Ca faisait du bien… Et puis finalement, il répondit à ma question. Je ne voulais pas dormir tout seul, mais pas avec quelqu’un non plus. L’idée de dormir dans sa chambre me plaisait bien.. Même s’il est vrai que j’aurai aimé partager le lit avec lui, mais avant tout, je préfère avoir un peu plus confiance en lui avant de faire quoi que ce soit.

Je fus ensuite attiré vers le haut, mon maître me relevant de la baignoire pour me laver le reste du corps. C’était affreusement gênant, autant que pour lui que pour moi. D’ailleurs, je ne pouvais empêcher mes joues de rougir avec violence. Pour ne pas perdre l’équilibre, j’avais posé mes mains sur les épaules de William.. Ca me faisait bizarre de prononcer son nom, mais pas désagréable. Mon corps se mit soudainement à frissonner quand je sentis un doigt s’aventurer sur l’unes de mes cicatrices. Celle-ci m’avait bien effrayé. Fort heureusement, mon ancien maître a préféré me faire taire à ce moment là.

« … Y a rien eut.. Ici… »

Avec l’aide de l’homme, je retournais lentement m’asseoir dans la baignoire, mon corps se faisant de nouveau entourer par l’eau. Mais je commençais déjà à me refroidir, il fallait que je sorte de là. Je me rinçais, puis me relevais avec précaution. Une fois de plus, j’enjambais la baignoire et me guidais à l’aide de mes mains, dans la salle de bain. J’avais plus ou moins déjà repéré les serviettes, et en prit une afin de me sécher. Les serviettes en question, étaient plutôt grandes. Je pouvais donc me blottir dedans si je le souhaitais, ce je fis d’ailleurs. Elles étaient tout aussi douces que le peignoir de tout à l’heure. Une fois tout sec, je cherchais me t-shirt que mon maître m’avais apporté. Je mis un peu de temps à le trouver, ce dernier ayant simplement été posé près de la baignoire. Je l’enfilais rapidement afin de ne plus être nu devant William… C’était beaucoup mieux que ces affreuses lanières.

Aussitôt habillé, je parus hésité. J’avais besoin.. D’un câlin. Etrangement, j’en avais très envie, là tout de suite. C’est avec timidité que je me rapprochais de mon maître, venant me pelotonner contre lui, mes mains s’agrippant à son haut. Je fourrais mon visage contre lui, profitant juste de ce moment, en espérant ne pas me faire repousser. Je me sentais un peu mieux en sa présence, mais quelque part une partie de moi me disait constamment de me méfier. C’était agaçant, mais vrai. Je ne pouvais pas me lier aussi vite avec cet homme qui m’est encore inconnu. Il me fallait plusieurs jours pour me faire une idée.. Ensuite je verrais si je peux faire confiance ou non.

« Merci… »

Un simple merci, merci de m’avoir sortit de mon enfer, merci de me faire revivre et d’être à mes côtés. Je me reculais très légèrement et tendis les bras vers lui, comme si je voulais me faire porter. William devait certainement se dire que je me comportais comme un enfant, mais je m’en fichais. Ca ne me déplaisait pas.. Je voulais juste un peu d’attention, rien de plus.

« .. J’ai faim.. » Rajoutais-je en souriant, penaud.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Mar 16 Avr - 19:11

Il était mignon à rougir comme ça, enfin bon ça devait être vraiment très gênant pour lui d’un côté… Surement autant que pour moi. Ses mains était posée sur mes épaules et je ne pu m’empêcher de les trouver froide pour quelqu’un qui était sensé être dans un bain, moi qui était une vrais bouillote cela me fit frissonner.

Pour ce qui était de sa cicatrice, il me dit simplement qu’il n’y avait rien eu, j’en conclu que ce n’était qu’une trace de torture et non quelque chose de retirer ou autre. Tant mieux… Enfin je veux dire.. Rah bref ! Son retour dans le bain ne fut pas long, il se rinça rapidement avant de sortir précautionneusement, je le laissais faire car il avait l’air de vouloir le faire seul. Il s’enroula dans une serviette pour se sécher, il faisait encore plus fragile dans mes grosse serviettes éponges. Puis une fois sec il s’habilla, bon c’était pas le mieux mais au moins ça cachait un minimum sa nudité. Je profitait qu’il faisait les chose seul pour prendre la crème pour les irritation causer par le cuire, mais je n’eu pas le temps de lui en faire part qu’il s’approcha et se pelotonna contre moi, je restait un peu con sur le coup… Je n’avais vraiment pas l’habitude des câlins, mais alors pas du tous ! Le repousser aurait été mal venu, alors je me contentait de passer un bras autours de son corps, caressant avec douceur son dos. Bah quoi je débute moi ! Si le merci m’étonna grandement, je n’en fis aucun commentaire si ce n’est un « hm » en acquiesçant. Je n’était pas habituer à se qu’on sois si proche de moi, en général j’avais un périmètre de sécurité ! Il se recula enfin, mais se fut pour me tendre les bras… euh il voulait quoi ? On aurait dit un gosse, mais avec son physique et son passé cela ne m’étonna même pas. Je fini par hausser les épaules et le prendre sous les aisselles pour le soulever, bordel ce qu’il était léger.

« Une vrais plume » En même temps je l’installait dans mes bras, un bras passer sous ses cuisse, je n’avait vraiment aucun mal à le porter et une main me suffisait presque. Je n’avais jamais porté d’enfant auparavant mais je me doutais qu’ils devaient avoir le même poids que le jeune hybride que j’avais dans mes bras.
Mon autre main passa dans ses cheveux avant d’allez se placer dans son dos « Pas de souci, allons manger. » J’espérais qu’il n’ait pas trop froid en dehors de la salle de bain, même si ma maison était bien chauffée, je sentais la peau glacée de ses cuisses contre mon bras. Ma propre température devait le réchauffer me connaissant, enfin connaissant mon corps.

Une fois en bas, je le déposai sur le plant de travail en lui disant de ne pas bouger, commençant à faire à manger pour deux. Je ne rechignais pas à ça, faire la bouffe n’était pas quelque chose que je détestais faire donc ça allait. Je mis aussi la table pour deux, mais je ne savait pas si il était capable de manger seul ou pas.

« Pâtes avec du steak ça te va ? Et tu sais manger seul ou pas ? Sinon je t’aiderai, viens. » Je lui pris les hanches pour le faire descendre et le guider jusqu’à sa chaise, après manger je lui ferait visiter la maison puis au lit ! On était encore en plein après midi, mais je n’avait pas dormit cette nuit donc j’allait rattraper et lui une sieste ne lui fera pas de mal. La pensée de la sieste me tira un long bâillement, tiens en y repensant, je n'avait pas posé mon arme depuis mon arriver. Laissant les aliment cuire, je partit vers le salon pour ranger mon flingue dans le tiroir habituel, quand j'allais en boite je le gardais sur moi au cas ou. D'ailleurs il faudra peu être que je parle à kiryu de mon travail... Bah j'avais encore le temps. Une fois le tiroir verrouillé je retournai dans la cuisine.

"Kiryu? Je pense que tu veux peu être en savoir plus sur moi? Moi même j'aimerai que tu me parle une peu de toi, a vrais dire je n'ai pas lu ton dossier quand je t'ai acheter donc je ne sais même pas quel âge tu as..." Je lui servit son assiette puis j'en fit de même pour la mienne, attendant une réponse a mes différente question.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Mer 17 Avr - 18:35

J’eus peur pendant un instant que mon maître refuse de me porter dans ses bras, mais je n’eus pas à attendre bien longtemps avant qu’il ne s’exécute. Lâchant un bref soupire de bien être, je me laissais donc tranquillement transporter, osant même poser ma tête contre son épaule durant le court trajet. J’étais bien là… Je me sentais en sécurité et bercé à la fois. Sa chaleur corporelle m’enveloppa aussitôt. Faut dire que j’avais beaucoup de mal à me chauffer, tant j’étais affaiblit…Il m’installa une première fois sur quelque chose qui me parut assez dur et froid. On devait certainement se trouver dans la cuisine vu qu’il me proposa un menu. De la viande et des pâtes.. Bien sûr que ça me va… J’ai mangé de la pâté pour chien pendant des années, alors de la vraie nourriture. Je ne savais même plus ce que c’était en fait, ayant oublié le goût de chaque aliments.

L’homme me demanda si je savais manger seul.. Hum, pas vraiment. En plus d’avoir eut le droit à de la pâté, je la mangeait dans une gamelle. Oui, mon ancien maître adorait m’humilier et ça descendait vraiment très bas.

« … Je sais pas manger.. Tout seul. »

Après quoi, je fus installé ailleurs. Au touché, c’était dur, mais un peu plus confortable que mon perchoir précédent. Une chaise.. ? J’avais le droit de m’asseoir là-dessus ? Trop de changements d’un coup, je n’étais pas habitué à autant de choses qui m’étais permise. Peu de temps après, l’odeur de la nourriture monta jusqu’à mes narines, alors que mon maître me demandait des informations sur ma propre personne. Hm.. Je n’avais pas vraiment très envie de parler de moi ou de ce qui m’étais arrivé. Il voulait mon âge, ça okay, pas de problème.

« Vingt-quatre ans… »

En fait, je ne savais même pas quoi dire. Que voulait-il savoir sur moi exactement ? Je savais pas, mon physique ? Mon caractère ? Mon histoire ? Quoi ? Que voulait-il .. ? J’abaissais légèrement la tête, l’odeur de mon repas m’était mon estomac dans tout ses états. Personnellement, je n’avais pas envie d’ingérer quoi que ce soit, même si je mourrais de faim. Bizarre ? Non, j’ai juste perdu l’habitude de manger comme une personne normale. Alors pour ce qui est d’engloutir une assiette entière… C’est un peu coton pour moi… D’un geste lent et un peu hésitant, je repoussais mon assiette un peu plus loin. Tant pis, mon estomac attendra un peu avant d’être à nouveau remplit. A la boutique, je n’avais pas eut le temps de manger grand-chose, alors ma pence commençait sérieusement à s’impatienter. Bref..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Mer 17 Avr - 18:56

Bon il ne savait pas manger seul, tant pis je l’aiderai, ce n’est pas comme si cela me gênai ou autre, je n’était juste pas habiter alors je ne voyais pas encore trop comment l’aider. Et puis il se laissait vraiment trop faire, on aurait dit un pantin entre mes bras. Par contre il n’à pas l’aire d’avoir envie de causer de lui, pourtant moi j’aime entendre sa voix… 24 ans ?! Il ne les faisait pas du tous, mais genre absolument pas !

« Et bien, tu est plus vieux que je ne le pensai. »

Par contre son geste me fit froncer les sourcils, il n’allait pas me faire une anorexie ? Raaah… D’un geste, je me levait de ma chaise pour m’approcher et le faire se lever à son tour puis le mettre sur mes genoux une fois que je mettais assis à sa place. Mon bras entoura ses hanches dans une prise ferme pour qu’il ne file pas alors que mon autre main ramenait l’assiette.

« Hors de question que tu ne mange pas… Tu es maigre et je n’ai aucune envie que tu me claques dans les bras ! Alors tu mange c’est pas négociable. » J’avais dit cela d’un ton assez doux, autant que l’on puisse le faire avec ma voix mais ferme. Il allait finir cette assiette surtout que je ne lui en avait pas non plus servit une trop grande quantité. « Je suppose que tu vis beaucoup de changement ici et que cela te perturbe, mais mange, sinon tu va mourir faim. » Je m’inquiétais réellement, il était tellement fragile et fin que même mon bras autours de ses hanches risquait de le casser, pourtant je n’avais pas l’impression de serrer, je le maintenais juste.
De ma main libre, le pris la fourchette et pris quelques pâtes avec avant de les approcher de sa bouche en lui demandant de l’ouvrir. Mon ton était sans appel et j’était bien décider à lui faire finir l’assiette !
Bon revenons en à lui et non à son plat, il ne causait pas beaucoup de lui, pourtant je voulais le mettre à l’aise.

« Je ne sais pas… Qu’est ce que tu aime pas exemple ? Mais bon si tu es fatiguer ne te force pas, on ira se coucher après que tu as mangé, j’ai bossé toute la nuit et toi cela ne te fera pas de mal. »

Je lui fit donc finir son assiette, enfin au moins les pates car je craignais que la viande ne le fasse vomir. Moi j’en profitais pour manger en même temps, je mangeais très vite donc j’arrivait à faire les deux sans le lâcher pour autant le gardant contre mon torse. Bon dieux ce que ce gosse était fin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Mer 17 Avr - 19:47

Pas le temps de faire quoi que ce soit, que mon maître prit ma place sur la chaise, me mettant directement sur ses genoux. Que.. ? Qu’est-ce qu’il se passe ? P-pourquoi il fait ça ? Ce contact était si soudain, que ça m’avais fait sursauter. Il faut me prévenir quand c’est comme ça.. Je suis si craintif, que je peux paniquer facilement, au moindre petit truc. Je me fis gronder gentiment sur le côté bouffe. Il allait faire quoi ? Me forcer ? Apparemment oui, vu qu’il me demanda d’ouvrir la bouche. Au début, je me montrais peu coopératif, voir même pas du tout, tournant la tête sur le côté pour esquiver le couvert. Je pinçais même les lèvres pour interdire le passage de la nourriture. Mais mes efforts fut vains, car je reconnus le goût des pâtes dans ma bouche. Finalement, l’appétit vint en mangeant. J’acceptais plus facilement les bouchées, me montrant affamé.

« … J’aime les chats.. »

Rien que ce mot arrivait à me faire sourire. J’aimerai bien avoir un chat avec moi. Comme ça, si mon maître doit s’absenter pour X raison, eh bien j’aurai toujours un petit compagnon à mes côtés. Mais valait mieux ne pas se faire de faux espoirs Je ne suis qu’un esclave, je n’ai pas le droit d’avoir ce genre de chose. Je tendis le bras pour tâtonner la table, découvrant un verre non loin de mon assiette. Je pris ensuite mon autre main pour voir s’il n’y avait pas une carafe dans le coin, ou une bouteille. Une fois trouvé, je tentais de me servir moi-même de l’eau, l’expérience s’avérant difficile. Je laissais un doigt sur le rebord du verre, pour pouvoir mesurer la quantité d’eau versé dedans. Mais alors que j’arrivais à me débrouiller seul, le poids de la carafe fit tomber le verre contre la table, le liquide translucide se renversant dessus.

Même pour ça je devais avoir besoin d’aide.. En fait, à cause de mon ancienne vie, je n’ai jamais vraiment pu m’habituer au fait que je sois non-voyant. Du coup, j’étais un peu perdu pour les tâches les plus simples. Grimaçant un peu, je soupirais légèrement en remettant le verre à sa place. Tant pis… J’aurais au moins essayé. Gesticulant un peu, je me délivrais de l’emprise de mon maître, afin de chercher une éponge, ou lingette, afin de nettoyer ma bêtise. Mais je me sentais fatigué tout d’un coup. Je m’appuyais contre le plan de travail, et me frottais doucement les yeux. Le stress et les diverses émotions de la matinée avaient finit par m’atteindre. Et puis, ce n’était pas avec ce petit repas, que j’avais repris toutes mes forces perdues.

Pour éviter le malaise, j’avais pris l’initiative de me laisser glisser contre le meuble, me posant au sol. Je sentais ma tête qui tournait légèrement, alors que mon corps réclamait du repos, beaucoup de repos.

« Je suis fatigué… »

Je couinais faiblement, n’osant plus bouger de peur de tomber. Je préférais attendre que ce mauvais moment passe…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Dim 21 Avr - 20:38

Un sourire vint prendre place sur mes lèvres, il fini par manger avec appétit malgré sa résistance du début. Argh les chats ? Pourquoi le seul animal qui ne me supporte pas ? Je vous jure, moi je n’ai presque rien contre ces bestioles, mais elles me détestent. Mais son sourire fit fondre mes réticence, il avait l’air si heureux rien que d’en parler… Cela pouvait être une bonne idée pour le mettre à l’aise. Je le suivi du regard quand il tenta de se verser de l’eau et malheureusement, l’eau se reversa l’attristant de toute évidence. Sous ses gesticulations, je le laissai descendre de mes genoux pour qu’il aille chercher de quoi nettoyer alors que je m’occupais de lui servir un verre. Un son de glissement me fit me retourner et j’haussai un sourcil en le voyant au sol. Nah sans blague ? Bien sur que t’es crever matou. Il était vraiment très faible. Bon allez au lit, je pris le verre d’eau et me baissa à sa hauteur, le faisant boire jusqu'à ce qu’il n’ai plus soiffe.

« Je vais te monter dans la chambre. »

Et à nouveau il fut dans mes bras comme une princesse, je rangerai le reste de la bouffe plus tard. En montant les escaliers, une question me vint.

« Tu aime les chats c’est ça ? Qu’elle est ta race préférer ? » Je comptait allez en acheter un quand le gamin dormira, après l’avoir coucher et en étant sur qu’il dors. Cela lui fera une surprise en se réveillant et à mon avis il allait dormir pour le reste de l’après midi.
Une fois dans ma chambre, je le mis sous la couette un peu maladroitement, n’étant pas habituer à faire ça.

« Je vais m’absenter une vingtaine de minute tous à l’heur, si tu te réveil ne t’inquiète pas et attend moi ici c’est clair ? » Je ne voulais pas qu’il se blesse en mon absence, j’avais donc été un peu sec et puis je sais que savoir qu’il allait être seul allait l’angoisser. Mais je ne voulais pas qu’il se réveille et se retrouve seul, je crois que je vais finir par avoir un ulcère à force de réfléchir… Bah si c’est pour ce gosse c’est pas grave, je ne sais pas pourquoi, mais j’ai vraiment envie de le protéger, c’est la première fois que je rencontre quelqu’un de si fragile, je ne peu pas me permettre qu’il sois plus blesser…
Je n’eu pas à attendre longtemps pour qu’il s’endorme, le pauvre devait être épuisé, j’en profita donc pour y allez. Si je tardait plus il risquai de se réveillé avant que je ne revienne.
Ce fut donc une fois sur qu’il dormait que j’attrapais ma veste et mes affaires, direction l’animalerie mais celle pour les animaux. Vous voyez un éléphant dans un magasin de porcelaine, bah moi dans un magasin de chat ça y ressemble beaucoup. Je ne savais vraiment pas ce que je foutais ici, les chats ce n’était vraiment pas mon truc ! Heureusement un vendeur vint me voir, je lui indiquais la race que m’avait dit Kiryu et il m’amena vers 6 chatons de cette race. C’était quoi ces boule de poile ? Un des 6 vint me voir avec une bouille presque arrogante. Il me plaisait bien lui, j’indiquais donc au vendeur que je voulais celui et l’homme me le mit dans les bras. Quoi ?! Ha non là c’est mort, l’autre boule de poile avait déjà commencer à me lacérer le bras la saloperie. Je pu le mettre rapidement dans une caisse pour le balader. Je demandais alors au jeune vendeur de préparer tous ce qu’il fallait pour qu’un chaton vive correctement. Les affaires seraient livrées le lendemain, je paya donc et repartit qu’avec la caisse et le chaton dedans.

Le retour fut assez rapide et je montai directement dans la chambre, regardant l’inu dormir avec tendresse. La caisse fut posée au sol et j’ouvris la porte rapidement, laissant le chaton sortir. Bizarrement il monta directement sur le lit et après avoir reniflé Kiryu, s’installa contre le jeune homme. C’était bien, je pu me coucher dans mon canapé en attendant que le gamin se réveille, j’avais bien besoin de repos moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Lun 22 Avr - 7:07


Alors que je venais de me laisser tomber sur le sol, mon maître se rapprocha de moi, un verre d’eau à la main. Il m’aida à boire quelques gorgées, avant de me reprendre dans ses bras, les miens s’entourrant autour de son cou. Je me laissais tranquillement transporter, alors que le brun me demanda quelque chose au sujet des chats. Pourquoi cette question… ?

« Euh… J’aime bien.. Les Sacré de Birmanie… »

Avant de perdre la vue, je passais le plus claire de mon temps à regarder les documentaires sur les chats, c’était vraiment ce que je préférais. Je fus ensuite installé dans le lit, sous une couverture bien chaude. Ca aussi, ça me faisait bizarre. J’avais plutôt l’habitude de dormir dans un panier ou à même le sol. Autant de confort pour moi, était tout nouveau. C’était vraiment très agréable… Cette sensation… J’allais enfin pouvoir dormir, fermer les yeux et ne pas me réveiller avant un long moment. Ici je suis en sécurité et au calme. Il faut dire qu’avant, avec mon ancien maître, je n’osais pas dormir. Je restais constament à l’affut du moindre bruit… Depuis, j’avais accumulé les heures de sommeil en moins. Je ne sais pas comment j’ai fais pour tenir jusqu’ici. Mais maintenant que je sais, que je ne risquais plus rien, mes yeux se fermèrent rapidement alors que mon maitre me parlait. Il devait s’absenter un moment.. Pas grave.. Trop fatigué pour dire quoi que ce soit.

Je n’eus aucune difficulté pour m’endormir. Mon sommeil était calme et paisible, pour une fois. Aucun bruit dans la maison pour me réveiller, rien, juste le silence… Je me blottis dans la couverture, me laissant envahir par cette douce chaleur.. De plus, il y avait l’odeur de mon maître partout dans le lit. Etrangement, ça m’appaisais beaucoup.

----

Je ne savais pas combien de temps j’avais dormis, mais un bruit pas si inconnu que ça m’extirpa lentement de mon sommeil. Qu-… Qu’est-ce que c’était ? On dirait un bruit un bruit de moteur, mais en beaucoup plus faible. Hm ? Un ronronnement .. ? Je devais être entrain de rêver… Oui c’est ça… Les yeux entrouvert, je tendis la main pour chercher l’animal qui provoquait ce bruit. Je rencontrais rapidement quelque chose de très doux, comme du duvet, tandis que le ronronement s’intensifia. C’est incroyable comme le rêve est réaliste, j’ai vraiment l’impression de toucher un chat. Pourtant… J’étais sûr d’être réveillé. Je n’avais plus du tout envie de dormir… Mais alors ? Je me redressais doucement grâce à mes coudes, m’asseyant sur le matelas alors que mes deux mains toucher l’animal pelucheux. Mon cœur s’emballa à une vitesse folle, mes sourcils se rehaussant légèrement sous la surprise. I-il m’en avait acheté un ? Pour moi ? P-pourquoi ?… Je n’avais rien fait pour mériter un tel cadeau. La petite boule de poils vint se mettre sur mes genoux, ronronant de plus belle. En plus, vu la taille, cela devait être un chaton.

Mes mains ne cessèrent de caresser le petit chat, le prenant ensuite dans mes bras pour un câlin des plus tendres, ma tête se posant contre celle du félin. Je sentais la présence de mon maître dans la pièce, mais pas moyen de savoir s’il dormait ou non.

« Merci… »

Finalement, je ne pus contenir mes larmes de joie, ces dernières coulant lentement le long de mes joues. Mes lèvres s’étirèrent dans un petit sourire, serrant un peu plus le chaton dans mes bras. J’allais devoir lui trouver un nom… C’est une tâche difficile… Je commençais déjà à y réfléchir, alors que le chaton en question m’attaquait gentiment les doigts. Ca me faisait rire, sentir ses petites pattes tapoter contre mes mains. Il était gentil. Il n’avait pas sortit ses griffes. Je me laissais prendre au jeu, me recouvrant totalement avec la couverture pour me cacher du félin. Je sentis le dit félin bondir sur moi à travers la couverture, tentant de trouver l’entrée de mon abris. Je rigolais encore, faiblement, mais je rigolais. Si j’avais eus ma voix, je serai entrain de rire aux éclats…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Lun 22 Avr - 12:25

Il avait dormis encore quelque heure malgré le boucan que faisait le matou, oui je suis mauvaise langue et alors ? J’avais tous de même réussît à dormir mais même, y à pas un mute sur se truc ? Après une ou deux heure de repos, j’entendit l’inu se redresser dans les draps, oui je suis quelqu’un d’assez suspicieux, au moindre bruit inhabituel je me réveil. A mon tour je me redressai donc sur le canap en silence, l’observant. Il ne semblait pas y croire, bon apparemment la surprise en était vraiment une. Waouw il pouvait être si tendre ? Le gosse apeurer de tous à l’heure n’avait rien à voir avec celui que j’avais devant moi, la il ne semblait plus si triste. Bon finalement j’était plutôt fier de moi, je n’aimait pas les chats, mais le voir si heureux était bien plus important. Il me remercia mais je ne répondît pas, ne voulant pas indiquer mon réveille de peur de casser la bulle de bonheur qui l’entourait. Bon sang qu’il était mignon… Ça ne devrait pas être permit ! Merde pourquoi il pleurait ? Le chat l’avait griffé ? J’allais me redresser quand je compris que c’était des larmes de joie… Je ne connaissais pas vraiment ça donc ça surprend. Ils jouaient tous les deux donc autant ne pas les déranger, les observer me suffisait amplement… Et puis cette saloperie de matou alors encore s’en prendre à mes bras avec ses foutu petites griffes. J’avais encore les traces de griffure de tous à l’heure ! Une bête féroce je vous dit ! Bon ok on aurait pas dit en le voyant sauter sur la couette comme un con… Attend il est entrain de rire, c’est bien ça que j’entend ? C’est tellement faible que je n’étais pas sur. Finalement je fini par me lever et m’étirer, puis je m’approcha pour avoir la confirmation que oui il riait bel et bien. J’aimais déjà beaucoup le son de sa voix, mais celui de son rire était vraiment trop adorable. Le chat fini par me voir et abandonna sa chasse pour faire le dos rond en me voyant, montrant par là que je dérangeait. C’est qu’il était jaloux le matou ? J’haussai un sourcil devant la réaction. D’une main, je lui pris la tête et le fit rouler sur la couette pour le faire arrêter de grogner. Je ne forçais même pas, mais dès que je le lâchais il se remettait en position.

« Kiryu ? Je pense comprendre que vous vous entendez bien ? Le vendeur m’a dit qu’il avait 6 mois, un male … Le reste des affaires arriveront demain, tu penses pouvoir m’aider à m’occuper de lui ? C’est ton chaton maintenant.»

J’attendit que l’inu sorte la tête de dessous la couette en continuant d’embêter le chat qui lui ne semblait absolument motiver a se que je me pose sur le lit. Salle bête…

« Tu as une idée de comment appeler ton mini garde du corps ? » Je fini par le chopper en passant ma main sous son ventre en lui mettre dans les bras pour pouvoir m’asseoir sur le bord du lit sans me faire attaquer par la bestiole.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Mar 23 Avr - 18:17

La petite boule de poils finit par s’arrêter. Tiens ? Pourquoi donc ? Je sortis doucement ma tête de sous la couverture, en sentant un poids en plus, se mettre sur le matelas. Mon maître était donc réveillé… M’avait-il entendu ? A en juger ce qu’il me disait, oui, il m’avait certainement entendu « rire ». Bof, tant pis.. Pas que ça me dérange, mais j’étais plutôt du genre réservé, alors bon. Me faire surprendre entrain de rire… Bref. Là n’était pas la question. J’étais vraiment très heureux, c’était mon chaton, le mien.. Rien qu’à moi. Je commençais à bouger, m’extirpant de la couette pour venir passer mes bras autour du cou de mon maître. Je me pelotonnais aussitôt arrivé contre son corps et mis ma tête contre son torse. Une autre façon de le remercier, par un câlin. Mais je sentis soudainement un petit courant d’air frais… Sur mes fesses. Ah ! C’est vrai… Je n’avais pas de pantalon, juste un t-shirt, dix fois trop grand pour moi.

A cette pensée, je me reculais aussitôt, me mettant à genoux sur le lit, le vêtement cachant le tout. Mes joues s’étaient empourprées dans la seconde qui avait suivit. Mais une question se posait dans ma tête. Comment allais-je appeler le chaton ? Je réfléchissais rapidement, il me fallait un nom. Un joli nom… Que pouvais-je lui donner ? Hm… Un sacré de Birmanie… C’est… C’est tout blanc, la tête, les pattes et la queue sont marron foncé ou clair, ça dépend de l’animal. Ca me faisait penser à une friandise, un chocolat. Bounty… Du lait enrobé dans du chocolat. Oui, ça lui irait bien ce petit nom. Bounty.. C’était à croquer.

« … Bounty… C’est joli. »

Mes mains se perdirent de nouveau dans la fourrure angora du petit félin, alors que je réfléchissais encore. Je devinais à quoi pouvait ressembler Bounty.. Mais je n’avais aucune idée de à quoi pouvait ressembler mon maître. Ma curiosité se fit de plus en plus oppressante. Je laissais finalement la boule de poils descendre de mes bras, pour le poser dans le creux de mes genoux. Puis je tendis mes bras vers l’avant, cherchant William du bout des doigts. J’étais tombé sur son torse.. Mes mains remontèrent lentement, effleurant sa peau, jusqu’à me retrouver sur son visage. Je rougis légèrement à cette découverte et « observais » le visage de mon maître à ma façon. Il avait l’air beau… Je remontais encore un peu pour atteindre ses cheveux, les caressant eux aussi. Il est vrai que j’aurais aimé le voir de mes propres yeux, mais je ne peux plus. Me reculant une fois de plus, je changeais vite de sujet pour ne pas m’éterniser sur cette pensée.

« Vous avez dormis…? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Mar 23 Avr - 22:02

Kiryu sortit de la couette et me regarda longuement avant de se tortillé sous la couette, me faisant hausser un sourcil, que lui arrivait il ? La suite m’hallucina totalement, me retrouvant un peu con avec ce petit corps contre moi. Il me faisait un câlin ?! Mais pourquoi ? Ne sachant pas trop quoi faire, le fini par enrouler mes bras autours de son dos, passant ma main dessus comme le ferait quelqu’un qui veux consoler. Oui bah je suis pas un expert donc je fait comme je peu ! C’était agréable de l’avoir contre moi ainsi et je pense que c’était ça façon de me montrer qu’il était vraiment très heureux de la surprise. Bon par contre la vu sur ses fesses me fit quasiment autant bugé, je le redis ce gosse est vraiment canon… BREEEEEEF ! Il du s’en rappeler car il me lâcha pour se mettre sur les genoux en rougissant comme pas possible, me faisant sourire amusé devant sa bouille. Après quelque minute de silence gêner, il fini par prendre la parole. Bounty ? Ouaip c’était mignon, une barre chocolaté sur pate qui ferait mieux d’éviter de me griffer si il voulait pas finir manger. Le chaton s’était approcher et avait lever la patte dans l’intention de me griffer le bras, mais les mains de Kiryu l’arrêtèrent, surement par hasard.

« Ouais c’est mignon, j’aime bien »

Mon regard se perdit sur le tableau qu’offrait Kiryu et son chaton, il avait l’air vraiment heureux mais ailleurs, surement perdu dans ses pensées, comme moi. Se fut sa main sur mon torse qui m’en sortit, je le regarda surpris mais ne fit rien. Attendant de savoir ce qu’il voulait. Le chat était sur ses genoux alors que lui remontait doucement sa main vers mon visage, surement pour savoir à quoi je ressemblais. Quand il avait remonter ses main sur mon torse, il avait du sentir les bords de la cicatrice, bah oui je suis torse nu, sur mon pectoral mais il ne s’y était pas arrêter. Limite ça m’arrangeait car je n’étais pas super à l’aise avec cette marque, comme lui avec les siennes.

« Oui, tu as dormis presque 4h donc j’ai eu le temps de me reposer. » Je lui caressait l’épaule pour le rassurer « Au fait si tu te pose la question, je suis brun. » Je ne savait pas trop en quoi ça l’avancerait, mais je me doutait que ne pas pouvoir me voir le blessait car la perte de vue était récente. Moi j’aurais vraiment aimer savoir de qu’elle couleur était ses yeux autrefois, ou pouvoir entendre sa voix sans qu’elle ne sois abimer. Tous ces petits détails que son ancien maitre lui avait prit de façon odieuse. Cette pensé eu le don de m’énerver, je savait que mes hommes était à la recherche de se connard, mais je ne pouvais pas m’empêcher de trouver ça ignoble. Même si je comptais bien venger le gosse, cela ne le soulagera pas plus que ça, je le faisais aussi pour éviter qu’il ne recommence sur un autre enfaite. Ouais je sais je suis un mafieux un peu trop sentimental et alors ? Faut vraiment avoir un pet au casque pour vouloir du mal à un ange pareil ! BREEEEF je m’égare encore moi… Mais bon avoué que c’est un ange avec sa bouille, bon c’est aussi un appel très douloureux pour ma libido mais je ne suis pas en manque au point de violer un gamin sans défense.

« Et toi tu t’es reposé ? » Ma main se posa sur sa joue alors que je caressais la peau avec mon pouce, espérant qu’il ait pu se reposer. Cela lui fera le plus grand bien de se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Jeu 25 Avr - 19:39

A en croire mon maître, j’avais fermé les yeux durant plus de quatre heures. Eh bien.. Je pensais avoir dormis plus longtemps. Le ronronnement du chaton a dû me réveiller un peu plus tôt que prévu sans doute. Bref. Je dormirai un peu plus tard, maintenant, je pouvais me le permettre sans courir de danger.

« Oui… Je me suis reposé.. Mais j’ai encore sommeille. »

Mais comme dit avant, je dormirai plus tard. Je voulais juste profiter de mon nouveau cadeau et de mon maître. Rien d’autre. Me rapprochant de nouveau du brun, puisqu’il m’avait avoué sa couleur de cheveux, je ne pus résister à une autre envie de câlin. Je ressentais étrangement le besoin d’affection, sachant que mon maître pouvait m’en donner, plus ou moins facilement. Silencieux, je vins donc me blottir dans ses bras, ma tête contre son torse. L’oreille posée contre celui-ci, je pouvais clairement entendre les battements de son cœur. Il battait en rythme… C’était très reposant, tout comme les ronronnements des chats. Ronronnements qui se firent entendre. Bounty était venu se placer contre mes jambes, histoire de me demander des câlins à son tour. En effet, ce minou avait l’air bien jaloux. Ca faisait rire.. Encore une fois. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas autant rit. Non sans lâcher mon maître, je pris le petit félin dans mes bras, pour qu’il ne se sente plus seul.

Mais le dit félin, n’était pas très satisfait. Je l’entendais gronder… Ben dis donc, il n’appréciait vraiment pas la présence de William. Bizarre.. Bof, il finira par arrêter.. Enfin je crois. Mais bon, pas question qu’il se comporte comme ça, ça pourrait peut-être devenir un problème quand il sera plus grand. Autant lui apprendre les bonnes manières, pour se faire, je lui pris la peau du cou et le secouais doucement pour lui montrer qu’il n’avait pas à grommeler contre mon maître. Je n’eus pas besoin d’insister davantage, Bounty s’était arrêter instantanément, venant lui aussi se blottir contre moi. La boule de poils apprenait vite… Maintenant qu’il était calmé, je pouvais profiter du câlin, frottant doucement ma tête contre le torse de l’homme qui m’avait recueillit chez lui. Un léger soupire de bien être, s’échappa d’entre mes lèvres, tandis que mes paupières se refermaient sur mes iris laiteuses.

« J’ai… J’ai encore faim… »

Mon estomac appuya mes paroles en grognant bruyamment. J’avais pourtant bien mangé tout à l’heure. A croire que ce n’était pas suffisant… Je ne savais pas quelle heure il était, donc ça se trouve, je devrais patienter un peu avant de pouvoir me remplir la pence une fois de plus. Pourtant… J’avais si faim. Je finis par me détacher de mon maître, le chaton en faisant tout autant de moi. Je descendis du lit, à quatre pattes sur le matelas, face au brun. Autant dire que j’avais oublié, l’espace d’un instant, que je ne portais rien sous mon t-shirt. Tant pis…Voir mes fesses ne devait certainement pas lui faire grand-chose. Ce n’était pas comme si j’étais quelqu’un de beau après tout. Je longeais les murs, mains posées dessus pour me diriger, et ainsi me repérer. Bounty me suivait de très près, je sentais son regard sur moi. Sans doute veillait-il à ce que je ne tombe pas. Les animaux sont doués pour savoir quand quelque chose ne fonctionne pas bien chez les humains. J’arrivais rapidement au niveau de l’escalier. Il était temps de prendre ma revanche sur lui. Ma main se posa sur la rambarde, alors que je commençais lentement ma descente. Je prenais mon temps… Bounty, lui, ne cessait de me surveillait. Je le sentais… Il s’arrêtait à chaque marche descendue, pour voir si je suivais. Après quelques minutes… J’avais enfin atteint l’étage inférieur. Souriant doucement, c’était une petite victoire pour moi. Tournant doucement la tête, j’appelais mon maître pour savoir si lui aussi m’avait suivit.

« Maî-… William ? »

Non, décidément, je ne m’y ferait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Jeu 25 Avr - 22:20

A nouveau je me retrouvais avec Kiryu dans les bras, pas que cela sois désagréable non, mais ce n’était vraiment pas dans mes habitudes de câliner autant. Et puis la barre chocolatée n’avait pas l’air super ravi. A mon grand étonnement ce fut l’inu qui le réprimanda, moi qui pensai qu’il était gaga de la boule de poile. D’un coter cela me rassurait, il était vraiment capable de s’occuper du chat sans que j’ai à faire la police.

« Les chats ne m’on jamais aimer ne t’inquiète pas. »

Puis très vite il revint contre moi, posant sa tête contre mon torse alors que mes bras encerclaient sa taille maladroitement. Bon sang ce qu’il était fin, j’avais l’impression que j’allais le briser au moindre faux mouvement avec mes gros bras. Tu m’étonnes qu’il avait faim, bon il était un peu tôt de manger maintenant mais ce n’était pas grave, fallait vraiment qu’il mange le poids plume. Par contre sortir du lit à quatre pates n’était vraiment pas obliger ! Un soupire m ‘échappa alors que je passait une main sur mon visage, la prochaine priorité sera de lui acheter des fringues, par ce que je risque de devenir frustrer avec lui sinon. N’avait il aucune pudeur ou était-ce juste un oubli ? Je penchais pour la deuxième option car il avait rougis plus tôt, donc cela devait le gêner un minimum.
Alors qu’il se dirigeait comme il pouvait dans ma chambre, je m’étais levé du lit pour le suivre en toute discrétion, un peu comme le chaton mais lui ne se gênait pas pour montrer sa présence. Tant pis si je me baladais en boxer, il avait l’air déterminer et je préférait le suivre plutôt qu’il ne se blesse. J’eu juste le temps d’attraper un fut que j’enfilait avant que Kiryu n’entreprenne de descendre l’escalier. Ha ! Il m’avait appelé William, ça rentrait donc. J’en fus assez heureux et ma main se posa sur ses cheveux pour les caresser, indiquant ainsi sa présence juste derrière lui.

« Oui Kiryû ? Merci d’avoir fait attention. » Je pensais que c’était important pour lui de lui montrer que cette demande n’était pas juste une lubies. Je ne me voyait pas comme un maitre, en tous cas je ne voulais pas que l’on me compare à celui qu’il avait eu avant donc hors de question qu’il m’appel de la même façon. Ma main glissa sur son épaule jusqu’à sa main, la prenant dans la mienne pour l’entrainer vers la cuisine pour lui préparer quelque chose. Moi je n’avais pas plus faim que ça alors… Tiens pourquoi ne pas prendre un gouter ? Vu l’heure c’était plutôt cohérant.

« Je vais te faire un truc sucré, il n’est que 16h ça te va ? Que veux tu ? J'ai du gâteau au chocolat.»

Je le fis s’asseoir avant d’allez verser un bol de lait a Bounty, lui aussi avait le droit à son gouter. D’ailleurs pour une fois il ne me grogna même pas dessus ! Saleté d’opportuniste… Après avoir tirer la langue au chaton, acte très mature je vous l’accorde, je servit un vers de lait à l’inu, ainsi qu’une part de gâteau au chocolat que m’avait apporter une des femmes qui s’occupaient de moi quand j’était dans la demeure familiale. J’aimais beaucoup cette femme et elle passait régulièrement me voir malgré mon âge pour m’apporter des gâteaux ou autre. D’un geste, je rabaissais son t-shirt qui avait remonté sur sa cuisse.

« Il va falloir que je t’achète des fringues… »

Lui ne devait pas comprendre pourquoi je faisait cette réflexion et il ne valait peu être mieux pas qu’il le sache. D’ailleurs il ne sait toujours pas manger seul non ? Je le prévins avant de le faire s’asseoir sur mes genoux pour l’aider à manger, guidant sa main cette fois pour qu’il puisse un jour le faire seul. Et définitivement le t-shirt n’était pas assez !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Ven 26 Avr - 7:52

Mon maître n'était pas si loin de moi. Sans doute, lui aussi, m'avait-il suivit pour voir si je ne me blessais pas durant mn trajet. Je souris doucement, alors que sa main se posa dans ma chevelure argentée. Puis elle descendit le long de mon bras, pour finir par l'attraper la main. Le brun m'emmena ensuite dans la cuisine, me proposant quelque chose de sucré. Seize heure... J'avais fait un petit somme. Je me laissais tranquillement installer sur la chaise, patientant sagement en attendant d'être servit. Ça faisait bizarre quand même... Le maire qui sert son esclave. Avant, je devais me débrouiller pour continuer à servir mon maître, même si je ne voyais rien. Autant dire que ce n'était pas facile du tout.

Mon goûter arriva finalement devant moi, mon maître vint alors me poser sur ses genoux. J'aimais particulièrement cette attention. Ça me plaisais bien de me faire nourrir ainsi... Il attrapa alors ma main, et me guida pour que je puisse manger tout seul, en quelque sorte. Une fois de plus je me laissais faire, pourquoi ne le ferais-je pas après tout ? Ça faisait du bien, mon estomac se calmait petit à petit, alors que je devrais le gâteau. Il était bien bon d'ailleurs. Une fois la dernière miette avalé, je pris le verre et bu quelques gorgées. Oh, du lait. Ça faisait longtemps que je n'en avais pas bu.

" Vous n'êtes pas obligé.... Pour les vêtements "

C'est vrai ... Je ne voulais pas qu'il se ruine pour moi. Je me doutais qu'il avait de l'argent... Mais même, je ne voulais pas qu'il fasse autant de choses pour une personne comme moi. Je pouvais très bien remettre mes lanières en cuir... Tant pis, ça ne me gênait pas. Poussant un soupire de bien être, main posée sur mon ventre, je me laissais aller contre mon maître. Je profitais de sa chaleur, c'était si bon de le sentir contre moi. J'avais la peau encore un peu froide, un vrai cadavre... Je ne sais pas comment cela se faisait. Sans doute étais-je trop maigre pour chauffer mon corps correctement. Oui peut-être... Je ne vois que ça.

Bounty ne tarda pas à nous rejoindre, sautant doucement sur mes genoux. Souriant, je passais mes bras sous ses pattes pour l'apporter contre mon moi, matière se posant contre la sienne. Il releva la sienne et commença alors à me lécher la jour, ce qui ne manqua pas de me faire rire. La boule de poils semblait déjà grandement m'aprécier, c'était mignon. Il poussa un petit miaulement avant de venir se pelotonner contre moi. Un véritable pot de colle. Je gigotais un peu, toujours installé sur les genoux de William, et me posais comme il faut sur lui de sorte à ce que mon visage vienne se fourrer dans son cou.

" J'aime bien être ici... Avec vous..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   Ven 26 Avr - 11:49

Il mangeait bien plus docilement que au premier repas, tant mieux je n’avais pas envie de me battre à chaque repas. Quoi que battre n’est pas vraiment le bon terme… Houla si j’était obliger, mais comme lui expliquer sans qu’il ne flippe ? Bah autant être honnête… Et puis j’avais du fric donc pas de problème pour ce qui était de payer, je voulais qu’il se sente bien ici. J’avais passé mes bras autours de son corps pour le réchauffer un peu. Ma peau avait toujours été très chaude donc cela devait le réchauffer un minimum. Je ne le retenait cependant pas, si il voulait s’éloigner il pouvait, je n’avais pas envie qu’il se sente oppresser. Je lui expliquerait tous à l’heure pourquoi il avait besoin de vêtement, là je profitait autant que lui du câlin. Moi profiter d’un câlin c’était assez perturbant comme pensée… Mais bon fallait avoué que ce n’était pas désagréable. Tiens la barre chocolaté refait son apparition, il avait fini le lait que je lui avait donné et était maintenant sur les genoux de son mini maitre. Bah oui quand on est aussi petit que ça c’est mini y a pas d’autre terme. Et pas que ce soit mal au contraire ! BREEEF les deux chatons étaient entrain de se câliner sur mes genoux, avouez que Kiryu tirait bien plus du chaton que du chiot… Un sourire apparue en l’entendant rire, c’est décidément un son très agréable à entendre. Par contre gigoter n’était vraiment pas nécessaire ! Très vite, ma main vint se posé sur sa hanche pour éviter qu’il ne gigote plus contre moi, je veux bien être gentils mais je suis quand même un homme. Finalement il s’installa quand même, calant son visage dans mon coup alors que je levais les yeux au ciel et entourait sa taille avec mes bras, le serrant un peu contre moi. Quand je vous dis que c’était un chaton ! Par contre je ne savais pas quoi répondre à ça… J’étais heureux qu’il e sente bien avec moi mais je ne savait absolument pas quoi répondre… Je me contenta donc de lui faire un bisous sur le front.
Bon son t-shirt était encore remonter, et à l’aide d’un bras je le soulevais un peu, Kiryu pas le t-shirt ! Pour remettre le tissus correctement sur lui. Puis je le remettais dans la même position que plus tôt, ne voulant pas le gêner d’avantage. C’était peu être le bon moment pour lui expliquer…

« Ce sera mieux pour toi Kiryu, et puis je suis quand même un homme donc te voir te balader les fesses à l’air est comment dire… perturbant, tu est bien plus mignon que tu ne dois le penser… Il ne faut pas que tu ai peur de moi, je ne te toucherai pas, mais bon même pour toi c’est gênant non ? »

J’espérais vraiment qu’il comprenne et qu’il ne le prenne pas mal, ma prise sur sa taille se resserra un peu avant de se relâcher, je le tenais encore contre moi mais il suffisait qu’il pousse mes bras pour se détacher du câlin. J’étais vraiment sincère, je ne comptais pas le touché ou autre chose qu’il aurait vécu avant, je ne savait pas d’ailleurs… L’homme l’avait torturer c’était sur mais il n’y avait aucune façon de savoir si il l’avait blesser de cette manière… Sans le vouloir, une de mes main se posa sur sa cuise, au niveau de son tatouage.

« C’est lui aussi qui t’a fait ça non ? »

Cet homme ne l’avait même pas pris pour un animal mais vraiment pour un jouet, rien que cette pensé m’énervait mais il ne fallait pas que je le montre. Kiryu allait penser que c’était de sa faute, je me contenta de retirer ma main pour lui relever la tête et lui faire un autre bisous sur le front. Une vibration dans mon pantalon me perturba, qui pouvais m'appeler à cette heure? Déplaçant un peu Kiryû pour pouvoir attraper mon portable, je le porta pas la suite à mon oreille, écoutant ce que l'autre avait à dire. Un souci à la boite, chose qui arrivait peu souvent, mais quand ça arrivait cela avait le dont de me prendre la tête.
C'est donc énerver que je me levais, posant avec un maximum de douceur l'inu sur la chaise avant d'allez m'habiller pour bosser, c'est à dire costume. Puis je revins vers lui, rangeant ce qui avait servit au gouter puis je passais une main dans ses cheveux argenté.

«Je dois allez travaillé, tu m'attend ici? Tu veux que je te monte dans la chambre pour te reposer?» J'étais assez inquiet de devoir le laisser seul si tôt, il n'était pas encore habituer à la maison, mais là je n'avais vraiment pas le choix. «Je n'en aurais pas pour très longtemps, n'ouvre la porte à personne, ne sort pas non plus s'il te plait. Et puis je te laisse ça, si il y a la moindre urgence appuie sur le bouton.» Je lui mis dans la main un petit boitier noir avec un seul bouton dessus, nous nous en servions pour les rendez vous délicats. En gros ça activait un bipeur que je gardais sur moi.
Une fois sur sur Kiryû était en sécurité, je pris les clefs pour fermer la porte et allez bosse, laissant mon arme dans la maison car si le problème venait des flic autant pas l'avoir sur sois.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fais moi revivre... [ PV William Brow ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fais moi revivre... [ PV William Brow ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» Fais tes preuves... (PV Pix et Illu')
» William Delacroix [ Voleur ]
» Fais-moi peur [PV Julian Rollwers]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives des petits tanuki~ :: RP's-
Sauter vers: