Venez incarner un maître possédant un neko, ou un neko au service de son maître, sur l'île des Tanuki !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand quelqu'un qui n'as pas demandé à être la, se voit emporté.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Engeel

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : La ou on a besoin de ses services

Feuille de personnage
Hybride de: : X.X
Maître de: : Haru ♥
Situation professionnelle:: Mercenaire/professeur au club

MessageSujet: Quand quelqu'un qui n'as pas demandé à être la, se voit emporté.   Ven 8 Mar - 15:28

Nom: X
Prénom: Engeel
Age: 24
Sexe: Masculin
Orientation: Hétéro
Groupe: Maître neutre

Mental:
Engeel est un homme franc et droit. Si il a quelque chose à dire, il pourra le dire avec tact, c'est un fait, mais il ne passera sans doute que très peu par quatre chemins. Il est simple et diplomate mais n'hésite pas à montrer les crocs si on empiettes sur ses principes et son honneur. De base, il reste un combattant, il à connu des batailles et des atrocités, et au final, au moins il en revoit, au mieux il se porte. Il n'ira pas chercher un conflit inutile et ne se mêlera a rien sans raison (bien que parfois, ses raisons peuvent paraître minimes auprès d'autres yeux) Si par exemple il se retrouve face à un homme qui se ferait frapper, seul face à plusieurs autres, il aiderait l'homme seul. Pourquoi? C'est simplement déshonorant de s'en prendre a plusieurs sur un homme seul. Même si il a tord, c'est un manque de dignité et d'honneur apparent et cela ne mérite aucun soutien. Frapper une femme est inconcevable, cependant, il est relatif, si sa vie dépend de combattre une femme, il se battra (bien qu'il favorisera de tenter de lui faire perdre connaissance, par exemple). Bref, vous l'aurez compris, sur certains points de vue, il garde une vision des choses assez "vieillarde". Néanmoins, celui qui aura réussi a l'approcher dira sans doutes qu'il est quelqu'un d'ouvert et d'instruit, peut être même sensible et sans aucun doute honnête. Il peux parler de la pluie et du beau temps comme il raconterait un de ses champs de batailles. Bien que dans le second cas, ses yeux trahiront sa tristesse, son envie de fuir son passé. Incapable de mentir au sujet de ses sentiments.

Physique:
Engeel est un homme assez grand, fin mais inéluctablement musclé, fruit de nombreuses années de travail et d'entrainement. Il possède de longs cheveux clairs, clairs comme ses yeux, d'un bleu simple, mais pénétrant. Il à un style vestimentaire qui lui est propre, assez unique. C'est le genre de personne qui, à moins d’apprécier son style, que les gens préféreraient sans doute mieux éviter. Il peux, sans aucun doute, paraître menaçant. Pour tout vous dire, son arrivée ici n'arrange en rien les choses. Après tout, il se trimbale désormais avec de longues chaines le long de son manteau, entremêlées de manière choisie, laissant pendre (deux a l'arrière et un a l'avant) trois boulets massifs. Il aime néammoins a garder un certain style, un manteau noir, chemise rouge, pantalon jeans noir, rangers.... Bref, chacun a ensuite sa vision du style, pas vrai? Ah, et pour ceux qui auront peut être l'occasion de voir sous cette couche supérieure de vêtement, vous découvrirez dans son dos un tatouage assez grand, représentant une rose enchaînée. Pour ce qui est du reste, c'est tout simplement recouverts de diverses cicatrices plus ou moins profondes, plus ou moins grandes, mais belles et bien réelles.

Histoire:
Ne me demandez pas ou je suis né, ni qui sont mes parents. Je n'en ai jamais rien su. J'ai été déposé devant un monastère étant gamin. Un monastère, quelle ironie pas vrai? Surtout si on part du principe je n'ai jamais eu de respect pour un "dieu". Si il venait à exister, je ne penses pas qu'on serait tous dans une telle merde quotidienne. Pourquoi dire ça? Vous savez, si un dieu existait, il vous permettrait d'avoir au moins un souvenir d'au moins une des deux personnes qui vous ont mis au monde, non? M'enfin, j'ai grandi dans un enseignement que je n'aimais pas, que je respectais non pas pour lui, mais pour les gens, bons et droits, qui donnaient cet enseignement. Oui, l'être lui même à sa valeur. Nous sommes faits par d'autres humains, humains qui, eux, nous mènes sur une voie, de leur mieux, malgré et en prenant compte de notre point de vue initial. Mais que ce passe-t-il si tu dois appeler "père" un homme qui se nommes ainsi par sa profession. Bah, sans la notions de famille, ni d'une mère pour vous apaiser, un père pour vous guider vous êtes forcément amenés à vous débrouiller comme seul très tôt. ça à été mon cas. D'autant plus quand un groupe de bandits sont venus et ont littéralement fauchés toute vie dans le monastère quand j'étais gamin. On était un petit monastère placé en bord de mer et que vous le vouliez ou non, les pirates, ça existe encore. On était facile à piéger, facile à voler, facile à tuer. Je suis parvenu, faible que j'étais, a m'enfuir. Fuir, courir, aller plus loin.... Bref. Sans que je ne m'en rendes compte, j'avais été rattrapé et on m'as endormi, visiblement, maintenant que je connais, chloroforme, sans doutes. Une fois revenu à moi, je me suis retrouvé face à un homme armé, sur le pont d'un bateau. Visiblement, ils avaient décidés que je serais leur dernière attraction avant de reprendre la mer. Il me porta un coup d'estoc avec son épée, mon seul réflexe fut de me jeter au sol avant de sauter par dessus bord. Je savais pertinemment que seul, je n'aurais aucune chance face a un homme entraîné, et ayant toujours insulté dieu intérieurement, je doutais aussi à un quelconque miracle. Je repris donc ma fuite, dans l'eau, nageant jusqu'en perdre conscience. Cette fois, j'ouvris les yeux dans une caravane. Je me redressais en un temps avant de regarder autour de moi, figeant la personne qui venait de passer a l'arrière après m'avoir entendu. C'était un homme armé, il possédait un magnum a la ceinture ainsi qu'une énorme lame (un grand couteau de combat), qu'il planta sur une caisse, a côté de lui. Il semblait me fixer un moment, puis me demanda:

"-dis moi, garçon. T'as envie de creuver?"

sa question eut surtout pour résultat de me faire reculer vers l'arrière de la caravane, ce qui lui arracha un rire franc. Devant mon incompréhension, il reprit, calmement:

"-t'en fais pas, garçon, je vais pas t'égorger sur place. "Ni femmes ni enfants". Il se trouve qu'on t'as trouvé entre deux rochers, un peu plus bas, sur la plage. Quand j'ai capté que tu respirait encore, je t'ai embarqué avec. Au vu de tes sapes et de ton regard, j'en déduis que t'as pas forcément envie de dire ce qui t'es arrivé, pour que t'en arrive la. Mais j'ai une chose a te proposer. ça te dirait de devenir fort?"

Devenir fort, hein? Je n'avais pas été capable de protéger ceux qui m'avaient élevés, élevé dans un coin dont je ne connaissait rien, je m'apprêtait donc à suivre une autre voie, une nouvelle voie, avec deux mercenaires qui eux, seraient parfaitement capable de me guider, de m'aider, et de me renforcer, afin que je ne revive plus ce genre d'expérience mais qu'au contraire, je protège ce qui peut mériter de l'être. C'est ainsi que d'un coin inconnu du monde (car on ne m'avais jamais réellement situé, en fait, bien que mes traits aient toujours été différents de ceux des autres) à d'autres, plus éloignés, plus différents. J'étais jeune et j'ai finalement ainsi grandi. Perdant le peu d'insouciance qui me restait, le peu d'innocence, et me retrouvant obligé, en suivant ces deux hommes, d'ôter ma première vie à un âge ou d'autres enfants commençaient à peine a comprendre la quelconque logique que pouvait avoir ce monde, ou du moins, leur enseigner ce que l'on souhaitais, comme à de petits robots programmables. Ces deux hommes étaient bons, et m'ont gardé et entraîné jusque mes 20 ans (j'avais passé près de 10ans avec eux, grosso modo. ignorant jusque ma date de naissance exacte, on m'avait simplement donné une année, et par croyance on la fêtait le 25décembre). 20ans d'un jour inconnu. Bref, durant leur "dernière" mission, ou ils avaient, par âge, décidé de déposer les armes, le plus jeune des deux, périt. Il s'agit de celui qui m'avait proposé de les rejoindre, 10ans plus tôt. Par souvenir, je récupéra ses armes, l'enterrant avec les miennes, dignement. Après quelques recherches et de part mes traits, le dernier m'expliqua que j'étais probablement japonnais. C'est donc la que je me rendis, en tant que mercenaire à mon tour. Je finis donc par m'installer. J'avais amassé pas mal de sous et finalement décidé de prendre une assez grande maison. Non pas pour moi, simplement au cas ou ce vieux grincheux qui était encore d'attaque, se décide finalement a stopper ses voyages pour s'installer, je lui offrait un endroit ou vivre. Après tout, c'était en grande partie grâce à lui que je vivais encore aujourd'hui, et surtout, que j'avais la force de me battre pour mes idéaux. Je ne mis pas longtemps à distribuer toutes sortes de tracts, donnant mon numéro de portable comme unique façon de me joindre. La petite pancarte a l'entrée de ma maison (que certains appelleraient sans doutes une sorte de manoir, situé au calme, au dessus d'une colline un peu plus loin que la ville), était simplement noté : "Engeel". Cela changeait des "familles", que mettaient souvent les japonnais. J'apprécia en tout cas le mode de vie japonnais bien vite, ignorant, au final, dans ma maison, la définition réelle de ce mot "famille".

-----------
HRP

Pseudo: Angel / Angeler / Alex
Age: 19
Comment avez vous trouvée le forum? Car une "@" en attire forcément une autre =3
Codes: Auto-validé =P

_________________
"Certaines fautes sont rattrapables mais les erreurs le sont rarement"
"Que tu me craignes ou non.. il vaut peut être mieux que tu gardes tes distances.."
"si tu est absent lors de mes combats, n'espère pas être présent lors de mes succès"
"Fuir n'apporte que la défaite. Il vaux mieux mourir pour ce que nous croyons juste que vivre en servant une cause oubliée"
"Tu sais, quand tu as une vie de chiottes avec sans cesse des batons dans les roues, la seule chose que tu puisse faire... c'est te battre"
"La mort nous sourit a tous, tout ce qu'on peux faire, c'est sourire à la mort"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Admin SUPRÊME
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 20/02/2013
Age : 24

Feuille de personnage
Hybride de: :
Maître de: :
Situation professionnelle::

MessageSujet: Re: Quand quelqu'un qui n'as pas demandé à être la, se voit emporté.   Ven 8 Mar - 15:40

Je déplace le sujet, et t'ajoute aux groupes.
Bien que je trouve ca dommage que tu ne dise rien sur ton installation sur Tanuki no shima dans Shirakawa.

_________________


Ptits cadeaux:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tanuki-no-shima.forumactif.fr
 
Quand quelqu'un qui n'as pas demandé à être la, se voit emporté.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ta reaction quand quelqu'un te demande d'aller boire des mojitos ?
» Quand quelqu'un tombe à l'eau, laisse le couler car tu vas heriter! ( Delais 16 mars)
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors rp :: Passeport :: Carte d'identité ► Humains-
Sauter vers: