Venez incarner un maître possédant un neko, ou un neko au service de son maître, sur l'île des Tanuki !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 On m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici? [pv Shizuma] [CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Engeel

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : La ou on a besoin de ses services

Feuille de personnage
Hybride de: : X.X
Maître de: : Haru ♥
Situation professionnelle:: Mercenaire/professeur au club

MessageSujet: On m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici? [pv Shizuma] [CLOS]   Ven 8 Mar - 17:14

Oui, vous vous demandez sans doutes ce que je viens foutre ici à peine arrivé en ville? Ahah ! C'est la tout le plaisir de poser la question, mes amis! Ne vous retenez pas. Bref. Ce que je fais la est simple, il s'avère que le vieillot qui m'avais donné une réponse possible sur mes origines, possédait visiblement les mêmes. En tout cas, il m'avait offert un cadeau avant de repartir du Japon après m'avoir laissé la. Un sabre, un katana pour être exact. En tout cas avec celui-ci, il m'avais confié des leçons disons... dépassant bien les bases. Comment ça, "bien les bases" ? Bah, suffisamment, sans doutes, pour tenir tête à un groupe armé tout seul, plus ou moins. Vous me croyez pas? Vous n'avez plus qu'à essayer, alors, non? Bon bon, on est pas la pour ça ! Ou du moins, pas encore. En tout cas, j'avais entendu parler de ce club assez vite, visiblement on y trouvait quelques adversaires intéressants. Je ne cherchais pas à pratiquer de la compétition, juste a garder mes réflexes a leurs summum. Voila la principale raison de ma venue. Ce n'est que dans la pratique que l'on garde niveau. En arrivant, je trouvai quelques bonhommes pratiquant leur sabre entre eux. Après un moment à les observer, et surtout, leur duel terminé, je me permis de les défier. oui, les défier. Ben oui, en même temps ! L'un d'eux me fila donc un bokken, sabre en bois d'entraînement. Mon premier réflexe fut d'en tâter le poids avec quelques passes précises et simples. L'un des deux fut rapide mais vit son coup bloqué, sans mal. J'avais un don, semblait-il. J'étais, en plus d'un combattant entraîné, un combattant d'instinct. Comme si j'avais toujours eu ça en moi, et donc peu importe l'arme, je finissais toujours par faire qu'un avec elle. D'un mouvement simple, j'en désarma un, esquivant un autre coup du second pour finalement, porter un coup au niveau de ses poignets, mettant ainsi fin au duel. Cela n'avait pas duré très longtemps. Les deux hommes n'eurent pas le temps de dire quoi que ce soit qu'ils s'inclinèrent, visiblement devant quelqu'un se situant derrière moi. Je me retournai donc, regardant dans la direction témoignée avant de planter mon regard dans celui de la jeune femme qui venait d’apparaître. Donc elle, c'est une sempai? Non, au signe de respect, La sempai? Bon à savoir, c'est donc la plus forte ici? Intéressant ! En tout cas, visiblement plus intéressant que les deux autres. J'allais enfin pouvoir tâter du niveau d'une grande personne de la ville.... Enfin, si on voudrait bien me laisser ce droit. Je plaça le bokken sur mon épaule, dégageant ainsi involontairement le manteau de ma ceinture, ce qui eut pour effet secondaire de dévoiler mon couteau ainsi que mon 44mag. Barillet. Tant pis... Je garderais sans doutes pas le secret sur mon travail bien longtemps. Je finis donc par ouvrir la bouche. Comment ça, ça manque de respect? Bah, je ne suis pas encore habitué aux méthodes des villes, ni même fondamentalement du Japon lui même.

-Enchanté, moi c'est Engeel. J'ai cru entendre qu'il y avait quelques bons sabreurs ici? Je suis simplement venu pour éviter de perdre la main, j'espère donc trouver quelques bons compagnons d'entrainement !


Mes mots, toujours et encore accompagnés d'un sourire franc et simple, honnête.

_________________
"Certaines fautes sont rattrapables mais les erreurs le sont rarement"
"Que tu me craignes ou non.. il vaut peut être mieux que tu gardes tes distances.."
"si tu est absent lors de mes combats, n'espère pas être présent lors de mes succès"
"Fuir n'apporte que la défaite. Il vaux mieux mourir pour ce que nous croyons juste que vivre en servant une cause oubliée"
"Tu sais, quand tu as une vie de chiottes avec sans cesse des batons dans les roues, la seule chose que tu puisse faire... c'est te battre"
"La mort nous sourit a tous, tout ce qu'on peux faire, c'est sourire à la mort"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayase

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 08/03/2013

Feuille de personnage
Hybride de: :
Maître de: : Kanon
Situation professionnelle:: Professeur de sabre

MessageSujet: Re: On m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici? [pv Shizuma] [CLOS]   Ven 8 Mar - 18:25

on m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici ?
engeel




Ce matin, Shizuma s'était révéillée de bonne humeur. Elle se leva de son lit chaud et moelleux, se redressant sur ses longues jambes musclées et lisses. Elle se dirigea vers sa salle de bain, se pencha sur les boutons de la tuyauterie de la baignoire, tournant celui de droite, celui de l'eau chaud, à fond. Shizuma adore les bains d'eau brûlante, elle allait souvent aux sources chaudes pour se détendre. En attendant que la baignoire se remplisse, elle alla devant son grand miroir. Elle se contempla enfin. Grande, pâle, nue, belle, les cheveux lui tombant sur les genoux, d'une lueur argentée. Et coiffés en bataille. Elle finit par revenir vers la baignoire, fermant le bouton d'eau chaude. Elle se glissa donc dans la grande "bassine".

Après deux heures de plonge relaxante, elle sortie du bain pour aller se sécher. Enfilant sa robe, anciennement son uniforme de lycée. Lissant son jupon noir, et nouant sa petite cravate verte. Elle attacha ses cheveux d'argent en haute queue de cheval, et se mit du mascara. Elle ne bu qu'un thé, prit son sabre et partie pour le club.

Elle avait fondée et ouvert le club il y a à peine quelques mois, après avoir obtenue son diplôme de sabreur. Elle entra, disant bonjour à tout le monde. Elle partie s'entraîner pour la journée dans sa salle d'entrainement personnelle. Elle s'entraîna toute la matinée, après avoir entretenue tous ses sabres avec de l'essence de clou de girofle. Elle sortie manger un bout dehors, enfin.. Manger.. Plutôt boire.. Elle s'était prit un chocolat chaud dans un salon de thé. Elle revint, le fourreau de son sabre toujours attaché à sa taille.

En entrant, elle vit pas mal d'élèves agglutinés devant une salle de cours. Que se passait-il enfin? Elle s'avança doucement, droite, élégante, l'air sévère. Ses talons tapant durement sur le bois du parquet. Elle vit donc deux élèves et un jeune garçon qu'elle ne connaissait pas.

Elle le regarda, indifférente et prit la parole:


"Enchanté, je me nomme Shizuma Aoki, mais ici tout le monde m'appelle Etoile-sama. Je suis la fondatrice et directrice de ce club. Bienvenue au Capes et d'Epées."

Elle regarda les deux élèves et leur dit:

"Je vous rappelle, qu'il est interdit de défier ou d'accepter le défis une personne non membre du club. Vous êtes donc renvoyez deux jours. Sortez. Et interdiction d'emporter les sabres que vous louez."

Elle recommença à parler à Engeel.

"Si tu souhaite t'entraîner ici, il faut devenir membre. Pour prendre des cours, ou simplement avoir l'accès à une salle d'entraînement. Tu peux amener tes sabres, ou en louer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Engeel

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : La ou on a besoin de ses services

Feuille de personnage
Hybride de: : X.X
Maître de: : Haru ♥
Situation professionnelle:: Mercenaire/professeur au club

MessageSujet: Re: On m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici? [pv Shizuma] [CLOS]   Ven 8 Mar - 19:05

Tiens, cette femme était visiblement respectée, mais quelque chose me déplaisait en elle. Non pas ce côté "strict" ou autre, mais plutôt ce côté "fermée" qu'elle semblait avoir. Gênant, c'est une fait, mais surtout emmerdant, sans aucun détour. Je me permis de stopper la sortie des deux hommes, leur offrant un sourire simple, avant de planter a nouveau mon regard dans celui de la jeune femme. Un léger silence s'instaura... Non, ce n'était pas particulièrement pour la défier ou autre, juste que je n'aimais pas particulièrement intéressé par ce genre de comportement. Après tout les deux hommes n'avaient rien fait de mal, c'est pas comme si ils m'avaient blessés ou autre. Mon regard se planta donc directement dans le sien, avant de reprendre la parole, d'un air tranquille

-excusez moi de, peut être vous déranger, mais... si je m'inscris, cela veux dire qu'ils n'auraient pas désobéis aux règles, pas vrai? Après tout, ils n'ont fait que me montrer à ma simple demande ce que l'on pouvait voir dans ce club... Et puis, si cela ne vous convient pas, je m'inscris sur le champ, et je vous défies. Si je gagne, vous ôtez cette "sanction", d'accord?

Je souriais doucement, espérant la jeune femme joueuse. Après tout, si elle était la plus forte ici, je verrais bien vite si elle pourrait m'être utile a l'entrainement ou non. Dans le pire des cas, je favoriserait le nombre à la qualité. M'enfin, au vu de l'état du club, ça semblait en assez bon état, ce qui était sans doutes une preuve du fait que cela soit récent. Je fis machinalement quelques passes avec le sabre en bois, espérant une réponse positive, ce n'était ni nerveux ni gêné, c'était simplement pour passer le temps en attendant la réponse. Des passes simples et habiles, des passes qui en disaient long, autant sur les capacités que sur le maniement lui même. Je la fixai toujours tranquillement, un moment, en silence. En y faisant un peu plus gaffe, cette jeune femme était plutôt pas mal. Alors que finalement, je plaça le boken au niveau de ma ceinture, posant mon propre sabre sur le mur, a l'arrière avant de soupirer un court un instant. Non pas car la situation me blasait, simplement car, même si infime, je trouvais le temps déjà trop long. Une tentative d'attaque directe, même avec son sabre réel aurait été bien plus amusante et instructive, autant pour moi que pour elle. Cependant non. Nous verrons bien. Je finis même par reprendre la parole, peu de temps après, lui souriant toujours. Bien entendu, même si elle m'avais laissé une mauvaise première impression, cela était bien plus sympathiquement qu'autre chose.

-Je garderais même ce sabre en bois, pour le duel, si cela ne dérange pas. Cela devrait suffire, quoi qu'il arrive.

Je me mis même déjà en position, histoire d'essayer de réveiller son côté "joueur"

_________________
"Certaines fautes sont rattrapables mais les erreurs le sont rarement"
"Que tu me craignes ou non.. il vaut peut être mieux que tu gardes tes distances.."
"si tu est absent lors de mes combats, n'espère pas être présent lors de mes succès"
"Fuir n'apporte que la défaite. Il vaux mieux mourir pour ce que nous croyons juste que vivre en servant une cause oubliée"
"Tu sais, quand tu as une vie de chiottes avec sans cesse des batons dans les roues, la seule chose que tu puisse faire... c'est te battre"
"La mort nous sourit a tous, tout ce qu'on peux faire, c'est sourire à la mort"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayase

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 08/03/2013

Feuille de personnage
Hybride de: :
Maître de: : Kanon
Situation professionnelle:: Professeur de sabre

MessageSujet: Re: On m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici? [pv Shizuma] [CLOS]   Lun 11 Mar - 15:04

on m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici ?
engeel




Shizuma regarda les deux hommes, ils avaient la tête basse. Commençant à se diriger vers la porte de la salle de cours, l'air dépité, les bras qui pendaient vers le sol. Soudain, Engeel les arrêta dans leur course. Puis, il se tourna à nouveau vers elle. Shizuma se tenait toujours droite, sans bouger. Il proposa quelque chose, une sorte de marché sans s'en rendre compte. Un défi ? Normal pour tout nouveau élève. Pendant l'attente de la réponse de Shizuma, il avait l'air de jouer avec son boken. Elle sourit, confiante. Et répondit de son ton le plus joueur possible:

"Ils auront désobéit aux règles, car avant ton inscription tu était un civil. Je ne sais même pas si tu sais te battre Engeel. Tu souhaite donc t'inscrire, libre à toi. Donc, en prévision de ton inscription, j'accepte un petit combat. Pour voir le niveau de chaque élève, je les défis toujours. D'accord, je me prête au jeu pour une fois.. Si tu gagne, les sanctions serons levées pour Akira et Ren."

Elle vint donc au milieu de la salle. Les élèves qui étaient agglutinés devant la porte, venaient de rentrer dans la salle, s'asseyant contre les quatre murs de celle-ci. Captivés par le combat qui allait avoir lieu. Avide de voir si "Etoile-sama" allait enfin se faire battre, ou si, elle était encore la plus forte. Akira et Ren allèrent aussi s'asseoir avec les autres élèves. Même les deux professeurs vinrent se joindre aux autres, tout comme la secrétaire de l'accueil.

"Garder un boken pour un combat ? Je te trouve bien naïf Engeel, mais c'est audacieux. J'aime cela.."

Shizuma finit par se dire qu'il pourrait bien gagner le combat finalement. Elle le détailla. Il avait l'air musclé et robuste, fort et habitué à combattre en fin de compte. Elle se promis de l'inviter dans son bureau boire un verre si il gagnait. Elle détacha la corde de son fourreau, le prenant à pleine main. Et dégaina sa longue et fine lame, brillant à la lumière des luminaires. Elle lança son fourreau à Zéphir, l'un des deux professeurs. Et se mit enfin en place.

"Pas de signal pour commencer, d'accord ? Et tu laissera l'honneur à une dame, n'est-ce pas ?"

Au bout de quelques secondes, elle se mit à courir dans sa direction, les talons raisonnant sur le parquet. Elle allait attaquer par la gauche. Abattant son sabre en diagonal sur le boken d'Engeel...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Engeel

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : La ou on a besoin de ses services

Feuille de personnage
Hybride de: : X.X
Maître de: : Haru ♥
Situation professionnelle:: Mercenaire/professeur au club

MessageSujet: Re: On m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici? [pv Shizuma] [CLOS]   Lun 11 Mar - 16:07

Je l'écoutais attentivement. En fait, elle les laisserait tranquilles si je m'inscrit et acceptait le défi comme pour un simple nouveau membre? Cette pensée m'arracha un sourire, elle semblait réellement sûre d'elle. Peut être était-elle réellement la plus forte ici. Je l'espérait, j'espérait un long et beau combat, simple et sans bavures, quelque chose de grandiose que l'on voit rarement. Après tout, c'est parfois dans les salles d'entrainement les plus reculées que l'on trouve les ermites les plus puissants ! Mais quelque chose clochait, je ne savais pas quoi, mais quelque chose clochait. Par contre, au moment ou elle prononça le mot "naif", je ne pus m'empêcher un léger rire, léger, mais franc. Je m'inclinai donc tranquillement avant de lui céder un simple :

-ce doit être une de mes mauvaises habitudes, désolé pour ça.

Je l'observais donc tranquillement, jouant toujours avec mon bokken, simplement, passant le temps comme je le pouvais, attendant qu'lle passe a l'attaque. Ce qui, finalement vint. Honnêtement, ma première pensée fût "décevant". J'espérait qu'elle me faisait une blague et qu'elle allait maintenant me montrer ce dont elle était réellement capable, me terassant comme on écrase un insecte, vous savez, un début de course de bas niveau pour un coup dévastateur. Mais non. Son coup était bien effectuait mais manquait clairement de vitesse et de force, je pouvais pratiquement commencer a danser une gigue avant que le coup ne m'atteigne. Bon, c'était peut être un peu exagéré, mais que voulez vous, l'image est la. Oui, j'étais sans doutes naïf et un peu idiot, mais dans cette situation, j'en vins a réellement me demander qui dans cette pièce était la personne la plus naïve. La suite fut même plus rapide encore que son attaque. Elle tenait sa lame a deux mains, ce qui me permit un jeu encore plus simple, et surtout plus radical dans la situation actuelle. J'esquiva la lame simplement, d'un pas agile vers l'arrière avant d'avancer d'un pas, une fois la lame placée, me contentant de taper légèrement sur son poignet. Assez fort en tout cas pour l'obliger à lâcher la lame. Pour sur que j'aurais pu avoir des manières plus radicales voir humiliantes, mais je n'étais pas la pour ça. Une fois le combat terminé, je lui offrit simplement un léger sourire comme seul trophée pendant un instant. Oui, il ne s'agissait la simplement que d'un duel pour tester mon niveau, non? J'ai pensé que quelque chose de simple suffirait, étant naïf. Je finis ensuite par lui tendre la main, signe de respect après le combat, lui souriant toujours faiblement. Il semblait avoir littéralement conquis l'assemblée qui les observait, sans doutes car ils ne s'attendaient pas à voir le combat finir si vite, et surtout, dans ce sens. M'enfin, le combat était déjà fini et a moins de gagner en côte de popularité, je ne penses pas que quoi que ce soit de mauvais puisse m'arriver. Nous verrons bien.

_________________
"Certaines fautes sont rattrapables mais les erreurs le sont rarement"
"Que tu me craignes ou non.. il vaut peut être mieux que tu gardes tes distances.."
"si tu est absent lors de mes combats, n'espère pas être présent lors de mes succès"
"Fuir n'apporte que la défaite. Il vaux mieux mourir pour ce que nous croyons juste que vivre en servant une cause oubliée"
"Tu sais, quand tu as une vie de chiottes avec sans cesse des batons dans les roues, la seule chose que tu puisse faire... c'est te battre"
"La mort nous sourit a tous, tout ce qu'on peux faire, c'est sourire à la mort"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayase

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 08/03/2013

Feuille de personnage
Hybride de: :
Maître de: : Kanon
Situation professionnelle:: Professeur de sabre

MessageSujet: Re: On m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici? [pv Shizuma] [CLOS]   Lun 11 Mar - 19:34

on m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici ?
engeel




Shizuma pensait que le combat allait bien partir pour elle en ce début d'après-midi. Elle pensait quand même que le jeune homme était quelque peu inexpérimenté, comme le reste des habitant de Shirakawa et ces alentours. Malheureusement, en un temps trois mouvements.. Enfin.. En un temps UN mouvement.. Shizuma se faisait désarmer. Engeel avait, sans aucune trop grande rapidité ni trop grande difficulté, réussi à atteindre le poignet de Shizuma pour lui faire lacher son si précieux sabre. Elle resta sans bouger pendant quelques secondes, à peine décelable auprès du reste de l'assemblé. Des "oh", "ah", "oh punaise" s'élevèrent derrière elle. En effet. Etoile-sama, la femme la plus forte en combat au sabre de tout le village est vaincu. Elle regarda Engeel, qui souriait doucement, sans grande modestie. Il lui tendait la main. Zéphir, l'un des deux professeurs s'approcha d'elle l'air inquiêt.

"Shizuma.."

Elle le stoppa, d'un regard, confiant et l'air pas si anéanti que ça. Zéphir s'inquiétait, normal. Ils se connaissaient depuis l'école de sabre. A l'époque, Shizuma était encore fragile. Mais elle était bien plus résistante à présent, et une petite défaite n'allait pas la tuer, au contraire. Elle serra donc la main de Engeel. Lui souriant.

"Bien joué Engeel. Akira et Ren ne sont donc pas renvoyés temporairement. Je ne te pensais pas si expérimenté et habile que ça. Tu as du culot, et j'aime ça. Veux-tu me suivre dans mon bureau, j'aimerai te parler de l'inscription, si tu le désir toujours bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Engeel

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : La ou on a besoin de ses services

Feuille de personnage
Hybride de: : X.X
Maître de: : Haru ♥
Situation professionnelle:: Mercenaire/professeur au club

MessageSujet: Re: On m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici? [pv Shizuma] [CLOS]   Mar 12 Mar - 9:03

Je l'écoutais tranquillement parler. Aller dans son bureau pour parler de l'inscription, hein? En y repensant c'est sûr que cela serait sans doutes plus approprié que d'en parler ici. Au passage je pourrais sans doutes trouver l'occasion d'y préciser le fait que si je suis si fort, c'est de part mon travail et mon entrainement acharné depuis gamin, accessoirement, cela éclairera sans doutes de nombreuses lumières sur cette victoire "inattendue". En tout cas, elle ne semblait pas mauvaise perdante ni rancunière, cela lui faisait un bon point notable. En y repensant, cela vaudrait-il réellement la peine que je rejoignes ce dojo? Si la plus puissante se résume à cela, mon entrainement solitaire pourrait tout aussi bien faire l'affaire. M'enfin, je verrais bien sa proposition une fois dans son bureau. Elle fis signe a un mec qui ressemblait plus a un de ses prof qu'un élève de ne pas s'en faire. Elle gardait un bon regard. Je récupéra mon propre sabre sur le mur derrière avant de déposer le bokken a sa place, replaçant le sabre à ma ceinture proprement, la main posée sur le fourreau, attendant donc d'avoir à la suivre. Un jeune m'interpella un moment, juste après, s'approchant pour me demander comme ça se faisait que j'étais si fort. Je lui répondis simplement dans un léger sourire. un simple sourire accompagnant une explication importante, vous savez, un peu comme l'image d'un père dévoilant un secret a son fils. Ce genre d'image que les enfants trouvent "cool" et qui restent magnifique car, dans le fond, c'est aussi comme ça que "l'esprit" se transmet.

-Tu n'as pas le choix, gamin. Si tu veux survivre, faut être fort. Si tu ne l'est pas, tu finira toujours un jour ou l'autre par te faire avoir et rabaissé. Mais la force ne se situe pas seulement dans ton bras, mais aussi et surtout dans ton esprit. Quelqu'un de fort ne plies jamais, retiens bien ça. Il faut savoir reculer, mais pas plier. C'est le secret.

Puis je suivi la jeune femme qui me fis signe de la suivre jusque son bureau. Le bureau était propre et assez bien présenté, je m'assis donc la ou elle me dit de le faire, en silence.

-Avant que vous n'avanciez quoi que ce soit, laissez moi quand même me présenter en bonne et dûe forme, ce qui, éclairera sans doutes quelques questions. Je me nommes Engeel, je suis arrivé ici il y a un petit moment maintenant en tant que mercenaire.

Voila, grosso-modo, j'avais fait le tour. Nous verrons bien sa réaction.

_________________
"Certaines fautes sont rattrapables mais les erreurs le sont rarement"
"Que tu me craignes ou non.. il vaut peut être mieux que tu gardes tes distances.."
"si tu est absent lors de mes combats, n'espère pas être présent lors de mes succès"
"Fuir n'apporte que la défaite. Il vaux mieux mourir pour ce que nous croyons juste que vivre en servant une cause oubliée"
"Tu sais, quand tu as une vie de chiottes avec sans cesse des batons dans les roues, la seule chose que tu puisse faire... c'est te battre"
"La mort nous sourit a tous, tout ce qu'on peux faire, c'est sourire à la mort"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayase

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 08/03/2013

Feuille de personnage
Hybride de: :
Maître de: : Kanon
Situation professionnelle:: Professeur de sabre

MessageSujet: Re: On m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici? [pv Shizuma] [CLOS]   Mar 12 Mar - 11:14

on m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici ?
engeel




Shizuma commença à marcher hors de la salle, lentement, sans se presser. Elle s'arrêta devant la porte de la salle, attendant Engeel, qui parlait avec le jeune Komui. Il lui souriait. En faite il a l'air bien gentil celui la pensa Shizuma. N'empêche, si elle n'était pas lesbienne, elle serait bien sorti avec lui un soir. Il finit lui aussi par marcher, aux côtés de Shizuma en direction de son bureau. Pendant ce temps, tout le monde retournaient à ces occupations, supervisés par Zéphir.

Ils entrèrent dans le bureau, Shizuma invita Engeel à s'asseoir. Celui-ci choisit une des deux chaises en face du bureau et commença à parler. Un mercenaire? Pas étonnant que Shizuma ait perdu alors.. Elle se dirigea vers son mini frigo, sorti une bouteille de jus de mangue avec un verre qu'elle posa sur le bureau.


"Un mercenaire ? Hum.. Je comprends mieux pourquoi tu as réussi à me battre si facilement. Tu sais j'ai ouvert ce club pour apprendre le respect aux jeunes. Et ce n'est pas respectueux ce qu'ils avaient fait. Je ne me proclame pas la personne la plus forte de Shirakawa. Seulement, je suis la plus forte du club, enfin.. Plus maintenant. Ont me respecte surtout parce que je suis la directrice ici tu sais. Mon niveau est celui d'une diplômée, pas plus. Tu désire à boire? J'ai de l'eau, du Coca, et du jus de mangue."

Elle s'assit sur son siège derrière le bureau en servant son jus de mangue. Puis elle regarda Engeel d'un air intense, confiant.

"Donc, désire tu toujours t'inscrire? Si oui, j'ai quelque chose à te proposer. Accepte tu de m'écouter?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Engeel

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : La ou on a besoin de ses services

Feuille de personnage
Hybride de: : X.X
Maître de: : Haru ♥
Situation professionnelle:: Mercenaire/professeur au club

MessageSujet: Re: On m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici? [pv Shizuma] [CLOS]   Mar 12 Mar - 12:36

Je l'écoutais tranquillement, acceptant un coca, simple a la fin de sa tirade. Elle parlait de manière juste et honnête. peut être que ma mauvaise impression n'en était qu'une et qu'elle est, au final, une nana assez intéressante. Bah, voila qui ne sera que mieux de toute manière, dans la possibilité ou je puisse m'inscrire. Et oui, mercenaire. Elle avait mieux réagit à ça que ce a quoi je pouvais m'attendre. Devant cette seule mention la plupart des gens partent déjà en courant dans tous les sens ou alors posent des questions idiotes du genre "pouvez vous tuer cet homme pour moi? C'est un connard". Bref, sur le coup, t'as plutôt envie de tuer le "client" que la cible. Bref, que voulez vous, on y peux pas grand chose au final. Accepter ou refuser, la question dépend du bonhomme. C'est une vie dépravée de sens qui ne fais que partir en live quelle qu'en soit la valeur gagnée ou perdue. Valeur? Oui, c'est vrai. La plupart des gens ne pourraient même plus définir ce mot, finalement. M'enfin, que voulez vous hein? Il ne reste plus que quelques idiots, qui, comme moi, finiront leur vie en défendant ces valeurs, ces principes, ces idéaux, jusqu'à en tomber si la nécéssité s'en pointe. Levant leurs armes, leur bière et leurs cris jusque dans les bras de combats incencés, jugés perdus d'avance, mais avec pour seul principe, le triomphe. Abandonner est un echec en soi, au final, non? Je finis donc par reprendre la parole, après elle.

-Et bien, il est vrai que j'aurais peut être du mentionner ce détail avant de proposer notre duel (j'espère n'y avoir pas été trop fort avec ta main, au passage). Mon niveau est celui d'un enfant qui n'as connu que le combat et les valeurs de principes qui s'en tiennent. Le respect est une notion importante dans tout art, que ce soit celui de la guerre ou simplement celui d'avancer. Tenir un édifice pour ces raisons a tout de respectueux, Shizuma. Tu sembles avoir quelques bons élèves. L'enfant de tout a l'heure, par exemple, m'as écouté attentivement et semble en avoir tiré leçon. Il pourrait devenir quelqu'un de bien, si ce n'est pas déjà le cas. En tout cas on peux toujours s'améliorer, que ce soit dans le maniement du sabre ou dans son mental. Je t'écoutes donc, quelle est cette proposition?

Mon regard était simplement planté dans le sien, alors que je reprenait le silence, entamant le verre (après l'avoir remerciée) qui était apparu devant moi, buvant de simples gorgées avant de reposer le verre tranquillement. Une pensée me pris, enfin, un souvenir pour être exact. Un souvenir lié a "un enfant qui n'as connu que le combat et les valeurs de principes qui s'y tiennent." Ce n'était pas forcément exact. Après tout j'avais passé au moins les 10premières années de ma vie dans un endroit ou l'ont m'apprenait au contraire que la non-violence était meilleure. Bah, après les avoir vus se faire déchiqueter sous ses yeux, qui le croirait? C'était un miracle en soi si je vivait encore aujourd'hui, de ce point de vue. Les armes m'ont réellement sauvé, cet art qu'est le combat et les valeurs qu'il défend au travers des lames de ses meilleurs sujets. Ma lame, mes armes, étaient bonnes et ma main était sûre, c'est tout ce que j'avais besoin de savoir.

_________________
"Certaines fautes sont rattrapables mais les erreurs le sont rarement"
"Que tu me craignes ou non.. il vaut peut être mieux que tu gardes tes distances.."
"si tu est absent lors de mes combats, n'espère pas être présent lors de mes succès"
"Fuir n'apporte que la défaite. Il vaux mieux mourir pour ce que nous croyons juste que vivre en servant une cause oubliée"
"Tu sais, quand tu as une vie de chiottes avec sans cesse des batons dans les roues, la seule chose que tu puisse faire... c'est te battre"
"La mort nous sourit a tous, tout ce qu'on peux faire, c'est sourire à la mort"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayase

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 08/03/2013

Feuille de personnage
Hybride de: :
Maître de: : Kanon
Situation professionnelle:: Professeur de sabre

MessageSujet: Re: On m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici? [pv Shizuma] [CLOS]   Mar 12 Mar - 17:57

on m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici ?
engeel




Shizuma regardait attentivement Engeel, il était entrain de boire le Coca qu'elle avait sortie du frigidaire et apportée sur son bureau. Elle sirotait doucement le jus de mangue, savourant le gout intense à chaque gorgées. Y'a pas à dire, mais un rafraichissement après un combat ça faisait toujours énormément de bien à Shizuma, cela lui permettait d'oublier un instant ses problèmes, de se détendre. Il avait vraiment une personnalité particulière ce Engeel. Combatif, intéressant, et surtout, il met en confiance, pensa Shizuma. Elle regarda son poignet, il n'était pas rouge du tout, et ça ne lui faisait pas trop mal.

"Non, mon poignet va bien, quand j'étais en formation pour devenir professeur de sabre, on m'a souvent frappée ainsi, mais je dois sire qu'ils n'étaient aussi rapide et efficace que toi, mes autres adversaires."

Il se mit à parlait de Komui, un jeune garçon plein d'énergie, souffrant d'hyperactivité que ces parents avaient inscrit pour qu'il canalise tout cela. C'est vrai, si il apprends à bien se concentrer, il deviendra très bon, il faut être confiant. Elle regarda à nouveau Engeel. Il à l'air d'impressionner les plus jeunes, un peu comme Zéphir mais en plus impressionnant apparemment. Il allait faire un très très bon professeur, Shizuma en était certaine.

"Je voudrais te proposer un poste de professeur ici. Un professeur de sabre bien sur, et aussi, si tu accepte, d'auto-défense. Tu as l'air de plaire au plus jeune. Bien sur, tu auras droit à ta salle d'entraînement personnelle, et des horaires modulables vue ta profession. Alors, qu'en dit tu ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Engeel

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : La ou on a besoin de ses services

Feuille de personnage
Hybride de: : X.X
Maître de: : Haru ♥
Situation professionnelle:: Mercenaire/professeur au club

MessageSujet: Re: On m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici? [pv Shizuma] [CLOS]   Mar 12 Mar - 18:38

Je l'écoutais donc tranquillement. Il est vrai que j'avais repris un mouvement assez basique dans les entraînements. Je n'avais pas réellement le sabre japonnais en main depuis longtemps, mais il est vrai que cela ne représentait aucun problème en soi, peu importe l'arme que l'on m'ai un jour mis dans les mains, j'avais toujours su en apprendre l'usage assez facilement. D'après le vieux, j'étais une sorte de génie du combat, un guerrier d'instinct-né. Je n'accordais que peu d'importance à ces détails, je me battais pour ce que je croyais, pour défendre mes idéaux, point. Je lui accorda un signe de tête positif devant son compliment sur mon efficacité, signe de remerciement. En revanche, ses mots suivants avaient réussis à me surprendre. Enfin, par surprendre je n'entendais pas par la une surprise comme si cette possibilité m'étonnait. Je savais qu'elle était la plus forte ici, c'est que ses deux autres professeurs lui sont inférieurs, cependant c'était plutôt une surprise de me voir proposer un poste aussi facilement et surtout malgré mon autre travail. Qui plus est j'aurais droit a ma propre salle, mon propre matériel...? Et bien, cela faisait une bien belle proposition, cependant, il me manquait une réponse simple. En fait le seul "détail" qui pourrait me faire refuser le poste. Vous trouverez peut être cela idiot, cependant pour moi cela restait très important.

-J'ai juste une question, imposes tu à tes professeurs une méthode d'enseignement pour les élèves? Si oui, je serais au regret de refuser.

Pourquoi? Je n'ai pas été entraîné comme un prof, j'ai été entraîné comme un guerrier. J'ai été entraîné une grande partie sur le tas directement. Je ne dis pas que je pourrais avoir dans l'idée de ramener mes élèves et leurs petits sabres devant des mecs entraînés avec leurs mitrailleuses et autres armes bien plus efficaces. Non, j'avais simplement ma propre vision des choses et mon code d'honneur. Je pouvais sans mal apprendre ces deux arts, mais cela de ma propre façon et au rythme que je choisirai. Si non, cela ne m’intéresserait pas. Je ne me changerais pas pour changer les autres. Je peux leur apprendre ce que je sais, les renforcer et tenter de faire d'eux de meilleures personnes, mais en aucun cas je ne me changerais moi pour cela.

-Je penses que l'on peut sans problème dire que nous venons de mondes différents. Je ne me réapprendrai pas tout pour l'enseigner. Je penses pouvoir enseigner, oui, sans problèmes. Cependant si je dois le faire, j'aimerais suivre mes méthodes.

J'étais resté extrêmement calme, sirotant de temps en temps le contenu de mon verre sans réellement déporter mon attention de la jeune femme en face de moi. Oui, c'est ça qui pour moi reste important. Je ne pensais pas que cela pourrait lui poser un quelconque problème, elle semblait même plutôt intéressée à ce que ça se passe ainsi, cependant, j'aime quand les choses qui ont à être claires le soient, rien de plus.

_________________
"Certaines fautes sont rattrapables mais les erreurs le sont rarement"
"Que tu me craignes ou non.. il vaut peut être mieux que tu gardes tes distances.."
"si tu est absent lors de mes combats, n'espère pas être présent lors de mes succès"
"Fuir n'apporte que la défaite. Il vaux mieux mourir pour ce que nous croyons juste que vivre en servant une cause oubliée"
"Tu sais, quand tu as une vie de chiottes avec sans cesse des batons dans les roues, la seule chose que tu puisse faire... c'est te battre"
"La mort nous sourit a tous, tout ce qu'on peux faire, c'est sourire à la mort"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayase

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 08/03/2013

Feuille de personnage
Hybride de: :
Maître de: : Kanon
Situation professionnelle:: Professeur de sabre

MessageSujet: Re: On m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici? [pv Shizuma] [CLOS]   Mer 13 Mar - 10:22

on m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici ?
engeel




Shizuma était toujours assise à son bureau, son verre était désespérément vide de tout liquide. Elle et sa manie de boire trop vite. Elle avait encore soif. Elle allait se resservir une fois la question d'Engeel posée. D'ailleurs, elle stressait un peu. Qu'allait-il donc lui demander ? Elle ne le savait aucunement et surtout, n'arrivait pas à émettre une hypothèse quelconques. Peut-être voulait-il un salaire plus élevé que les autres professeurs ? Juste parce qu'il a un autre métier à côté il devrait avoir un salaire plus élevé que Lysandre et Zéphir ? Hors de question ! Même si l'argent n'était pas un problèe pour Shizuma, il ne faut pas exagérer quand même ! C'est 150 000 Yens, soit 1200 euros par mois.

En entendant sa question. Elle fût scotchée sur place. Elle le regarda, les yeux ronds. Attends.. Il est pas sérieux la ?... Si ? Il l'est vraiment ?.. Sans pouvoir se contrôler, Shizuma éclata de rire. Un rire élégant et appréciable, elle souriait vraiment de joie, et surtout, de bonne humeur. Cela faisait des années qu'elle n'avait pas rit ni sourit ainsi, et ça se voyait sur son visage une fois le fou rire terminé. Elle avait les joues rosées, un sourire enjoué, les yeux pleins de vie, pétillant d'amusement.


"Excuse-moi de ce fou rire mais.. Chaque professeur à sa façon d'enseigner bien évidement. Quand tu étais à l'école enfant, est-ce que tout tes professeurs enseignaient de la même façon ? Non, car il y a différentes façons d'enseigner. Voila ma réponse."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Engeel

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : La ou on a besoin de ses services

Feuille de personnage
Hybride de: : X.X
Maître de: : Haru ♥
Situation professionnelle:: Mercenaire/professeur au club

MessageSujet: Re: On m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici? [pv Shizuma] [CLOS]   Mer 13 Mar - 15:39

La jeune femme explosa littéralement de rire. Il n'y avait pas grand chose a rire, de mon point de vue, m'enfin j'attendais qu'elle s'explique avant de ne défendre mes paroles en quoi que ce soit. Comme je l'avais pensé ici c'était une école plutôt ouverte, ce qui m'arrangeait bien, au final. Cependant je ne savais pas si je devais interpréter ce rire comme une moquerie ou simplement comme une ignorance de sa part. A ces mots cela ressemblait plus à de l'ignorance qu'autre chose, c'est un fait et donc, je ne relevai rien sur le tac au tac, laissant un silence s'installer dans la pièce alors que je finissais mon verre, semblant réfléchir. Mais oui, ce n'était pas une impression, pour le coup, je m'étais finalement perdu de nouveau dans mes pensées, en silence pendant un moment. Au rien de bien grave, j'étais simplement à me demander pourquoi je viendrais passer mon temps libre a entraîner des gosses au lieux de me garder moi même en forme. Non non, ce n'était pas que l'idée ne me plaisait pas ou rien, mais le vieux m'avait apprit a toujours tourner toutes les questions pratiques dans tous les sens, du coup en le faisait j'en suis tombé a cette question. Au final, j'ai eu une raison simple et évidente : Si personne ne le fait, qui le fera? Et puis, je penses être quelqu'un défendant des valeurs nobles et importantes (je sais bien que tout le monde pense que ses valeurs son meilleures, mais ce n'est pas ce que j'ai dit, attention). Elle a dit vouloir apprendre le respect aux jeunes, c'est une idée que je partage, il n'y a dont aucune raison de refuser. En tout cas, pour le coup, je m'expliqua donc.

-Cela dépends, j'ai des écoles très réputées et efficaces (que ce soit dans le monde scolaire ou dans l'art des armes et du combat) qui partageaient leur unique enseignement, et s'en portent très bien ainsi que leurs élèves. D'ou ma question, qui, je m'excuse si elle t'as parut drôle.

Après un léger silence, je finis donc par hocher la tête et ajouter:

-Bon, et bien je crois que nous sommes alors d'accord. J'accepte le poste de professeur dans ce club. Juste une question, les élèves choisissent leur professeur ou suivent l'enseignement des...trois, du coup?

J'attendais alors du coup une réponse.

_________________
"Certaines fautes sont rattrapables mais les erreurs le sont rarement"
"Que tu me craignes ou non.. il vaut peut être mieux que tu gardes tes distances.."
"si tu est absent lors de mes combats, n'espère pas être présent lors de mes succès"
"Fuir n'apporte que la défaite. Il vaux mieux mourir pour ce que nous croyons juste que vivre en servant une cause oubliée"
"Tu sais, quand tu as une vie de chiottes avec sans cesse des batons dans les roues, la seule chose que tu puisse faire... c'est te battre"
"La mort nous sourit a tous, tout ce qu'on peux faire, c'est sourire à la mort"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayase

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 08/03/2013

Feuille de personnage
Hybride de: :
Maître de: : Kanon
Situation professionnelle:: Professeur de sabre

MessageSujet: Re: On m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici? [pv Shizuma] [CLOS]   Jeu 14 Mar - 0:11

on m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici ?
engeel




SShizuma regardait Engeel. Elle se leva, étant enfin calmée, partant vers le frigidaire pour rapporter la bouteille de jus de mangue et un autre Coca au jeune homme. Elle avait vraiment soif. Elle revint s'asseoir à son bureau, versant doucement le liquide orangé dans son verre. Elle en bu quelques gorgées pendant que Engeel parlait. Il était très méticuleux apparemment. Un autre trait de personnalité que Shizuma appréciait. Elle reposa son verre et joignit ses deux mains, les plaçant près de sa bouche.

"Ce sont les professeurs qui choisissent leurs élèves en consultant leurs dossiers. Car certains n'arrivent à pas enseigner à certains enfants ou adolescents."

Elle se baissa vers l'un de ses tiroirs à gauche du bureau, l'ouvrit et en sortie deux dossiers. Un bleu, qui, d'après ce qu'elle expliquait à Engeel, contenait tous les dossiers des élèves, avec marqué dedans, leur professeur actuel. Elle donna aussi un dossier noir. Qui contenait son contrat de travail par contre. Elle lui expliqua donc ce à quoi il avait droit. L'équivalent de 1200euros par mois. Une salle d'entraînement avec tout les équipements qu'il désirera. Une salle de cours, et surtout des horaires très modulables.

"Remplit tes heures de libres de la semaine sur cette feuille et redonne la moi avec le contrat signé. On fera un emploi du temps chaque semaine, et si tu as du boulot qui arrive en milieu de semaine, Zéphir te remplacera ou on déplacera le cours, à toi de choisir. Tu peux emmener les deux dossiers chez toi pour les lires plus attentivement si tu veux."

Ils finirent par se dirent au revoir et Engeel quitta la pièce avec les deux dossiers sous le bras.


Desoler c'est cours >< on peut cloturer le rp si tu veux, et en recommencer un autre plus tard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici? [pv Shizuma] [CLOS]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On m'as dit qu'on pouvait se taper sur la gueule, ici? [pv Shizuma] [CLOS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait. » (PV Luna)
» Jean Racine
» Légende Dorée ( Mission: Jake O'Hara / Roy Shinku Hibana)
» "Si seulement on pouvait mettre sa connerie en bouteille..."
» Qui a dit qu'une femme ne pouvait pas se défendre [PV: Tobias Grant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives des petits tanuki~ :: RP's-
Sauter vers: