Venez incarner un maître possédant un neko, ou un neko au service de son maître, sur l'île des Tanuki !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 - Shinjita sono saki he to - [PV Engeel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: - Shinjita sono saki he to - [PV Engeel]   Sam 9 Mar - 20:24

Haruka attrapa doucement sa glace au chocolat. C'était la première fois qu'on lui offrait pareil attention et cela la rendait heureuse. Elle finit sa glace en la savourant. Elle suivit Engeel lors de l'achat des pizzas. Elle fut surprise lorsqu'un homme grand et musclé vint rencontrer Engeel. Elle attrapa doucement le sac des pizzas, se reculant légèrement. Elle commença à s'inquiéter pour son nouveau maître. Son adversaire semblait confiant dans le fait qu'il allait gagner. Elle observa son maître rétamer le grand inconnu. Elle sourit un peu, son inquiétude s'envola. Elle avait confiance en son maître. Elle lui redonna le sac lorsque celui-ci voulut le reprendre, lui offrant un doux sourire. Elle jeta un dernier regard à l'homme gisant sur le sol.

<< Vous êtes fort. Mais vous savez, peu m'importe comment finissent vos adversaires, tant que vous triomphez. >>

Haruka était certaine qu'elle serait heureuse avec Engeel à ses cotés, elle n'en doutait pas le moins du monde. Elle suivait son maître de près, comme si elle avait peur qu'ils soient séparés. Ils traversèrent les quartiers chics puis passèrent le portail. Plus, ils avançaient, plus son cœur battait plus fort. Lorsqu'elle passa le portail, un sourire vint doucement se poser sur son visage. Elle embrassait à peine sa nouvelle vie et elle en était déjà bien heureuse. Elle s'avançait encore, quelques pétales menés par le vent lui arrivèrent dessus et elle soupira. Jamais elle n'avait connu un tel instant de calme et de bien-être. Elle grimpa la colline d'un pas franc et joyeux. Elle commença à apercevoir le haut du manoir, accélérant le pas, sa curiosité prenant le dessus. Lorsqu'ils furent devant le manoir, elle reste quelques instants sa bouger, visitant d'un regard émerveillé ce qui s'offrait à sa vue.

Elle ne répondit pas aux paroles d'Engeel, pourtant elle n'en pensait pas moins. C'était vrai. Engeel était celui qui l'avait sauvé et seul son existence comptait désormais pour elle. Il était différent, gentil et aimable. Rien à voir avec la plupart des humains qui étaient cruels envers les hybrides. Elle en avait déjà fait l’expérience. Elle entra dans la maison à la suite d'Engeel, quittant ses chaussures et les alignant un peu avant. Elle trimbala son sac.

<< Hum, la glace que Engeel-sama m'a offerte m'a fait extrêmement plaisir. Je vais plutôt opter pour un bain. >>

C'est vrai, depuis combien de temps ne n'avait-elle pas eu droit à ce privilège qu'est la douche ? Au moins depuis qu'elle s'était retrouvé à l'animalerie. Cela allait lui faire du bien. Elle se dirigea vers la salle de bain, sur visite rapide d'Engeel. Elle s'enferma dedans après avoir remercié son maître. Elle commença à faire couler de l'eau chaude dans la baignoire, en profitant pour choisir une tenue de rechange. Elle opta pour une jupe grise, un tee shirt noir à manches longues, des bas noirs et sortir une paire de pantoufles grises. Elle changea également de sous-vêtements. Elle arrêta l'eau et se déshabilla avant de rentrer dans l'eau avec un soupire de bien-être. Elle resta une bonne demi-heure dans l'eau. Elle s'était longuement lavée et s'était ensuite rincée avec le pommeau de douche. Elle avait attrapé une des serviettes mises à disposition avant de sécher et d'enfiler la tenue de rechange. Elle avait ensuite rangé son linge sale dans son sac, se disant qu'elle s'en occuperait plus tard. Elle sortit de la salle de bain et posa le sac devant, puisque de toute façon les chambres étaient juste à coté, mais qu'elle n'avait pas encore décidé laquelle serait la sienne. Enfin, elle espérait dormir avec son maître, n'aimant pas dormir seule. Elle aimerait qu'il soit d'accord sur ce point mais avait peur de lui en parler. Elle partit à la recherche d'Engeel à travers la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Engeel

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : La ou on a besoin de ses services

Feuille de personnage
Hybride de: : X.X
Maître de: : Haru ♥
Situation professionnelle:: Mercenaire/professeur au club

MessageSujet: Re: - Shinjita sono saki he to - [PV Engeel]   Dim 10 Mar - 4:21

Et voila. Bon, pour faire un court résumé de la situation, je devais ce matin me rendre à ce qu'ils appellent l'animalerie, un magasin ou ils vendent les résultat de leurs précieuses expériences. Des humains mêlés à des animaux. Pour une raison quelconque, en plus de remplir les conditions de victoire pour ma mission, j'avais "acheté" une belle neko qui était maintenant destinée a me suivre et me "servir" corps et âme. Dit comme ça, ça a quelque chose de... mignon. On va dire. Mais bon, je n'aimais pas cette idée. Je ne la voyais réellement pas comme un être inférieur. Je la voyais comme une femme qui avait morflée, une femme qui avait souffert, et une femme qui avait servie de larbin déjà sans doutes trop longtemps. M'enfin, que voulez vous, elle ne l'avais sans aucun doutes pas choisie par un hasard. Je me suis, tout m'as fait m'arrêter devant cette cage. Un arrêt simple, comme poussé d'un instinct. Comme si "cette" cage cachait et renfermait en elle quelque chose de très important. Un arrêt net, comme sur image. Sur le coup, je me suis dit que m'arrêter comme ça et partir n'aurait pas été "juste" et j'ai suivi mon instinct du moment, qui m'as mené a cette "adoption". Quelle situation bizarre. Dans un sens ce n'était pas vraiment comme une servante, payée sous contrat. C'était plus comme une "esclave" vendue misérablement. Cette idée me répugnait. Elle avait l'air d'être une fille intéressante. Bon, d'accord, je n'y connaissait pas grand chose, aux femmes, c'est sur. Mais c'est comme dans tout, soit la personne vous plait, soit non. Mais une question me revenait principalement, Cette femme, "achetée" par un simple mercenaire comme moi, pourrait-elle vraiment être heureuse? Si je venais a perdre la vie, que deviendrait-elle? Bah, sans doutes hériterait-elle de la liberté, car je la lui rendrait avant, par tous les moyens possibles. Elle venait en tout cas de monter au bain, chose qui me rassura. En effet, ce besoin chez elle se faisait ressentir, comme dit je pouvais m'en rendre facilement compte depuis notre départ de l'animalerie. Pendant ce temps, je commençait à, quand même, lancer le repas de midi avant de prendre mon sabre pour sortir devant la maison, prenant la peine de laisser la porte ouverte pour montrer a la jeune femme que je ne m'étais pas enfui et que j'avais simplement décidé de sortir devant la maison. Je tira la lame avant de commencer mon entrainement, méthodiquement et simplement. La sueur commençait a éponger au travers de ma chemise alors que je me décidai finalement à la retirer. C'était sans faire attention au fait que la jeune femme venait de descendre les escaliers. Je dois avouer que c'est une scène que j'aurais sans doutes préféré lui éviter. Pourquoi? Mon corps était couvert entier de diverses cicatrices et marques témoignant de ce que je savais le mieux faire, me battre. Cette vie, ne m'avais réellement jamais fait de cadeau. C'est sans doutes une des raisons qui, initialement m'avait poussé a m'isoler. Mais bon, maintenant qu'elle était la, je n'avais plus qu'à faire en sorte qu'elle se sentes bien, pas vrai? Je rangea la lame dans son fourreau méthodiquement, me tournant vers elle, dévoilant ainsi toutes ces blessures. Blessures marquées comme au fer rouge, mais que je ne regrettait en rien. Certaines étaient grandes, profondes. Je me dirigea vers l'intérieur avant de jeter la chemise dans un panier a l'entrée, prévu a cet effet, ainsi que le sabre sur son support. Ces vêtement et ce sabre avaient eux aussi leur signification, vous savez? Bah, vous le saurez sans doutes un jour ou l'autre. Je lui offrit un sourire assez gêné avant de me diriger vers la cuisine, lui lançant, sur un ton simple et amical

-Je refuse de croire qu'une glace ait suffi a te rassasier après avoir été dans ces cages, donc je nous ai préparés le repas.

La table était déjà totalement dressée, le repas venait d'arriver. Je retira le couvercle des deux casseroles avant de dévoiler des pâtes et une sauce verdâtre qui sentais assez bon, un sachet de fromage rapé et autres choses simples.

-ce n'est pas grand chose, mais j'aime bien. Une spécialité Italienne. On appelles ça la sauce pesto. Bien sûr des pâtes vont avec et la tradition veux aroser ça de fromage. Simple a faire, et excellent !

Je pris son assiette avant de me préparer a la servir en la regardant dans les yeux. Vous savez, ce regard qui veux dire "Tu est sûre de vouloir rater ça?!" Comme prévu, sa faim la trahit alors je lui servit une bonne assiette, bien garnie en lui demandant de manger a sa faim, me servant une toute aussi belle assiette. J'avais aussi sorti toutes sortes de boissons, optant personnellement pour une bonne bière, que, cette fois, je pris la peine de me servir dans un verre, prenant une gorgée parfois entre quelques bouchées de pâtes, laissant aller un léger soupir d'aise devant ce goût dont je ne pouvais décidément pas me lasser. Je savais pertinemment qu'elle avait bel et bien remarqué toutes ces blessures, mais bon, du coup je n'y pouvais rien. Elles faisaient partie de moi, au sens propre comme au sens figuré. Mais toutes, sans exceptions, avaient leur histoire. Les renier, serait comme renier ces histoires, histoires qui ont faites ma vie entière. Histoire qui me définissent et qui ont guidées mon chemin. Histoire que j'avais apprit a aimer et accepter depuis maintenant bien longtemps. Le repas sembla bien se dérouler, ce qui était tant mieux. Je trouva néanmoins le temps de l'observer, entre quelques bouchées, maintenant qu'elle était propre. Un sourire se dessina sur mon visage, un sourire doux. Je pouvais le dire maintenant, c'était vraiment une belle femme. Je fis d'ailleurs un commentaire, entre autre pour briser ce silence, calmement

-Ces habits te vont très bien, Haruka.

Je repris ensuite mon repas, paisiblement, lui souriant tranquillement. Je présume que cette gêne s'en irait avec un peu d'habitude. Premier repas sous un même toit... Comment ça les pizza? Ah ça, c'est pour ce soir. Et oui, surprise du repas surprise auquel on ne s'attends pas. La classe, pas vrai? M'enfin, nous verrons bien si tout cela serait au gout de la nouvelle résidente. Les papiers eux, étaient rangés dans la pièce qui me servait de bureau, dans un tiroir fermé a clef. Après tout, il étaient important ces papiers, quoi que je décide au final, même si l'envie de les brûler, afin de lui rendre sa liberté, me tentaient déjà fermement. Nous verrons bien

_________________
"Certaines fautes sont rattrapables mais les erreurs le sont rarement"
"Que tu me craignes ou non.. il vaut peut être mieux que tu gardes tes distances.."
"si tu est absent lors de mes combats, n'espère pas être présent lors de mes succès"
"Fuir n'apporte que la défaite. Il vaux mieux mourir pour ce que nous croyons juste que vivre en servant une cause oubliée"
"Tu sais, quand tu as une vie de chiottes avec sans cesse des batons dans les roues, la seule chose que tu puisse faire... c'est te battre"
"La mort nous sourit a tous, tout ce qu'on peux faire, c'est sourire à la mort"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: - Shinjita sono saki he to - [PV Engeel]   Dim 10 Mar - 18:45

Haruka avait entendu des bruits venant de devant la maison, ayant l'ouïe très fine, et avait constaté que la porte avait été ouverte. Elle la passa tranquillement et aperçut son maître en train de s'entraîner. De nombreuses cicatrices marquaient son corps. Elle n'en avait jamais vu autant sur le même corps, cela lui arracha un faible frissonnement involontaire. Elle avait descendu les quelques marches et resta debout, à observer Engeel en silence, ne voulant pas le déranger pendant son activité. Ah, il l'avait vu et se tourna vers elle, en rangeant son sabre, elle lui offrit un petit sourire timide lorsqu'il vint vers elle. Ses mots l'avaient fait sourire. Pour elle, grande gourmande, une glace n'avait en effet pas suffit. Mais elle n'était pas du genre à quémander ça à son maître, se pliant toujours à ce qu'on avait bien voulu lui donner.

Elle le suivit jusqu'en cuisine. Elle observa le plat lorsqu'il eut enlevé les couvercles des casseroles. Elle n'avait jamais manger un plat de ce genre. Ce serait d'ailleurs bien la première fois qu'elle n'aurait pas à manger les restes. Dans son corps s'entremêlaient différents sentiments, de la faim, de l'impatience et de la curiosité. C'est en remuant la queue qu'elle était partie s'attabler devant ce si bon repas. Elle avait pourtant hésité, on ne l'avait jamais autorisé à manger en même temps que son maître. Pourtant, Engeel la mettait en confiance et comme elle l'avait déjà remarqué, il était différent. Le regard d'Engeel la fit sourire, elle allait répondre qu'elle en voulait volontiers lorsque son ventre parla à sa place. Extrêmement gênée, elle avait baissé la tête alors que ses joues s'étaient légèrement teintées de rose. Elle attendit qu'il l'ait servi pour s'adresser à lui, en relevant la tête, le regard brillant.

<< Merci Engeel-sama. >>

Même si elle avait encore faim, comme déjà évoqué, elle n'était pas vraiment quémandeuse de ce genre de choses. Elle se servit de l'eau et commença à manger doucement. Comment cela s'appelait déjà ? Ah oui, "pesto". Elle trouvait ça bon. En découvrant cette nouvelle saveur, elle repensa à son ancienne vie. Jamais, elle n'aurait pu apprécier un repas comme celui-ci. Elle continua à manger dans le silence, elle ne savait pas vraiment que dire à part "c'est bon" mais elle pensait que cela était idiot de dire uniquement ça. Elle se ravisa donc de lancer ses mots.

Elle sentit le regard d'Engeel sur elle. Cela la rendait un peu mal à l'aise et elle remua un peu la queue nerveusement. Les mots de son maître la firent rougir et elle baissa encore une fois la tête. Elle glissa un mot de remerciement en murmurant.

<< M-merci... Engeel-sama... >>

Elle osa relever la tête en souriant timidement. Elle ne sait pas s'il elle s'habituerait à des mots si gentils, n'ayant pas l'habitude. Pourtant ces quelques mots la rendaient heureuse. C'était la première fois que quelqu'un les lui adressait. Elle finit assez rapidement son assiette après cela. Cependant, elle ne dit rien et ne bougea pas. Elle avait encore faim mais tenta de ne pas y penser, essayant de contrôler les gargouillements de son ventre. Elle esquissa un mouvement après quelques instants, elle s'était levée.

<< Engeel-sama. Merci pour ce repas. Voulez-vous que je débarrasse la table maintenant ? >>

Elle avait parlé en s'inclinant légèrement. Avec une vie d'hybride derrière elle, ce genre d'habitudes était à prévoir. Elle resta inclinée, attendant la réponse d'Engeel.
Revenir en haut Aller en bas
Engeel

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : La ou on a besoin de ses services

Feuille de personnage
Hybride de: : X.X
Maître de: : Haru ♥
Situation professionnelle:: Mercenaire/professeur au club

MessageSujet: Re: - Shinjita sono saki he to - [PV Engeel]   Dim 10 Mar - 22:58

Pendant que je mangeais, mon esprit vaquait a d'autres pensées. Que dirais ce vieil idiot si il me verrait comme ça, a m'occuper de cette femme dans cette situation, hein? Sans doutes qu'il me raillerai encore, Cet idiot avait été enterré loin, près de sa famille, qu'il chérissait tant. Sa femme, ses deux filles et son frère. Il avait été un combattant de grand talent et se battait en leur nom, tout l'argent qu'il gagnait était pour eux, envoyé directement. En fait, c'était plus vraiment sa femme, mais son ex-femme. Elle l'avait foutu a la porte peu après qu'une bagarre ai été déclenchée dans un parc devant ses deux filles. Il avait rétamé les ordures et avait trinqué pour ça. Ironique, non? Au finale, il leur envoyait quand même sa gagnote, espérant que ses filles gardent une bonne image de lui et surtout qu'elle grandissent bien. Un homme sage montrant les crocs quand il le fallait et défendant ses idées. Au final, tout le monde a pleuré quand on est venu annoncer sa mort, même son ex-femme. Quel foutoir. J'espérait voir l'autre débarquer a l'occasion, Cette époque me manquait encore un peu. Après tout, c'est avec eux que j'ai passé mes plus belles années passées, bien que les plus sales. En y repensant j'ai un jour connu un situation un peu similaire. C'était avec une petite fille dont le père, un homme important, m'avais demandé de m'occuper une semaine pendant qu'il partait pour un voyage d'affaire. Une fille gentille bien qu'un peu renfermée. Vous me direz quoi de plus normal avec un père si méfiant qu'elle pouvait a peine voir ses amies a l'école? Devant elle, j'étais un inconnu un peu cool mais qui représentait surtout un gêneur supplémentaire. Jusqu'au jour ou elle a voulu sortir en cachette la nuit, ce qu'elle faisait sans doutes souvent avec son père. Mais bon, j'étais jeune aussi, je le faisais au monastère, sortir la nuit. Je l'ai donc attrapée en bas de sa fenêtre en lui disant que si elle voulait aller quelque part, je n'avais rien contre, mais qu'elle devait m'emmener. Mesure de sécurité. ça lui déplut mais finalement elle fut plutôt contente, deux gus en avaient après elle et en plus, elle y avait gagné des commentaires positifs de ses amis et des boissons gratuites. Bref, je sortis de mes pensées quand elle se leva et l'invita a se rassoir en plaçant ma main sur son épaule et en la poussant doucement vers le bas, resservant son assiette. Pourquoi? Il n'y a que de cette manière qu'on peux être sûr de voir si quelqu'un a bien mangé. Je ne suis pas idiot, elle sort d'une cage ou, a ce que j'ai entendu, ils sont nourris a coup de graines en basse quantité. Non, je ne pouvais pas être sur qu'une simple assiette allait la satisfaire, déjà que ça me satisfaisait moyennement moi qui mangeait a ma fin tous les jours. M'enfin, je me rassis, me resservit et sembla me perdre un nouveau moment dans mes pensées. Si j'avais continué sur cette voie, sans ces deux la, seul, a voyager, blesser, tuer. que serais-je? C'est avant tout eux qui avaient insisté pour que je m'installe quelque part, que je trouve mes sources et mes origines. M'enfin, que voulez vous, j'ai fini par céder et m'installer ici. Pourquoi ici? J'ai jeté une fléchette sur une carte pour décider d'une zone au Japon et ça a attérit ici, et me voila. Oui, je suis sérieux. M'enfin, on ne va pas passer trente ans sur les détails. Je finis par reprendre la parole, calmement, après avoir fini son assiette.

-Je ne t'autoriserait à faire quelque chose (débarrasser si tu le souhaites) qu'une fois que tu aura fini de te reremplir l'estomac, j'ai cuisiné assez pour te le permettre alors ne te gênes pas. Sur ce, pendant que tu termines ton repas, je vais me laver a mon tour.

A peine fini ces mots, je me dirigeai vers la salle de bains, fermant simplement la porte avant de préparer le bain, ôtant mes vêtements pour me laisser aller dans l'eau chaude tranquillement, savourant ce moment de calme quotidien. Il m'arrivait en effet de prendre trois bains par jour comme je m’entraînais souvent. Même si le plus souvent je résumais ça a une douche rapide, la, je ressentais l'envie de me détendre un peu et de faire le point. Cela ne me pris finalement pas si longtemps. J'avais résumé la situation a un "nous verrons bien" après la réflexion "étais-ce vraiment le bon choix?" ce qui, était très bien comme ça. Comment savoir si le choix est bon avant même d'avoir essayé? Tout avait mené à ça au final, donc ça devrait donner quelque chose d'intéressant, non? Bref, nous verrons. Je finis donc par sortir après avoir fait mon affaire, habillé d'un nouveau jeans, dans le même genre que l'ancien qui avait fini avec les autres affaires sales. Je pris alors la direction de la cuisine, directement. Celle-ci était propre, en regardant dans le frigo je compris même qu'elle m'avait au moins écouté, ce qui laissa passer un soupir rassuré. Je jeta un oeil au salon, ensuite et l'y voir m'arracha un léger sourire. Par habitude d'être seul la voir la, bien que je savais qu'elle avait mangé ici et tout le reste, m'avais presque surpris sur le coup. Voila quelque chose qui allait peut être me prendre du temps à moi. Bon, cet après midi j'avais rendez vous ici même avec le client qui m'avais poussé à venir a l'animalerie le matin même. Je finis donc par demander, de manière totalement normale

-Pourrais-tu me rendre un service, haruka?

En attente de réponse.

_________________
"Certaines fautes sont rattrapables mais les erreurs le sont rarement"
"Que tu me craignes ou non.. il vaut peut être mieux que tu gardes tes distances.."
"si tu est absent lors de mes combats, n'espère pas être présent lors de mes succès"
"Fuir n'apporte que la défaite. Il vaux mieux mourir pour ce que nous croyons juste que vivre en servant une cause oubliée"
"Tu sais, quand tu as une vie de chiottes avec sans cesse des batons dans les roues, la seule chose que tu puisse faire... c'est te battre"
"La mort nous sourit a tous, tout ce qu'on peux faire, c'est sourire à la mort"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: - Shinjita sono saki he to - [PV Engeel]   Lun 11 Mar - 0:09

Haruka se rassit lorsqu'Engeel mit sa main sur son épaule, comprenant ce qu'il voulait faire comprendre par ce geste. Elle sourit un peu lorsqu'il la resservit. Alors il avait compris qu'elle avait encore faim. Il était attentif à elle et cela lui faisait intensément plaisir. Sa joie n'arrêtait pas de grimper, de plus en plus, depuis que l'homme l'avait adoptée. Elle se remit à manger calmement. Elle pensa à une chose, elle avait vraiment eu de la chance qu'Engeel se soit arrêté devant sa cage. Pourquoi au fait devant la sienne ? Elle pensait lui en demander la raison. Elle savait que ce n'était pas pour avoir seulement une servante à la maison, il n'était pas de ce genre, d'après ce qu'elle avait pu observer. Il ne l'aurait pas traité si gentiment sinon. Elle était encore en train de manger lorsqu'il prit la parole. Elle hocha la tête à sa condition.

<< D'accord, je vais sûrement me resservir une assiette alors. >>

C'est vrai, elle avait remarqué qu'Engeel avait transpiré lors de son entrainement, chose tout à fait normale. Elle n'avait du coup plus pensé à lui poser le pourquoi de son choix au moment de l'adoption. Elle finit son assiette et fit un combat de regards pendant quelques instants avec la casserole. Elle arrêta son petit jeu idiot et se resservit une assiette. Elle ne voulait pas froissé Engeel, et de toute façon, en tant que grande gourmande qui se respecte, elle pouvait encore manger.

Lorsqu'elle eut fini, elle se leva et s'étira. Ensuite, elle débarrassa, mettant ce qui allait au frigo au frigo dans ce dernier, et lava la vaisselle sale. Celui ne le prit que quelques instants, étant habituée à ce genre de tâches, elle avait le coup de main et elle faisait ça machinalement. Elle était ensuite retourné dans le salon, après avoir observer la cuisine pour voir si tout était bien rangé. Elle s'était installée devant la fenêtre, ressassant le passé dans sa tête. Son regard se perdit à travers la vue de la vitre, une ombre de souffrance s'installant sur son visage. Elle se faisait du mal ainsi, mais elle n'y pouvait rien. Jusqu'à maintenant quelques heures, elle n'avait connu que cela et c'était bien ce “cela” qui caractérisait sa vie. Par cela, elle entendait sa première adoption, sa vie première expérience en tant qu'hybride. Puis sa deuxième adoption, son second maître cruel. Son retour à l'animalerie. Avec l'entrée d'Engeel dans sa vie, cela avait changé. Malgré le fait que ce soit extrêmement récent, elle savait que sa vie ici serait différente, elle y serait plaisante. Elle n'avait pas entendu Engeel-sama revenir et elle sursauta légèrement en entendant sa voix.

<< U-un service ? Oui, bien sûr, tout ce que vous voulez, Engeel-sama. >>

Elle avait été surprise par le son de sa voix. Mais lui demander ça, comme ça tout d'un coup, ne fit qu'activer sa curiosité. Qu'est-ce que cela allait être ? Elle n'en avait pas la moindre idée. Elle reprit peu à peu ses esprits en écoutant la réponse qu'Engeel lui donnait.
Revenir en haut Aller en bas
Engeel

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : La ou on a besoin de ses services

Feuille de personnage
Hybride de: : X.X
Maître de: : Haru ♥
Situation professionnelle:: Mercenaire/professeur au club

MessageSujet: Re: - Shinjita sono saki he to - [PV Engeel]   Lun 11 Mar - 3:49

Oui, un service. Je sais que ce genre de question simples pourrait tordre de curiosité n'importe qui, mais ça a aussi le don de capturer toute l'attention de la personne qui est concernée. C'est une habitude que j'avais commencé à prendre depuis un moment, ayant constaté que cela marchait qu’atrocement bien. Elle était donc la, a m'écouter. J'avais quand même constaté qu'elle semblait triste, quand je l'ai appelée, juste avant. Ce serait ma faute? Aurait-je fait quelque chose de mal? Je tenta de chasser ces idées, si c'était le cas, je finirait bien par le savoir ou le remarquer. M'enfin, c'est donc la que le moment venait de poser cette question, de demander ce service. Vous voulez savoir, hein? Bah, rien que pour changer un peu de d'habitude je vais vous faire attendre. Vous savez, c'est fun quand même d'être au sommet de cette situation. Vous savez que les lignes que vous écrivez sont lues, mais que le lecteur attend autre chose, quelque chose. Quelque chose de grandiose, de magique, d'immense de...de...De Monstruophénoménationel ! Et ben vous savez quoi, la voila, votre demande, votre service :

-J'aurais besoin que prépares un peu de café et que tu te tiennes près pour du thé, si tu le veux bien. Deux clients vont venir et je serais sans doutes beaucoup trop occupé à répondre aux questions pour pouvoir le faire moi même sans m'embrouiller. C'est l'un de mes défauts, si tu veux. Donc si tu pouvais me rendre ce service cela m'aiderait bien. Encore une fois, je le demande a toi, tu as le droit de refuser si cela te dérange.

Et voila, et oui, quelque chose comme ça, rien de grandiose. Déçus? Bah, on verra si vous le serez longtemps, namého. Bon, trêve de conneries. Oui, c'est vrai que d'habitude du coup je préparais moi même a l'avance, sacrifiant d'autres choses a la place et cela n'était pas aussi bien que ce que je voudrais. Un café a peine fait (ou même un thé) est toujours meilleur qu'on truc fait rapidement a l'avance. Après un léger silence, j'ajoutai donc

-Désolé de te demander ça comme ça, j'aurais pu y penser un peu plus tôt, comme au repas, mais j'avoues avoir été pris dans d'autres pensées et du coup ça m'as échappé.

Se retourne ensuite pour lui montrer rapidement ce qu'il a pour ça et sort d'un tiroir (dans un meuble du salon) quelques papiers qu'il remplit rapidement, après avoir fait quelques calculs mentaux, les laissant la vu qu'ils étaient pour les rendez vous suivants alors qu'il va a la porte, l'ouvrant pour jeter un oeil a l'extérieur, ainsi que raffraichir un peu, tranquillement. De ce point de vue la, on se sentirait presque comme un vieux tout fier devant sa demeure, mais bon, ce n'était pas son cas. Son téléphone réagit et il décrocha et répondit simplement "ok", avant de raccrocher

-Le premier arrive dans trente minutes, Haru !

_________________
"Certaines fautes sont rattrapables mais les erreurs le sont rarement"
"Que tu me craignes ou non.. il vaut peut être mieux que tu gardes tes distances.."
"si tu est absent lors de mes combats, n'espère pas être présent lors de mes succès"
"Fuir n'apporte que la défaite. Il vaux mieux mourir pour ce que nous croyons juste que vivre en servant une cause oubliée"
"Tu sais, quand tu as une vie de chiottes avec sans cesse des batons dans les roues, la seule chose que tu puisse faire... c'est te battre"
"La mort nous sourit a tous, tout ce qu'on peux faire, c'est sourire à la mort"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: - Shinjita sono saki he to - [PV Engeel]   Mar 12 Mar - 20:18

Haruka savait préparer de bons cafés et thés. Elle avait eu droit à un entrainement pour cela, auparavant. Cela faisait partie de son domaine de compétences. Elle hocha la tête à la demande de son maître. Elle sourit.

<< Bien sûr, Engeel-sama. Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour répondre à vos attentes. Et vous savez, vous pouvez me demander n'importe quoi. >>

Elle regarda le matériel que son maître lui montrait pour faire du café. Elle sortit ce dont elle avait besoin, en les disposant de façon à les prendre facilement. C'était une hybride assez ordonnée, ayant reçu une "bonne éducation" de la part de ses maîtres durant sa vie. Faire du café, ne prendrait que quelques minutes à présent que tout était prêt. Il en allait de même pour le thé. Elle vérifia une dernière fois que tout était parfait, une seule erreur d'inattention pouvait tout gâcher. Elle ne le savait que trop bien. Elle savait qu'Engeel ne la punirait pas, enfin elle le pensait. Elle chercha un instant avant de sortir une boite contenant des morceaux de sucre. Elle savait que bien souvent les gens avaient leurs petites habitudes avec leur café. Pour eux, il valait mieux ne pas le prendre du tout que le prendre sans sucre. Bref, elle en profita pour jeter un coup d’œil aux autres placards, ne connaissant pas encore leurs contenus. Elle s'arrêta. Elle avait entendu le téléphone sonner et les mots de son maître. Elle s'approcha doucement de lui. Trente minutes, elle avait le temps, elle ne pensait pas devoir le préparer tout de suite. Mais elle le commença tranquillement, après avoir regardé l'horloge.

Elle travaillait en remuant joyeusement la queue. C'était quand même l'un des premiers services qu'il lui demandait, elle était contente de pouvoir lui rendre. Même si pour elle en tant qu'hybride, obéir à son maître était chose normale. Elle avait déjà remarqué la différence d'Engeel. Il ne lui demandait pas ce service en tant que maître, mais en tant que ... que... Elle n'arrivait même pas à mettre un nom dessus, étant habituée à une vie de servitude et d'esclavagisme. Le comportement d'Engeel la rendait encore plus heureuse. Elle continua sa préparation, filtrant doucement le café. Une fois qu'elle eut terminé le café, elle le laissa de manière à ce qu'il reste chaud. Elle s'occupa du thé. Seul du thé vert était disponible. Cela dit, c'était quand même un des thés qui revenaient souvent. D'après ce qu'Engeel lui avait dit, il y a environ une demi-heure, le premier client arriverait dans une dizaine de minutes. C'est ce qu'elle conclut après avoir jeté à nouveau un coup d’œil à l'horloge. Elle se mit donc à faire bouillir de l'eau, doucement mais suffisamment vite, pour que le client qui arriverait soit servi sans attente. Les minutes passaient, elle regardait l'eau bouillir. Lorsque celle-ci commença à laisser apparaître des petites bulles, elle baissa l'intensité du feu, en posant un couvercle sur la casserole. Ainsi, l'eau ne refroidirait pas s'il elle était amenée à être utilisée. Elle posa la boîte de sucre sur le petit plateau qu'elle avait trouvé, se disant qu'elle s'en servirait pour amener à boire. Elle sortit des petites tasses blanches et noires sagement qu'une boisson s'y trouve. Selon la demande de son maître et son client, elle amènerait du café ou du thé..

La sonnette retentit, Engeel alla ouvrir la porte. Une voix se mêla à celle de son maître. Elle ne savait pas où attendre alors elle était restée dans la cuisine. Le café était bien chaud, un petit sachet de thé ne demandait qu'à rencontrer l'eau bouillante pour se transformait en petite boisson relaxante. Elle regarda sa tenue si celle-ci convenait. Elle portait une jupe grise, un tee shirt noir à manches longues, des bas noirs et une paire de pantoufles grises. Ses cheveux étaient lâchés, elle ne les attachait que très rarement. Se poser ce genre de question au dernier moment n'était pas vraiment utile, puisque maintenant, elle n'y pouvait rien. Elle attendit donc sagement dans la cuisine, que son maître l'appelle.
Revenir en haut Aller en bas
Engeel

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : La ou on a besoin de ses services

Feuille de personnage
Hybride de: : X.X
Maître de: : Haru ♥
Situation professionnelle:: Mercenaire/professeur au club

MessageSujet: Re: - Shinjita sono saki he to - [PV Engeel]   Mar 12 Mar - 21:00

Je l'avais distraitement observée faire ses affaires avant que le client n'arrive. Elle travaillait de manière méthodique et soignée. Prévoyant les choses et faisant en sorte que tout soit au mieux fait. On pouvait très facilement voir les années d'expérience qu'elle possédait dans ce qui est de servir quelqu'un et était, en soi, très mignonne. Par "mignonne" j'entends attachante, hein... je veux dire, elle était gentille, attentionnée et douce. En fait, je pouvais même difficilement m'imaginer quelqu'un pouvoir la maltraiter et pourtant, c'était sans doutes déjà arrivé. Cette pensée m'arracha un soupir triste. Je fus néanmoins tiré de mes pensées par l'arrivée du premier client, qui sonna directement. Je le salua poliment avant que l'on commences à parler rapidement de choses qui étaient, en toute franchise, que peu intéressantes. Après un moment, je l'invita a venir s'installer à l'intérieur. Il s'installa face à moi, tranquillement. Après un instant, il prit alors la parole, me demandant si j'avais les informations qu'il m'avait demandé. J'ouvris alors le dossier se trouvant devant moi, sortant une photo. C'était la photo d'une hybride. Une jeune femme assez belle, Inu, visiblement. Avant de prendre tranquillement la parole.

-En effet, j'ai bel et bien vu cette hybride lors de ma visite de ce matin, elle se trouve dans les premières cages, sur la gauche, un endroit facilement accessible car il se situe juste un peu plus loin du bureau du "vendeur". Donc, si je résume la situation, on vous l'as volée et revendue, c'est cela? Et maintenant vous voudriez que je vous aides à la récupérer ? Au fait, pendant que j'y penses, voulez vous boire quelque chose?

Devant sa réponse positive, je demanda a Haruka de servir le café, gentiment. L'homme remarqua l'hybride et sembla lâcher un sourire amusé, avant de me lancer de manière simple un "je vois que finalement, vous vous êtes aussi décidé à un achat? Je croyais que vous n'aimiez pas l'idée d'avoir d'esclaves?" c'est dans le millième de secondes près qu'il reçu un simple "ce n'est en rien une esclave" qui sembla le surprendre, mais il ne releva pas, se disant qu'après tout, chacun était libre de faire ce qu'il voulait de son achat. Je lui tendis alors d'autres documents qu'il visionna rapidement, hochant la tête positivement a de nombreuses reprises avant de répondre la question que j'avais posé précédemment, me tendant lui même un dossier prouvant ses propres dires et les tentatives infructueuses qu'il avait déjà tenté. Il me fit comprendre qu'il était prêt a partir du japon avec elle si il le fallait, mais qu'il fallait à tout prix qu'il la récupère. Tout ce qu'il m'avait montré témoignait de sa bonté envers l'hybride, du coup je ne pus me résigner a refuser. Je sortis alors un contrat avant d'en remplir les détails et de lui tendre, il signa et paya cash la première moitié du salaire convenu (qui était une assez belle somme). Malgré la sécurité de l'endroit, ça serait un job facile pour moi, donc ce n'était que du bénéfice. Peu de temps après, il nous salua, Haruka ainsi que moi de manière polie avant de partir. Quelques minutes après, mon téléphone sonna. Le prochain client arriverait donc dans 5minutes. Ce genre de syncro était généralement bon présage. Haru avait déjà commencé à ranger les affaires du café et était prête pour le thé. J'eus un léger sourire devant son efficacité et alors qu'elle attendait je vins tranquillement à côté d'elle, caressant ses cheveux un instant avant de lui souffler un "merci, Haru, tu m'aides beaucoup" puis, repartir a l'entrée, attendant le client. Celui-ci arriva a l'heure et il se passa pour lui a peu près la même chose que pour le précédent. Sauf que lui avait simplement un boulot a me proposer. Il me demanda si cela me dérangerait de garder son hybride quelques jours, le temps qu'il parte en vacance en tête a tête avec sa femme. Il ne voulait pas particulièrement l'envoyer dans une cage ce temps la. J'avais déjà eu affaire avec cet homme. Un scientifique étant contre l'esclavagisme. L'un des seuls qui pensaient que ces recherches étaient et devaient rester purement scientifique. Un homme respectable. Je n'eus aucune difficulté à accepter a sa requête. Haru lui avait servi sa boisson au bon moment, comme demandé et le client était reparti satisfait. J'eus donc un léger soupir avant de regarder a nouveau Haru, qui finissait le nettoyage

-Encore merci, Haru.

Je m'étais adossé au dossier de ma chaise tranquillement, posant la tête sur le rebord de celui-ci un moment. Ahlala, elle me rendait déjà drôlement service. Oui je sais, ça peux paraître anodin mais au final, ça l'était pas tant que ça, en tout cas, pas pour moi. J'aimais que tout soit bien préparé et fait et du coup, non seulement je gagnais du temps, mais je gagnais en précision et en sympathie, haru était polie et serviable, ça ne faisait qu'augmenter cela. Une fois qu'elle eut fini, je me levais pour aller vers elle et caresser a nouveau ses cheveux, plus longtemps, la regardant tranquillement.

_________________
"Certaines fautes sont rattrapables mais les erreurs le sont rarement"
"Que tu me craignes ou non.. il vaut peut être mieux que tu gardes tes distances.."
"si tu est absent lors de mes combats, n'espère pas être présent lors de mes succès"
"Fuir n'apporte que la défaite. Il vaux mieux mourir pour ce que nous croyons juste que vivre en servant une cause oubliée"
"Tu sais, quand tu as une vie de chiottes avec sans cesse des batons dans les roues, la seule chose que tu puisse faire... c'est te battre"
"La mort nous sourit a tous, tout ce qu'on peux faire, c'est sourire à la mort"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: - Shinjita sono saki he to - [PV Engeel]   Mar 12 Mar - 22:08

Haruka écoutait un peu les paroles de son maître et son client, même si elle savait qu'auparavant ce genre de choses lui était interdite. Elle alla chercher du café suite à la demande d'Engeel. Elle ramena le petit plateau, avec deux tasses de café, deux petites cuillères, des serviettes et la boîte de morceaux de sucre. Elle posa le tout sur la table, en mettant une tasse devant chacun des deux hommes. Installant rapidement le reste, elle ouvrit la boite de sucre, disposée de façon à ce que les deux hommes puissent se servir sans problèmes. Elle s'inclina légèrement avant se de reculer de quelques pas, restant dans le pièce au cas où une autre demande surviendrait. Elle attendit sagement en laissant son esprit écouter leur conversation, ne suivant pas tout le temps. Des fois, ses pensées se perdaient, cependant elle avait toujours une expression calme et attentive, même si ce n'était pas le cas à chaque moment. Elle salua poliment l'inconnu quand celui-ci partit. Elle retourna ensuite en cuisine, emportant avec elle les tasses utilisées en emportant également le sucre. S'il arrivait que le deuxième client refuse une boisson, la boîte sur la table ne serait d'aucune utilité et même sûrement un sujet de curiosité. Elle avait donc préféré la ramener. Elle la ressortirait si besoin. Elle entendit le téléphone sonner encore une fois. Le client devait sûrement avoir prévenu son maître de l'heure de son arrivée.

Elle était en train de réfléchir à la suite quand Engeel vint lui caresser les cheveux et lui souffler un remerciement. Elle ronronna longtemps, contente de cette petite attention. Elle ne l'avait même pas remercié, occupée à ronronner comme un chaton. Elle se promit de le faire plus tard. Il était reparti assez vite de la cuisine, sûrement que le deuxième client ne devrait plus trop tarder. Elle sut qu'elle avait eu raison lorsqu'elle entendit une nouvelle voix inconnue. Elle avait préparé le thé entre le temps de sortie du premier client et l'arrivée du second. Elle ne tarda pas à amener deux tasses de thé. Deux tasses différentes que celles utilisées pour le café. Elle avait ramené le sucre, ainsi que quelques serviettes et de cuillères. Comme avec le premier, elle lui dit au revoir avec un ton poli. Elle était en train de ranger quand Engeel lui parla.

<< Vous savez, vous n'avez pas à me remercier pour ça. C'est normal. >>

Voilà bien un discours d'hybride. Elle continua le rangement, faisant la vaisselle et rangeant tout le matériel utilisé pendant les rendez-vous. Elle sourit, tout était en ordre. Elle était en train de retourner auprès de son maître quand celui-ci vint lui caresser la tête plus longtemps que la première fois. Cette fois là, elle en profita pour le remercier.

<< Merci Engeel-sama... Vos caresses me rendent très heureuse. >>

C'était vrai, elle adorait les caresses et les gratouilles. Même si elle n'en avait pas vraiment profité auprès de ses anciens maîtres, elle s'était toujours débrouillée pour en avoir sans quémander. Les amis de ses maîtres par exemple, lui caressaient souvent. Même si c'était encore peu pour elle, elle s'en contenta, sachant qu'elle pourrait ne pas en avoir du tout. Elle ronronna aux caresses d'Engeel-sama, en fermant les yeux et en remuant légèrement la queue.
Revenir en haut Aller en bas
Engeel

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : La ou on a besoin de ses services

Feuille de personnage
Hybride de: : X.X
Maître de: : Haru ♥
Situation professionnelle:: Mercenaire/professeur au club

MessageSujet: Re: - Shinjita sono saki he to - [PV Engeel]   Mer 13 Mar - 14:40

Un léger mais profond soupir traversa mes lèvres. Elle agissait encore comme une servante ou une esclave. Je savais bien que je ne pourrais pas lui ôter cette idée de la tête, ses souvenirs, ses pensées, tout ce qu'elle a connu et fini par accepter par le passé. Mais je ne voulais vraiment simplement pas qu'elle s'y porte trop de poids. Je ne l'avais pas achetée pour ça. Non, il n'y avait aucun moyen pouvant me pousser a accepter un pareil point de vu d'esclave ou une quelconque réflexion allant dans ce sens. Je la voyais comme... Bonne question. Je l'avais achetée via les circonstances du moment, voulant la tirer de sa cage, maintenant il est vrai qu'il n'y avait pas particulièrement d'autres raison a ça, ou en tout cas rien de particulier ne me venait. Je l’appréciait comme elle était, point. Il n'y à de toute manière pas a tergiverser de la sorte, hein. Les choses sont telles qu'elles sont et ça s'arrête simplement la. La vie se joue sur une successions d’évènements divers et variés qui définissent notre quotidien. Je l'observais tranquillement, pendant que je lui donnais ses caresses. J'avais commencé à lui en donner machinalement, peut être simplement car la voir ronronner avait un côté attachant. M'enfin, en soi, elle restait extrêmement attachante, ce n'était pas réellement la question. M'enfin, je commença, au bout d'un petit moment, continuant les caresses tranquillement

-Tu sais Haru, ça ne me plait pas que tu emploies des termes comme "normal" quand on parles de tâches. Il y a des normalités dans les tâches ménagères, c'est sur, mais je ne vois pas la normalité à accepter tout et n'importe quoi. Je te remercies car tu as accepté de me rendre service et que tu m'as beaucoup aidé. La oui, il n'y à rien de plus "normal".

Je continuais toujours mes caresses, allant de temps en temps grattouiller derrière ses oreilles. Je savais que les chats aimaient ça, peut être aimerait-elle aussi? C'était une question qui m'avait tenu un moment. Elle a des gênes chats, non? Alors elle devait forcément aimer les mêmes choses, non? Enfin, forcément, peut être pas, mais grandement, sans doutes. En tout cas, bizarrement, je la voyais bien savourer son bol de lait de temps a autre, tranquillement, et a ne surtout pas déranger ! Cette pensée m'arracha un sourire légèrement amusé alors que je stoppai finalement mes caresses, après de longues minutes avant de regarder l'heure. Il était encore tôt, dans les 15h. Le reste de la journée allait s'annoncer assez calme et il faisait plutôt chaud. Je laissa alors aller la question suivante:

-Je dois avoir de la glace au congel, en bas. tu en veux?

Je lui sourit donc de nouveau, je n'avais plus qu'à attendre sa réponse.

_________________
"Certaines fautes sont rattrapables mais les erreurs le sont rarement"
"Que tu me craignes ou non.. il vaut peut être mieux que tu gardes tes distances.."
"si tu est absent lors de mes combats, n'espère pas être présent lors de mes succès"
"Fuir n'apporte que la défaite. Il vaux mieux mourir pour ce que nous croyons juste que vivre en servant une cause oubliée"
"Tu sais, quand tu as une vie de chiottes avec sans cesse des batons dans les roues, la seule chose que tu puisse faire... c'est te battre"
"La mort nous sourit a tous, tout ce qu'on peux faire, c'est sourire à la mort"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: - Shinjita sono saki he to - [PV Engeel]   Mer 13 Mar - 20:56

Haruka continua de ronronner. Ses caresses lui faisaient plaisir. Elle frottait parfois sa tête à sa main. En le voyant ainsi, on pouvait clairement dire que c'était une hybride chat. Joueur et espiègle comme un chaton, elle aimait cependant la tendresse. Engeel était bien jusqu'ici le seul humain à lui en avoir fourni sans mauvaise intention. Elle pouvait en profiter, sans qu'il y ait une obligation d'hybride derrière. Elle le regarda lorsqu'il parla, ronronnant de plus en plus doucement. Elle baissa également la tête ses mots. Est-ce qu'il était fâché ? Est-ce qu'il lui en voulait ?

<< Je suis désolée, Engeel-sama... >>

Elle ferma les yeux, pour ne pas qu'il puisse y lire de la tristesse. Ses habitudes d'hybride n'avaient pas l'air de lui plaire. En même temps, c'était naturel pour elle. C'était la seule éducation qu'elle avait reçu. Si elle changeant, c'était toute son éducation qui était à refaire, et encore est-ce qu'elle perdrait ses habitudes de servante ? Elle faisait déjà un effort pour ne pas l'appeler "maître", car il en avait fait la demande. Pour l'instant, elle ne pouvait rien y faire, elle aurait aimé pouvoir se comporter autrement pour Engeel. Cela la rendit triste. Elle savait qu'il lui faudrait un moment pour changer, ne serait-ce que par rapport à lui. Malgré ça, elle voulait changer pour lui. C'était bien le seul humain qui lui témoignait du respect et cela la rendait heureuse. Alors si elle devait changer, non elle changerait, elle s'en fit la promesse, ce serait pour lui. Pourtant, leurs notions de la normalité s'opposaient. Pour elle, il était normal qu'elle fasse ce genre de choses. C'était les clients de son maître, elle se devait de l'aider. Elle n'aurait pas refusé. D'ailleurs, elle avait pris plaisir à l'aider, et même si ce qu'elle jugeait son rôle d'hybride était intervenu, elle ne l'avait pas fait que pour cela. Elle l'avait aidé en tant qu'humaine si l'on peut dire. Mais comment lui dire ce qu'elle ressentait alors qu'à l'oral, toute la marque de sa condition d'hybride ressortait ? Elle ronronna plus fortement lorsque son maître vint la gratouiller derrière les oreilles. Elle adorait ce genre de choses. Tandis qu'il continua, elle se mit à miauler doucement de temps en temps, en ronronnant toujours. Elle rouvrit les yeux lorsqu'il stoppa ses caresses et gratouilles. Pour elle, ce genre de choses pouvaient durer des heures sans qu'elle s'en lasse. Elle sourit à la proposition d'Engeel. Elle était gourmande, elle pouvait manger à n'importe quelle heure de la journée.

<< Je veux bien de la glace, Engeel-sama. Merci. >>

Elle remua la queue, visiblement contente. Elle suivit Engeel dans ses mouvements un peu comme un petit chaton attachant. Elle avait toujours aimé particulièrement la nourriture. Elle ne savait pas pourquoi. Même si elle n'avait pas besoin de manger autant pour survivre, cela lui donnait plus d'énergie. Elle adorait la glace, elle n'avait pas eu souvent l'occasion d'en manger dans sa vie mais se souvenait toujours de ce petit plaisir. Elle le suivit de tellement près qu'à un moment où voulait se retourner, elle lui rentra dedans en poussant un petit cri de surprise et tomba lourdement sur le derrière en fermant les yeux. Pourquoi les avait-elle fermé ? Bonne question. Elle resta quelques instants sans bouger, puis rouvrit les yeux en rougissant et en détourna le regard. Elle se sentait un peu idiote. Elle alla ensuite chercher Engeel des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Engeel

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : La ou on a besoin de ses services

Feuille de personnage
Hybride de: : X.X
Maître de: : Haru ♥
Situation professionnelle:: Mercenaire/professeur au club

MessageSujet: Re: - Shinjita sono saki he to - [PV Engeel]   Jeu 14 Mar - 9:31

Elle était maligne. En tout cas assez pour tenter de masquer la tristesse qu'elle avait ressentie a mes mots, sachant sans doutes que ce n'était pas le but de ceux-ci. Mais je l'avais fait, je l'avais attristée. Sur le coup cela me fit un peu mal, craignant d'avoir gaffé, mais avec un peu de recul je me suis dit qu'elle était sans doutes aussi en train de souffrir de sa situation, d'une certaine manière. J'avais une grande capacité d'adaptation, donc être passé du jour au lendemain de l'ambiance primaire d'un camp a la chaleur d'un foyer... cela ne me posais pas tant de problèmes que quelqu'un d'autre. Je veux dire, je voyais simplement ça comme une extension de terrain et de confort, en rien comme quelque chose de fondamentalement sur-important. Cela avait été un moyen comme un autre d'écouler mon argent auquel je n'avais jamais pu me résoudre a toucher, si on veux. Au final j'avais "adopté" une hybride et avait pour rôle d'en prendre soin, peuplant ainsi doucement ce grand manoir ou, il faut le dire, je m'ennuyais tout seul. C'était sa première journée ici et j'espérais qu'elle s'y sentirait bien. Elle, dans sa tête ne devait penser qu'à mon propre bonheur par habitude ou obligation. Enfin, peut être s'était-elle réellement attachée a moi? Il y a des moments ou je pouvais le penser, en effet, elle semblait vouloir le montrer. Mais le temps seul parviendra a rendre claires entre nous nos pensées. Nous venions de deux mondes différents, mais pas opposés, après tout. Le mercenaire rampes dans le sang et les trippes alors que elle, nettoies les saletés. Ceux sont, deux boulots se ressemblant assez, dans le fond. Mais la réelle différence se situait clairement, aujourd'hui. Je pourrais devenir quelqu'un d'important (si dans un sens, ce n'étais pas déjà le cas) alors que elle, serait condamnée a prendre soin d'idiots comme moi qui se situe finalement en haut de l'echelle. Cette idée ne me plaisait pas. Servir était un travail fier, et il ne faut pas le comparer a l'esclavagisme, ce qui est le cas des hybrides. Alors que j'allais me retourner, pour lui demander quel parfum elle souhaiterait, je sentis quelque chose me rentrer dedans. Je baissai donc les yeux avant de la voir, assise au sol, gênée. Cela m'arracha un léger sourire alors que je me baissai face a elle, caressant doucement ses cheveux

-ça va aller, Haru? Excuse moi, je n'ai pas fait attention lorsque je me suis arrêté.

Je lui souriait toujours, caressant ses cheveux en silence. Elle gardait même dans ces situations un petit plus mignon ce qui ne pouvait décidément pas m'embêter ou m’énerver. C'était en soi une sorte de plaisir que de l'observer. Je me dis que la science, au moins sur le point de la réussite, n'avait pas tellement raté leur projet. Avec tous ces japonnais fans de ce genre de choses, le voir devenir réalité était assez intéressant. C'est simplement leur méthode qui est mauvaise. Les forcer et en faire des esclaves...

-Quel parfum voudrait-tu pour la glace, Haru?

J'attendis sa réponse et descendit rapidement chercher la glace, me replaçant ensuite en face d'elle après lui avoir donné la sienne. L'instant d'après, je commençai la mienne tranquillement.

_________________
"Certaines fautes sont rattrapables mais les erreurs le sont rarement"
"Que tu me craignes ou non.. il vaut peut être mieux que tu gardes tes distances.."
"si tu est absent lors de mes combats, n'espère pas être présent lors de mes succès"
"Fuir n'apporte que la défaite. Il vaux mieux mourir pour ce que nous croyons juste que vivre en servant une cause oubliée"
"Tu sais, quand tu as une vie de chiottes avec sans cesse des batons dans les roues, la seule chose que tu puisse faire... c'est te battre"
"La mort nous sourit a tous, tout ce qu'on peux faire, c'est sourire à la mort"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: - Shinjita sono saki he to - [PV Engeel]   Sam 16 Mar - 11:08

Haruka ronronna un peu aux caresses d'Engeel, en étant toujours gênée. Elle avait encore détourné son regard après avoir aperçu son maître. Elle murmura quelques mots d'excuse.

<< Ne vous excusez pas Engeel-sama, c'est moi qui n'ai pas fait attention et qui devrait m'excuser... >>

Elle continue de ronronner sans bouger, en fermant les yeux. Elle resta dans cette position. Ce genre de situation la rendait heureuse. Pas le fait qu'elle soit tombée sur le derrière, mais le fait que quelqu'un lui porte ainsi de l'affection. Elle réfléchit à la question de son maître en rouvrant les yeux.

<< Hum... Chocolat ? Si vous en avez bien sûr. >>

Elle le regarda partir et se décida enfin à se lever, époussetant un peu ses habits. Elle attrapa doucement la glace. Elle sourit, il avait ce parfum en réserve. Elle aimait beaucoup le chocolat, cependant ça ne ressemblait pas une caractéristique de son gêne de chat. C'était sa part humaine qui avait décidé ça. Cela la rendait heureuse, après tout, il n'y avait pas que son gêne animal qui conditionnait sa vie finalement.

<< Merci Engeel-sama. >>

Elle commença à manger, ne laissant entendre que les bruits des coups de langue qu'elle donnait sur sa glace. Elle avait la langue un peu râpeuse, eh oui encore et toujours un chat. Cela ne la dérangeait pas. Même si c'était cette condition qui l'avait mené à devenir une esclave, elle ne sait pas si elle pourrait l'abandonner aujourd'hui. C'était une part d'elle-même. Elle finit sa glace, perdue dans ses pensées. Elle secoua doucement la tête, revenant un peu dans la réalité. Il lui fallu quelques secondes et quelques clignements des yeux pour revenir à elle. Elle sourit doucement à Engeel.

<< Voulez-vous faire quelque chose maintenant, Engeel-sama ? >>

Elle savait qu'il était encore tôt, elle le sentait. Comment ? Bonne question. Elle resta sans bouger attendant sa réponse, les oreilles relevées.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - Shinjita sono saki he to - [PV Engeel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
- Shinjita sono saki he to - [PV Engeel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mezanmi saki ta di sa Bush ak Clinton pi popilè pase pretandi nasyonalis
» Reflexion sur la saga Michelet Casimir - Jean Saint-Fleur
» Genshiken
» ANSYEN LAME DAYITI SOU BRENZENG YO GRENADYE ALASO SAKI MOURI ZAFÈRA YO
» Saki Takawashi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Quartier chic :: Manoir d'Engeel-
Sauter vers: