Venez incarner un maître possédant un neko, ou un neko au service de son maître, sur l'île des Tanuki !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Non.. pas un homme en blanc.. [PV: Crimson M. Lewiss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rei Kuran

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 14/03/2013

Feuille de personnage
Hybride de: : Personne
Maître de: : Naélyne et Seirên
Situation professionnelle:: Je n'en ai pas

MessageSujet: Non.. pas un homme en blanc.. [PV: Crimson M. Lewiss]   Lun 27 Mai - 19:26




Non.. Pas un homme en blanc..

Crimson M. Lewiss & Rei Kuran
✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝


Cette nuit avait était une nuit que Rei détesterait pendant très très longuement.. C'était le genre de nuit ou elle devait rester seule, ou être gardée par un autre domestique du manoir.. Car Lawrence, son père, avait demandé à Ichiru de l'accompagner pour une soirée mondaine.. Rei était donc dans sa chambre.. Il faisait sombre.. Les roses n'avaient pas était changées pendant la journée et donc ça empestait les fleurs fanées.

Bloody commençait à embêter la pauvre petite.. En plus des cauchemars qui l'a tourmentait.. Vers minuit, Rei se leva donc.. Se dirigea vers sa salle d'eau, et cassa le miroir au dessus de la vaste de son lavabo. La main en sang, tenant un des morceau de miroir, en larmes. Elle en avait assez de Bloody.. Il fallait que tout ça s'arrête.. D'un seul mouvement, elle s'entailla le haut du bras, près du coude. Rima, la domestique logée près de sa porte entra en trombe. Demandant aux majordomes de l'aider à maintenir la pauvre fille. Ils l'a calmèrent comme ils leur purent et firent appeler Lawrence et Ichiru pour qu'ils rentrent dès que possible.

Une heure plus tard, ils arrivèrent dans la chambre de la belle. Allongée sur son lit, sous les couvertures, et soignée avec les moyens du bord. Le lendemain, Lawrence ordonna à Rei de garder le lit, et lui dit qu'il allait faire venir un médecin pour soigner tout ça. Il appela un médecin donnant aussi des cours à la faculté. Qui lui dit qu'il enverrait un de ces élève. Il devra donc panser la plaie au bras de sa fille, regarder son état de santé, et essayer de lui donner un traitement pour son sommeil.

Rei était entrain de regarder Ichiru, assit sur son lit, près d'elle. Et elle disait doucement, en larmes:

<< Non.. S'il te plait Ichiru.. J'ai peur.. Pas d'hommes en blancs.. >>

Ichiru tentait de l'a calmer mais rien n'y semblait changer quelque chose.



Fait par Hina Sweet de Templactif

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crimson M. Lewiss

avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 25/05/2013

Feuille de personnage
Hybride de: : //
Maître de: : ?
Situation professionnelle:: Etudiant / Serveur

MessageSujet: Re: Non.. pas un homme en blanc.. [PV: Crimson M. Lewiss]   Lun 27 Mai - 21:28




Damn, why must there be tears ?
CRÉDIT CSS
" Lewiss ! Vous êtes toujours dans notre monde ? "

C'est quoiiiii cette voix ? Sérieusement, ce mec n'avait rien de mieux à faire que de lui crier dans les oreilles. Il était où déjà ? Pourquoi il faisait jour. Bizarre, cet oreiller est un peu dur... Le jeune homme entrouvrit ses yeux bleus. M*rde. C'était pas un oreiller. C'était sa table. Brusquement réveillé, il se redressa comme si on venait de le frapper pour tourner la tête vers le professeur à l'air mécontent. Damn. Il s'était endormi en plein cours. Merveilleux. Ça faisait une belle image. Très sérieux. Grimaçant, il s'excusa en se grattent l'arrière du crâne, retenant un bâillement. Pourtant ce cours était intéressant. Mais il s'était couché tard . Genre très tard. Tour ça parce qu'il s'obstinait à apprendre je ne sais quelles maladies du cœur. Faut pas croire, il y en avait des masses en fait. Avec des noms pas nets et tout. Vraiment passionnant, si bien qu'il en avait oublié que les cours commençaient tôt le lendemain . Et là pouf, une seconde d'inattention et le voilà plongé dans un semi-sommeil , très gracieusement affalé sur sa table. Quelle classe. Il entendit des rires plus ou moins discrets de ses charmants camarades de classe autour de lui. Ouais, sûr, c'était vraiment hilarant d'être en mode zombie manquant de sommeil. Mais quelle bonne rigolade. Non, sérieusement, ils étaient ch*ants. Poussant un soupir exaspéré , Crimson se concentration sur ses notes, regardant ce qui était éventuellement au tableau. Juste un schéma.

" Puisque les cours vous ennuient à ce point, vous irez faire un peu de pratique . Vous avez très bien compris le cours, alors inutile de râler ."

Heeeein ? Quoi ? Il se fichait de lui, là ?! L’adolescent regarda le professeur bien en face d'un air choqué. Pourquoiiii tant de haine ? Pourquoi lui ? Il y avait tellement d'autres personnes dans la pièce ! Oh misère. Actuellement le blond s'étouffait dans son propre oxygène, cherchant quelque chose à objecter tout en sachant que ça serait inutile. Quelques bouts de phrases tels que " Mais" , "Que" lui échappèrent mais rien de concret. Le professeur retourna à son cours. Bon. Super. Mais quelle merveilleuse vie. Il savait qu'il faudrait pratiquer un jour, mais pourquoi maintenant. Les gens conscients le mettaient toujours mal à l'aise. Aux urgences , au moins, ils étaient souvent dans les vapes , pas vraiment aptes à parler ou à être autre chose que des légumes. Le truc super, en bref. Ça lui apprendrait à se laisser aller. A la fin du cours l'étudiant se dirigea vers son prof d'un air vaguement dépité. Non, l'idée ne lui plaisait pas. C'était sa deuxième heure de cours, donc on devait être en fin de matinée à peu près. Un truc du genre, sans mentir sa notion du temps était brouillée. On lui fila un papier avec les infos nécessaires. Wow, il l'envoyait carrément au quartier chic ? Ça devait être quelqu'un de relativement important. Alors pourquoi lui envoyer un étudiant en manque de sommeil ? Ce prof avait des problèmes.

***

Le manoir des Kuran . Voilà, il y était. Crimson jeta un coup d’œil à ses vêtements. il était venu à pied, la lui avait pris un peu de temps , mais il y avait la queue pour acheter des tickets de bus et... c'te flemme. Au moins ça l'avait réveillé. Il avait emporté le nécessaire pour examiner la personne ayant un problème dans son sac. Et de quoi faire un bandage, des points de suture ou un simple pansement d'ailleurs. On avait mentionné une blessure, mais sans plus de précisions . Autant être paré. Quant aux troubles du sommeil... il verrait. Ou pas. Un bâillement lui échappa. En parlant de sommeil ce qu'il aurait préféré retourner dormir . Mais ça aurait été vraiment impoli de laisser cette personne en plan. Le jeune homme n'avait pas enfilé de veste blanche médicale, étant parti immédiatement après sa deuxième heure. Juste ses vêtements normaux. Un jean et un t-shirt . Rien de bien formel, mais il était présentable. On lui ouvrit la porte au bout d'une sonnerie et un domestique le guida jusqu'à la pièce où devait se situer la malade. Ou blessée. Ou quelque chose du genre. Brrrr, ce malaise. Il entra , un peu hésitant . Il y avait une demoiselle qu'il n'avait jamais rencontrée assise dans un lit. Elle avait de longs cheveux blancs, chose assez surprenante vu son âge. Sans doute de l'albinisme, ou une teinture. Impossible de voir son visage mais il sembla à Crimson qu'elle pleurait. Pourquoi ? Il n'y avait rien de particulièrement flippant dans cette pièce, à ce qu'il sache. On l'avait peut être contrarié , ou alors elle avait mal. Ce n'était peut être pas sympa, mais le blond espérait que c'était ça, parce qu'il n'était absolument pas doué pour remonter le moral des gens. Il aurait bien aimé partir, là, maintenant, mais c'était trop tard. S'approchant du lit, une vague d'indécision le prit. Ok, et maintenant ? Éventuellement lui faire remarquer qu'il existait.

" Mh... ciao, mademoiselle . Je... euh... j'étais venu pour vous soigner, et éventuellement vérifier votre état de santé. "

Wow, voilà qui est super rassurant. Espèce d'handicapé social. Il ne savait même pas son nom. Ni même s'il fallait la vouvoyer ou la tutoyer. Donc dans le doute... Bref. Il posa son sac sur une chaise et sortit le nécessaire pour s’occuper d'une blessure. Y compris les aiguilles et le fil à points de suture. Il lui avait semblé voir une coupure sur l'un de ses bras. Après quelques secondes d'hésitation il s'assit sur le bord du lit de la demoiselle et essaya de la regarder en face. Mh. Difficile. L'étudiant sourit doucement en réussissant à croiser son regard.

" Pourquoi vous pleurez ? Il y a un problème ? Enfin, autre que ça... "

Il acheva en baissant légèrement la voix, désignant une blessure sur le haut de son bras. Bon, en effet, il n'était pas doué. Courage. Pourvu qu'elle ne réagisse pas en pleurant encore plus, ça n'allait vraiment pas le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rei Kuran

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 14/03/2013

Feuille de personnage
Hybride de: : Personne
Maître de: : Naélyne et Seirên
Situation professionnelle:: Je n'en ai pas

MessageSujet: Re: Non.. pas un homme en blanc.. [PV: Crimson M. Lewiss]   Mar 28 Mai - 18:19




Non.. Pas un homme en blanc..

Crimson M. Lewiss & Rei Kuran
✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝


Rei avait bien comprit que la porte de sa chambre avait-était ouverte par un des domestique du manoir. Et elle entendait les pas de la personne, de "l'homme en blanc". Il fallait qu'elle le regarde.. Enfin, non, pas si il lui parlait froidement et méchament.. Sinon ça serait Ichiru qui parlerait pour elle, comme toujours.

Tiens, la voix était hésitante? Apparemment un accent italien?.. Semblant perplexe.. Rei reprit tout doucement confiance. Car il semblait lentement s'approcher et s'asseoir sur le bord du lit à baldaquins avec hésitation. Elle tourna la tête étonnement surprise par la question du médecin. Mais quel choc elle eu en voyant que le garçon en face d'elle devait avoir son âge! Toute peur disparut en elle en à peine une seconde, et elle se détendit. Essuyant ses larmes d'un revers de manche. Evidemment avec le bras blesser, ce qui lui fit pousser un petit gémissement de douleur. Elle posa donc son bras blesser près du jeune médecin. Bien que sa voix tremblait toujours, elle ouvrit la bouche.

<< V..voila.. la blessure.. D'habitude.. C'est Ichiru qui me soigne.. Mais apparemment la trousse à pharmacie était introuvable.. >>

Certes la trousse était introuvable, sans doute Keïto qui l'avait cachée, et Rei refusait que Ichiru aille dans "cette pièce" pour allait chercher du matériel médical.



Fait par Hina Sweet de Templactif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crimson M. Lewiss

avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 25/05/2013

Feuille de personnage
Hybride de: : //
Maître de: : ?
Situation professionnelle:: Etudiant / Serveur

MessageSujet: Re: Non.. pas un homme en blanc.. [PV: Crimson M. Lewiss]   Jeu 30 Mai - 18:09




Shall we speak ?
CRÉDIT CSS
Apparemment un quelconque être surpuissant avait entendu les pensées de Crimson et ce qu'il espérait ne pas voir; Peut être que la fille elle même l'avait entendu, allez savoir. Toujours est-t il que non, elle ne continua pas à pleurer. Et ça n'empira pas non plus. En fait, son humeur évolua en mieux. Mais il se retint de manifester sa joie si ouvertement, parce que bon. Ça ne se fait pas, et elle allait le prendre pour un cinglé et ne lui accorder aucune confiance pour cette blessure . Non pas que la confiance du reste du monde soit importante à ses yeux. Mais dans cette situation, il en avait tout de même un minimum besoin. Comment vous faites des points de suture à quelqu'un qui essaie de vous en empêcher, sérieusement. Non, hors de question de l’assommer. Ça va pas ? En général le blond n'aimait pas faire du politiquement correct, mais s'il en l’occurrence ça valait bien mieux. Et puis il n'avait rien contre elle, pourquoi tant de haine ? On assomme pas les gens comme ça. Normalement. A la limite, il avait un truc pour anesthésier localement , histoire que ça ne lui fasse pas encore plus mal. Oui, il respectait tout de même le fait que c'étaient des êtres vivants et que par conséquent, en principe et même si c'était pour leur bien, ils n'appréciaient pas d'être rafistolés. Breeef. La demoiselle eut l'air profondément surprise en découvrant qui s'adressait à elle. Quoi ? Il ressemblait à un gamin ? Oh, pitié. Mais ce n'était pas ça apparemment. On lui avait peut être dit qu'un médecin viendrait, genre un professionnel. Pas un étudiant qui n'a pas encore terminé sa formation et s'est fait choisir au hasard par un prof cinglé sachant très bien à quel point il a du mal avec le "vivant". Elle devait s'attendre au truc pas sympa style blouse blanche, lunettes (éventuellement ) , qui ne ferait pas vraiment attention à son existence. Loupééé ~ Elle était tombée sur Crimson et finirait sans doute par se ficher de lui. Vive la vie. Il faillit reculer en voyant sa réaction, mais l'inconnu cessa presque immédiatement de sangloter . Elle n'avait même plus l'air effrayée à vrai dire, comme si brusquement on avait allumé la lumière dans une pièce sombre. Quelque chose du genre. Le blond avait déjà eu affaire à des gens ayant peur / horreur des médecins pendant les quelques fois où on l'avait forcé à pratiquer sur des gens conscients , mais ils ne s'étaient absolument pas calmés. Tout le long ça avait été la galère. Effaçant ses larmes, elle se fit mal en utilisant sa main blessée. Il n'avait pas réagi assez vite pour lui demander de faire attention parce que ça risquait d'élargir cette coupure et de la rendre pénible à refermer. Trop tard. Trop lent. Dans un autre monde aussi, certes. Sur-ce elle posa ledit bras à côté du jeune homme, probablement pour qu'il y fasse quelque chose. Euh... euh... il n'allait pas faire ça à la main. Idiot.


<< V..voila.. la blessure.. D'habitude.. C'est Ichiru qui me soigne.. Mais apparemment la trousse à pharmacie était introuvable.. >>

Ichiru ? WTF ? Il chercha quelqu'un d'autre dans la pièce avant de voir qu'en effet quelqu’un était assis pas loin du lit. Dans un autre monde, hein ? Il fit un salut un peu maladroit, un sourire gêné sur le visage. Félicitations Crim' , tu viens de passer de "pas doué" à "catastrophique" . Hochant la tête histoire de ne pas avoir à penser à une réponse , il retourna à son sac pour en sortir une boîte à pharmacie, justement. Avec... euh... là ! Oui, une injection d'anesthésie locale. Vu là où était la plaie, il faudrait piquer un peu plus haut que le coude, tout ce qui était en aval serait complètement insensibilisé. L'adolescent sortit aussi un produit désinfectant et un coton histoire de ne pas risquer de lui faire rentrer un virus en faisant l'injection. Ou un truc pas net du genre. Ayant attrapé la seringue, le coton et le désinfectant il revint vers la demoiselle avant de se dire que bon, il devrait peut être faire un effort. Si ça se trouve elle allait douter de ce que contenait la seringue. Mouais. Damnit. Crimson n'avait de toutes manières pas encore enlevé la protection sur l'aiguille. Il s'assit de nouveau, posant les objets sur ses genoux pour ne pas les perdre d'une façon ou d'une autre. Alors, la coupure. Oui, définitivement, elle avait besoin d'au moins deux points de suture . C'était super net, difficile de se refermer seul. Elle ne s'était pas loupée. D'ailleurs, ce serait peut être le moment de régler cette histoire de nom. Uh. Ce qu'il détestait ce genre de situations. Pourtant d'habitude discuter n'était pas problématique, c'est juste que mélanger humain et médical... eh... non. Au moins elle ne pleurait plus.

" En fait je m'appelle Crimson, et vous ? "

Bon, comme ça c'était dit. Il avait d'autres questions en tête. Mais shut. Imbibant un coton de désinfectant, il prit délicatement le bras blessé de la demoiselle pour étaler le produit autour de la blessure et nettoyer cette dernière par la même occasion. Sans la faire saigner ~ Peut être qu'au fond c'était pas mal la pratique. En principe il avait emmené le produit qui ne piquait pas. S'il avait pris la bonne bouteille. En tout cas ça ne devrait pas faire mal à l'albinos. Tout en s'appliquant à retirer le sang qui restait sans la faire souffrir, il continua. C'était toujours plus facile d'avoir l'air occupé que de regarder les gens dans les yeux, bizarrement.

" Mh... Je... suis peut être curieux, mais comment ça vous est arrivé ? Une erreur en faisant la cuisine, un truc du genre ? "

Oh, on sait jamais. Certes ,il y avait des domestiques, mais elle pouvait très bien apprécier de faire elle aussi la cuisine. C'était jours plus gratifiant quand quelqu'un d'autre ne s'en était pas occupé. D'ailleurs, pour cette raison, le blond n'aimait pas acheter de plats tout faits, même s'il lui arrivait de galérer sérieusement pour faire la cuisine . Il avait cessé de compter le nombre de fois que les pastas avaient failli l'ébouillanter.

" Dans un autre registre, je vais devoir vous faire des points de suture. Style deux, et faudra pas y toucher. Ça nécessite une anesthésie locale pour ne pas vous faire mal , ok ? "

Fit le jeune homme ne levant la tête vers l'inconnue. Oui, finalement il devait bien lui parler de ce qu'il comptait lui faire . C'était souvent moins désagréable en sachant ce qui se passait. Enfin, à son avis en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rei Kuran

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 14/03/2013

Feuille de personnage
Hybride de: : Personne
Maître de: : Naélyne et Seirên
Situation professionnelle:: Je n'en ai pas

MessageSujet: Re: Non.. pas un homme en blanc.. [PV: Crimson M. Lewiss]   Lun 17 Juin - 13:57






Non.. Pas un homme en blanc..

Crimson M. Lewiss & Rei Kuran
✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝


La jeune malade regardait tout ce que faisait le jeune docteur. Il était, enfin semblait être un médecin, mais franchement beaucoup plus "humain" que les "hommes en blancs". Déjà il ne portait pas de blouse, enfin, pas avec tout ces patients apparemment, il semblait un peu dans la lune, maladroit aussi.. Pas aussi froid que les autres médecins. Plus chaleureux.

Oh non.. Il sort une seringue.. Rei avait beau arrivait à supportait la douleur, elle ne supportait pas, ou plutôt, detestait les piqures.. Elle en avait eu tellement étant jeune.. Et les produits n'était pas toujours sans douleur.. Mais bon, pour l'instant elle n'avait pas à avoir peur, il sortait juste les affaires. La piqure n'était pas encore d'actualité. Il vint se rasseoir, il avait peur, enfin, ça se voyait dans ses yeux, plutôt du stress à vrai dire.. Soudain il parla, posant une question qui surpris Rei. Il se présentait? Rare était les médecins qui se présentaient à elle.. Elle sourit doucement.

<< Je.. je me nomme.. Rei Kuran.. Enchanté.. D..docteur Crimson.. >>

Sa voix était timide, elle n'avait pas l'habitude de tels présentations. Même si, de part son rang, elle faisait souvent des apparitions, des discours pour expliquer sans cesse ces actions. Il lui prit délicatement le bras. La aussi, ce mouvent semblait inhabituel pour Rei.. Tout ces médecins lui prenait les membres fermement, en lui faisant toujours mal. Pas lui. Elle commençait réellement à se détendre, à se sentir moins apeurée en sa compagnie. Un docteur "magique". Pensa t-elle. Le coton était doux sur sa peau, et le picotie du désinfectant n'était ni désagréable, ni chatouilleux.

Le jeune garçon reprit la parole. Demandant le pourquoi de cette coupure. Non pas avec un ton d'ordre, ni méchant, mais tout ce qu'il y a de plus normal. Par simple curiosité. Elle sourit encore, mais cette fois, beaucoup plus joyeuse, comme amusée par la question. S'empêchant de rire un peu. Le "docteur magique" était vraiment étonnant! Mais elle baissa rapidement les yeux, triste. Parlant plus bas encore qu'avant. Presque honteuse.

<< C'est la faute de Bloody.. En plus de mes cauchemars.. Elle m'embête.. Alors moi, je voulais me faire mal.. Pour qu'elle s'arrête.. Ca m'a fait du bien.. Mais elle est toujours pas partie.. >>

Elle lui avait dit la vérité, en omettant certaines choses, qu'elle lui expliquerais si il demande d'avantages. Elle lui avait tout dit, car elle n'avait pas peur près de lui, elle était sur que ce docteur la n'allait pas la ramener la-bas, à l'Enfer Blanc, ou dans cette pièce interdite..

Il lui expliquait la marche à suivre. Il était compréhensif quand il expliquait les choses aussi. Ca faisait moins peur.

<< D'accord, je ferais attention alors.. Mais après, on pourra y poser un pensement dessus?.. Pour être sur que je ne le touche pas?.. Par inadvertance. Et une.. Anesthésie c'est une piqure alors?.. >>



Fait par Hina Sweet de Templactif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crimson M. Lewiss

avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 25/05/2013

Feuille de personnage
Hybride de: : //
Maître de: : ?
Situation professionnelle:: Etudiant / Serveur

MessageSujet: Re: Non.. pas un homme en blanc.. [PV: Crimson M. Lewiss]   Jeu 27 Juin - 15:53




It won't hurt , I promise !
CRÉDIT CSS
<< Je.. je me nomme.. Rei Kuran.. Enchanté.. D..docteur Crimson.. >>

Répondit-t-elle, en souriant légèrement . Ah , apparemment son hésitation l'amusait . Bonne ou mauvaise chose ? Allez savoir . Franchement, du moment qu'elle ne s'agitait pas ou ne se remettait pas à pleurer, il n'allait pas se plaindre. Ou alors pas trop . Non, il consacrerait son énergie à maudire le professeur l'ayant envoyé ici plus tard . Parce qu'en ruminant il risquait de faire des c*nneries regrettables . Chose qu'il ne tenait absolument pas à voir arriver. Cela dit sa voix restait légèrement hésitante, elle avait fait quelques courtes pauses entre les mots et vaguement bégayé. Pourtant il devait avoir l'air bien inoffensif . A moins que cette seringue ne lui ait pas plu des masses. Ben elle allait devoir s'y faire, même si ça ne durerait pas très longtemps . Au fut et à mesure qu'il nettoyait la plaie, elle sembla se détendre . De son côté, le blond s'appliquait à ne rien refaire saigner, ça serait bête de rajouter du sang en essayant de l'enlever, tout de même . Elle n'eut pas de mouvement de recul comme il s'y attendait , ce qui lui facilita la tâche . Cela dit, la demoiselle avait beau se détendre, lui se sentait toujours légèrement stressé. Ce qu'il était mal à l'aise avec les personnes conscientes, c'était absolument inimaginable . Encore ,quand elles sont dans le coma ou un truc du genre, c'est facile . Pas besoin de parler, pas besoin d'avoir l'air sûr de soi, pas besoin de faire attention à ne pas leur faire mal . C'est comme si ces personnes n'étaient pas là . Breef, il n’aimait pas vraiment ça. mais si elle se sentait mieux, avec un peu de chance, ça lui déteindrait dessus ... Mouais, bien sûr . On verrait . Elle s’appelait Rei . C'était joli, comme prénom. Ça devait avoir une signification, seulement il ne savait plus laquelle . Pour peu qu'il aie un jour su. En tout cas ça sonnait bien . Mieux que Cr... bon, ne pas se plaindre , vu ? Le jeune homme ne s'attarda donc pas sur le prénom. Elle l'avait appelé docteur, cela lui lui arracha un léger sourire sarcastique. S'il avait son diplôme ça se saurait . En plus c'était bizarre de l'appeler "docteur" avec son prénom . A sa décharge, Rei ne savait pas qu'il s'appelait Lewiss , certes. Toujours est-t-il que voilà : c'était bizarre . Il devrait peut être lui demander de l'appeler simplement par son prénom. ... Plus tard . Sa question concernant la coupure eut l'air de l'amuser . Curieux, lui avait trouvé ça plutôt légitime, pourtant . Enfin bon, il ne savait pas trop ce qui se passait dans sa tête et peut être que ne pas savoir ce qu'il y avait dans la tête des autres était une bonne chose . Si ça se trouve ça lui rappelait un quelconque souvenir comique . Pourtant, lorsqu'elle parla, l'albinos eut l'air un peu honteuse, voire triste . Oh , pitié, pas de sentiments quelconques, ça allait encore le perturber .

<< C'est la faute de Bloody.. En plus de mes cauchemars.. Elle m'embête.. Alors moi, je voulais me faire mal.. Pour qu'elle s'arrête.. Ça m'a fait du bien.. Mais elle est toujours pas partie.. >>

Et là, vous vous en doutez certainement : gros moment "WTF ?! " . Crimson pencha légèrement la tête sur le côté tandis que ses neurones essayaient vainement de connecter. Elle ne pouvait pas parler de "Ichiru" , puisque cette personne la soignait, en principe. Bloody, c'était "sanglant(e)" . Ok . C'était une femme, en principe , puisqu'"elle" l'embêtait . Ensuite elle s'est fait mal, donc elle s'est fait cette vilaine coupure . Pour qu'elle s'arrête . De plus en plus mystique , l'histoire . L'étudiant se retint de soupirer, en se demandant s'il ne venait pas de glisser dans un film d'horreur. Cette fille devait avoir plusieurs personnalités . Il ne voyait pas vraiment d'autre explication . Bloody était , en principe, dans la tête de Rei et non une personne existante . Ça ne pouvait pas lui avoir fait du bien, cela dit , puisqu'elle avait maintenant besoin de points de suture . Et avec ça cette autre personnalité à moitié psychopathe ne laissait toujours pas la demoiselle tranquille. Ah, super . Vive la vie, ça valait bien la peine de s'ouvrir méchamment le bras . Elle avait besoin d'autre chose que de somnifères et de points de suture, à son avis. Sans être psychologue, ce n'était absolument pas compliqué de s'en rendre compte . mais bon. il n'allait rien dire, parce que ça ne le regardait pas, et que les "traitements" contre ça rendaient souvent les personnes encore pires qu'avant . Et puis quoi qu'il arrive, il ne souhaitait à personne de devoir quitter chez soi pour aller dans un hôpital psychiatrique . Les Bahamas, encore ... il s'éloignait du sujet, là . L'adolescent posa de côté le coton qui avait utilisé pour enlever le sang .

<< D'accord, je ferais attention alors.. Mais après, on pourra y poser un pansement dessus?.. Pour être sur que je ne le touche pas?.. Par inadvertance. Et une.. Anesthésie c'est une piqure alors?.. >>

Par inadvertance ou volontairement, pour se faire mal, pour que l'autre lui fiche la paix. Quoi ? Désolée, mais le blond ne s'en était pas vraiment remis. cela dit, quoi qu'il arrive, il comptait mettre un pansement par dessus les points de suture . Ça peut s'accrocher ces bêtes là , parce qu'il y a des fils qui dépassent un peu même quand on fait au mieux. Mais il avait des fils qui se dégradaient tous seuls dans l'organisme au fur et à mesure, c'était vraiment pratique : pas besoin de les enlever. Quant à l'anesthésie . Ben évidemment . Sinon il fallait en faire une générale, mais il n'avait pas le matériel pour ça. Et pour une coupure au bras ce n'était pas nécessaire . Parfois on faisait ce genre de choses sans même utiliser d'anesthésie. Pas sur tout le monde, hein . Ça dépendait de la volonté de la personne . De toutes manières, l'aiguille qu'il utiliserait était très fine, ça ne ferait vraiment pas mal avec un peu de chance. Il suffisait qu'elle ne bouge pas, qu'elle ne contracte pas le muscle . Et elle ne sentirait rien . Après, ça ferait sans doute un peu mal lorsqu'il serait en train d'injecter le liquide . Mais pas très longtemps . La seringue et le désinfectant étaient toujours sur ses genoux .Il irait chercher de quoi faire les points de suture plus tard , si elle le laissait faire l'injection. Il sourit légèrement, regardant droit dans les yeux de Rei .

" Si, je vais devoir vous l'injecter. Ne vous inquiétez pas , l'aiguille est super fine, ça fait même pas mal. Enfin presque, c'est pas évident mais faut se détendre ~ Je mettrais un pansement après avoir refermé ça. "

Fit Crimson, l'air plutôt tranquille. Oui, finalement il était moins stressé lui aussi. Cela dit, pas question de toucher à la seringue avant d'avoir l'accord de la demoiselle. Ça pourrait mal tourner , ou alors tourner bizarrement . Il posa le désinfectant sur le lit, ainsi que la seringue et se leva pour aller jeter le coton et en prendre un propre par la même occasion. Maintenant que c'était propre autour de la plaie, il allait s'assurer que ça le soit à l'endroit où il piquait . Parce que ça avait le temps de sécher, entre temps, et de ne plus être suffisamment "propre" pour diminuer les risques . Enfin bref, une histoire de protocole . Pas besoin de se perdre dans les détails concernant l'infection d'un organisme par un microbe parce que la peau et / ou le matériel médical n'a pas été désinfecté . C'était simple mais ennuyeux et tellement logique que le blond se demandait pourquoi on avait vraiment besoin de l'apprendre . Faut croire que pour certaines personnes, c'est juste le genre de choses pas super évidentes . Il prit le matériel à points de suture et revint s'asseoir sur le bord du lit, posant tout le matos sur ses genoux à nouveau .

" J'ai pas très bien compris cette histoire avec Bloody , mais ça doit pas être terrible. Elle est encore là, dans le sens ou elle vous "embête" encore, en ce moment ? Enfin, faites quand même attention, ça laisse des cicatrices n'empêche... "

Commentaire inutile, il en convenait . Peut être qu'elle ne pouvait pas y faire grand-chose. De l'art de parler pour ne rien dire .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rei Kuran

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 14/03/2013

Feuille de personnage
Hybride de: : Personne
Maître de: : Naélyne et Seirên
Situation professionnelle:: Je n'en ai pas

MessageSujet: Re: Non.. pas un homme en blanc.. [PV: Crimson M. Lewiss]   Ven 28 Juin - 10:42






Non.. Pas un homme en blanc..

Crimson M. Lewiss & Rei Kuran
✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝✝


Le jeune docteur sourit un peu à sa patiente. Il faut dire, que certes, Rei détestait les piqures.. Normal.. Après tout ce qu'elle avait vécu.. Elle se rappelait tout ce qu'elle avait vécu, dans cette.. pièce.. Qui se trouvait tout au fond du couloir des chambres.. Cette pièce que Lawrence avait interdite à tout le monde depuis. Lawrence s'en voulait tellement d'avoir laisser sa fille entre les mains de nombreux médecins incompétents.. Qui lui avait fait du mal à un point tel qu'elle en était devenue encore plus malade.. Mais pour cette fois, elle allait supporter la piqure, ce n'était rien. Elle sourit donc au jeune Crimson.

<< Vous pouvez piquer, ne vous inquiétez pas, je n'ai pas peur. >>

Elle essaya donc de se détendre tout doucement. Elle pensait à Ichiru, et à son père. Quand elle pensait à eux, elle se détendait très rapidement. Quand au médecin, il continué à désinfecter la plaie, puis il alla chercher du matériel, puis il revint s'asseoir près de Rei. Il parlait de Bloody. Rei s'en doutait, elle avait commencée à en parlait, il fallait terminer.

<< Je.. Bloody elle est toujours entrain de m'embêter.. Mais la, Ange l'a bloque le temps que vous me soigniez, pour éviter que j'ai une crise, au cas ou.. >>

Elle le regardait, encore, un peu l'air triste. Elle savait qu'il allait lui conseiller de se soigner, et la, bien sur, elle lui expliquera tout le fin mot de l'histoire.



Fait par Hina Sweet de Templactif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Non.. pas un homme en blanc.. [PV: Crimson M. Lewiss]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Non.. pas un homme en blanc.. [PV: Crimson M. Lewiss]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Monture sang-froid et homme lézard
» Voilà un homme que Sarko ne comprendra pas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Quartier chic :: Manoir des Kuran-
Sauter vers: