Venez incarner un maître possédant un neko, ou un neko au service de son maître, sur l'île des Tanuki !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand l'ours sort de sa cage [Pv Eka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tenshiro Riku

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 14/03/2013

Feuille de personnage
Hybride de: : Eka
Maître de: :
Situation professionnelle::

MessageSujet: Quand l'ours sort de sa cage [Pv Eka]   Jeu 14 Mar - 19:53

Il me sembles que vous savez déjà pourquoi je suis la. Je me suis défendu pour finalement finir derrière des barreaux, sous nourri, comme un vulgaire criminel. Oui, un criminel. Les hommes sont idiots, n'empêche. Il avait perdu son combattant et gardien le plus puissant pour une poignée de larves qui étaient simplement un peu trop sûres d'elles. Ouais, c'est idiot. M'enfin, cela ne me changeait plus grand chose du coup, hormis peut être que j’avalais de la bouffe infecte au lieux d'une bonne pizza a l'heure actuelle. On m'avais laissé poireauter dans ma cage avec mon pantalon large et mes tongs traditionnelles. Sans doutes qu'ils voulaient exhiber mes muscles pour que je partes plus vite. C'est pas comme si le "Riku, Gardien de génie" ne suffisait pas sur le petit écriteau qui pendouillait a ma cage, hein? Franchement, si ils auraient vraiment voulus me faire une bonne action... je me tuerais pour avoir rien que quelques centimètres de plus. J'étais obligé de rester penché légèrement en avant et mes épaules étaient collées aux barreaux de ma cage (ceci en sachant que j'étais assis en tailleur, bien entendu). Ils m'avaient même retiré mon argent de poche, les bougres. Bah, c'est pas comme si ils ne me le rendraient jamais... une fois sorti de la. Maintenant restait a savoir quand je pourrais enfin revoir la lumière du jour. Au fur et a mesure que le temps passait, l'envie de briser ces si fragiles barreaux, d'assommer le garde et de me barrer me donnait de plus en plus envie. Oui, je commençait a me lasser. Mais bon, que voulez vous. Peut être que si je sortais maintenant, une bonne dizaine de minutes après seulement, quelqu'un se pointerait devant ma cage. Cette pensée m'arracha un léger soupir alors que la fine clochette sonnant l'entrée d'un client sonnait. J'aurais bien levé la tête pour pouvoir voir de qui il pouvait bien s'agir, au moins par curiosité, mais cela ne m'étais pas possible. Dans un nouveau soupir, je me décida donc a faire quelque chose contre ça, élargissant volontaireent les bras histoire de plier un poil les barreaux, ce qui me permit de mettre un léger coup sur le sommet de ma cage, élevant ainsi de "plafond" de quelques centimètres. En tout cas, cela servit assez pour me permettre de redresser la tête dans un claquement d'os sourd. Ma nuque avait aprécié le mouvement, et ce n'était pas la seule. Je pus enfin étirer tant bien que mal les muscles de mon dos, qui firent bien entendu de même. Une fois ceci fait, je releva le regard afin de constater qu'une jeune femme était devant ma cage, a m'observer faire.

Je pouvais lire certains sentiments dans son regard. Cependant, je ne sais pas si c'était de la peur ou une certaine admiration. Peut être un subtil mélange des deux? En tout cas, elle semblait ne pas vouloir rester la. elle dégageait l'impression de mépris que certaines personnes ont devant des gens qu'elles ne peuvent pas digérer. Je ne pensais pas lui avoir fait quoi que ce soit de mal, enfin, peut être que prendre la liberté de me faire un peu d'aise lui semblait inadmissible? Bah, j'étais bien obligé, je serais mort, recroquevillé sur mes propres os si je n'avais pas fini par le faire. En tout cas, mon regard était simplement planté dans le sien. Respectueusement, c'est un fait, mais pas comme si je me pensais inférieur, non, non. Je ne me pensait ni inférieur ni supérieur. Du peu que je voyait d'elle, elle semblait assez belle, peut être travaillait-elle dans le mannequinat? Ce genre de personnalité aurait sans doutes besoin d'un protecteur lors de leurs sorties? Au moins pour éviter qu'on abime leur joli corps. C'est ce qui les rendait célèbres, non? Pour le moment, ma matière grise était surtout occupée a me demander ce que je pourrais enfin m'envoyer comme repas bien chaud une fois sorti de cette saloperie de cage. Le "vendeur" arriva vers elle avant de lui demander si elle voulait me voir en dehors de la cage, de quoi j'étais capable, peut être? Depuis que le bougre m'avait vu décimer un arbre, il ne se lassait pas de toujours trouver un prétexte pour me voir le refaire. On peux dire que ça semblait l'amuser, le bougre. L’animal au dessus de moi rendit le coup précédent (celui qui avait relevé sa cage avec le plafond de la mienne, suite logique) en sautant a l’intérieur de sa cage. Ma tête étant contre la paroi supérieure, cela m'arracha un léger grognement alors que je lui rendis a nouveau, relevant en plus sa cage. Au bruit qu'il fit, il s'était même cogné au plafond de sa propre cage. Zut, j'avais frappé un poil trop fort. Je n'avais pas laché le regard de la jeune femme pendant ce temps. Oui, je n'avais pas besoin de voir autour de moi pour savoir ce que j'y faisait. Mais bon, normalement, tout le monde en est capable. L'homme lui donna encore quelques renseignements, comme le fait que j'étais mêlé d'un ours et que j'étais aussi né par voie "humaine", contrairement a tous les autres ici présents. Je me contentais de la fermer, espérant pouvoir bientôt m'enfourner une quelconque pizza.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand l'ours sort de sa cage [Pv Eka]   Jeu 14 Mar - 20:28

Ce matin, je m’étais levé de mauvaise humeur. Hier j’avais été attaqué par un fan qui voulait me violer. C’était la police qui était venu m’aider. Je m’étais senti si faible et j’avais pris une décision. Aoi m’aidait, pas pour me défendre, c’était une plaie, il me fallait un autre homme pour me servir de garde du corps. Un grizzly serait bien ! Rien qu’à cette pensée, je souriais. Enfin passons… Lorsque j’avais pris ma douche, j’avais regardé les bleus sur mes bras et le suçon sur le cou, rien que de penser à ce moment m’horripilais, je détestais cela… Souriant, j’avais pris mon bain et avait frotté plus que d’habitude, laissant des marques rouges sur mon corps. Des larmes de rages tombèrent sur mes joues et je me baffais mentalement, puis, me levant, je m’habillais d’un top rose pâle avec un jean à ceinture, me regardant, j’attachais mes cheveux en une queue de cheval haute et mis mon habituel gloss. Descendant l’escalier, je regardais où était Aoi, mais ne le voyant pas, je décidais de partir vers l’animalerie.

Marchant d’un pas gracieux, je restais cependant sur mes gardes, ne voulant pas être de nouveau attaqué par surprise. Je marchais vite vers l’animalerie et fermais tout aussi vite la porte derrière moi. Regardant le contenu du bâtiment vite fait, je fus vite attiré par un ombre. Me dirigeant vers lui, je le regardais bouger craquant ses os. J’étais à la fois apeuré du fait qu’il pouvait me briser telle une simple branche d’arbre et émerveillé par ses muscles. Le vendeur me dit ses qualités et ses défauts et je l’arrêtais, puis me mis à la hauteur de l’homme, parlant doucement. Je me surprenais moi-même, car je n’avais plus parlé de cette façon depuis un long moment.

« Tu t’appelles comment ? Je suis Ekatherina et je suis mannequin. J’ai besoin de quelqu’un comme garde du corps assureras-tu cette tâche ? Ton emploi du temps sera léger et tu seras libre, sauf les jours où j’aurais besoin de toi ok ? »

Je souriais et vu que l’une de mes jambes montrait un des bleus, je me relevais vite pour le cacher, bien que je savais que l’ours en face de moi l’avait vu, enfin tant pis. Je regardais le vendeur et lui dit que je le prenais, peu importait sa réponse, je le prenait, j’avais vraiment besoin de lui….Vraiment…. Et commeça, plus personne n'oseras se dresser contre moi ou tenter de m'attaquer, grâce à lui, mon garde du corps!!
Revenir en haut Aller en bas
Tenshiro Riku

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 14/03/2013

Feuille de personnage
Hybride de: : Eka
Maître de: :
Situation professionnelle::

MessageSujet: Re: Quand l'ours sort de sa cage [Pv Eka]   Jeu 14 Mar - 21:00

Je l'écoutais calmement. Elle semblait calme et posée bien que quelque chose semblait réellement lui faire peur. Le bleu sur sa jambe m'en apprit plus long sur le sujet. Il semblerait que ma déduction d'un peu plus tôt soit bonne, elle bossait bien dans le mannequinat et un bleu dans ce genre d'endroit ne se faisait pas seul, surtout quand on tente de le cacher aussi rapidement. C'était donc l'heure pour moi de sortir? Enfin ! Je l'observais encore un moment. Elle ne m'avais même pas laissé le temps de répondre qu'elle était déjà en train de dire au vendeur qu'elle me voulait. Bah, en soi ce n'est pas dérangeant, bien au contraire. Certains des autres enfermés semblaient agités, sans doutes déçus que cela ne soit pas encore leur heure. J'avouais être désolé pour eux, surtout que j'étais la depuis beaucoup moins longtemps qu'une grande partie d'entre eux. Je me déplaçait tant bien que mal vers le bout de la cage, prenant les barreaux a pleine main afin de les écarter minutieusement, alors que j'entendais le vendeur dire qu'ils allaient régler les détails. Il me fallut peu de temps pour m'ouvrir la cage et sortir, tranquillement, exactement comme si ne rien était. Elle l'avait suivi jusqu'au comptoir histoire de régler les paiements et autres et personne ne m'avait encore remarqué. En fait, c'est le vendeur qui m'offrit des yeux ronds quand il entendit mes os claquer une seconde fois, cette fois-ce de manière plus complète. Il ne s'attendait sans doutes pas à me voir hors de ma cage aussi vite et surtout, seul. Après tout, c'était compréhensible, il est vrai que je n'étais pas "basique". Bien que mes traces animales étaient bien masquée, tout mon potentiel de combat naturel était clairement boosté et amélioré. On avait fait de moi une simple machine de combat naturelle. Par chance, j'avais réussi a garder, en moi, cet esprit humain et simple qui me permettait de pouvoir rester moi même. Alors qu'ils réglaient les détails, je me tournai vers mon fameux voisin du dessus, que j'avais choppé a quelques moments rire des signes de douleurs qui pouvaient m'échapper de temps a autre. En tout cas, a peine m'avait-il vu debout qu'il ne faisait plus le malin. Du haut de mes deux mètres passés et de l’éternelle montagne de muscle qui m'accompagnait, il avait rapidement opté pour ne solution simple et compréhensible : le silence. Une fois que les papiers furent remplis, je me contentai de récupérer ma chemise, que j'enfilai tranquillement, gardant le veston léger sur l'épaule (même position que sur le vatar) Je vérifiait dans mes poches qu'ils ne m'aient rien volé, une fois sur du cas présent, je m'inclinais poliment devant la jeune femme se trouvant devant moi, prenant enfin la parole.

-Enchanté, miss Ekatherina. Je suis Tenshiro Riku. Pour répondre a votre question, je suis né et ai été forgé dans l'humble but de protéger la personne qui voudra de moi. De ce fait, oui, il vous suffit simplement de me dire quand vous aurez besoin de moi et je ferais en sorte que rien ni personne ne soit en mesure de vous atteindre, vous en avez ma parole.

Mes mots étaient simples, précis et surtout, en disait long sur le nombre de crânes que j'avais déjà pu écraser au nom de la protection de mon "maître" précédent. Bien qu'il ai été un idiot, il se défendait seulement d'autres idiots, ou du moins, m'avait prit pour ça. Espéront que cette femme serait moins idiote, dans le cas contraire je favoriserai sans doutes de nouveau la cage. Je me redressai alors que je la regardait simplement, attendant donc d'avoir a la suivre, ou a l'écouter. Je verrais bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand l'ours sort de sa cage [Pv Eka]   Jeu 14 Mar - 21:38

Alors que j’étais partis pour régler les papiers, je ne vis pas la masse sortir de la cage et imposer sa grandeur et sa musculature. Me tournant, une fois les papiers finis, vers l’homme ours, je dus me retenir pour faire un bond en arrière, car autant dire qu’il m’avait surpris. Le cœur battant rapidement, je crus voir ma vie défiler devant mes yeux. Je ne sais pourquoi, mais avec lui, je me sentais différente, mais surtout apeuré. Certes, il ne me violerait pas ou ne me battrait pas comme mon père là fait, et encore, si je ne le l’embêtait pas, mais il imposait une aura tellement forte, que je ne pouvais l’éviter ou l’ignorer. C’était la première fois que je ressentais cette peur, avec ces vibrations dans le ventre, signe d’un mauvais présage. Pourtant, je décidais d’affronter mes peurs et m’avançait vers lui. Je me mis à rougit voyant que j’étais petite comparé à lui. Pourtant j’étais mannequin et donc grande, mais pas assez pour la masse de muscle en face de moi. Me reprenant doucement, mais surement, je lui annonçais le programme, qui commencerait par aller manger, car autant avoué que je n’avais pas mangé ce matin et que j’avais faim. Le regardant, je rigolais à une de mes pensées.

« Tu n’es pas du style à manger de la salade toi n’est-ce pas ? »

Je rigolais à gorge déployer n’ayant pas rigolé depuis si longtemps, cela me fit du bien. Mais je me repris vite et retrouvais mon sérieux, regardant ensuite la masse, je décidais qu’on irait à une pizzéria, là-bas ils faisaient des salades très bonnes, quant aux pizzas, je ne les ai jamais goûté, je fais attention à ma ligne après tout ! Je lui dis qu’ensuite nous irons lui acheter des vêtements et des chaussures s’il en avait besoin et qu’après nous irons chez moi, pour lui montrer le chemin et qu’il sera libre ensuite. Le vendeur me tendit un collier que je refusais et je sortais en attendant le jeune homme. Direction le centre commercial.

Lorsque je marchais pour aller vers le bâtiment de mes désirs, je regardais les lieux, tout était magnifique, bien différent des grandes villes bruyante, là, il y avait un silence qui était différent, pas stressant comme dans les métropoles. Le soleil commençait à taper et commençant à avoir chaud, je retirais mon pull, oubliant les bleus sur ses bras, j’attachais ce dernier autour de ma taille. Voyant le centre commercial un peu plus loin, je regardais derrière moi, regardant que le jeune homme soit toujours présent, ce qui était le cas. Je lui demandais pourquoi il s’enfuyait pas, vu qu’il aurait pu et me tournais marchant le dos tourné à la route devant moi. Je n’avais pas besoin de voir la route derrière moi, vu que je connaissais le chemin par cœur.

Enfin arrivés au centre commercial, je me dirigeais vers la pizzeria et m’assis à une table pour deux. Prenant le menu, je lui dis de prendre ce qu’il voulait, que l’argent n’était pas un problème. Regardant pour moi, je décidais de prendre la salade césar avec du poulet, du mais, des tomates cerises, de la salade, naturellement et en sauce, une sauce balsamique conviendrait parfaitement ! Et en boisson, je me laissais aller pour un diabolo citron, ma boisson préféré. Je m’étais laissé aller à ce petit laisser aller, car j’avais vraiment envie de cela et aussi car ça faisait longtemps. Puis regardant Riku, je lui dictais mes règles.

« Bon alors, j’ai un autre hybride du nom d’Aoi, assez craintif, essaie de ne pas trop lui faire peur stp. Quand à ton emploi du temps, tu n’en n’a pas vraiment, quand je te demanderais de venir avec moi, tu viendras, sinon tu es libre de faire ce que tu veux, voici les doubles des clés pour pouvoir rentré, mais si tu rentres tard, ne viens pas me réveiller ! Sinon…. Tu dois m’appeler Katja-sama ou Ekatherina-sama, comme tu veux, pas de maîtresse. Des questions ? »

Je luis tendis les clés où je rajoutais son nom et lui indiquait quelle clé correspondait à quelle porte. Il y avait en tout cinq clé, celle de la maison, celle du portail, celle du garage, celle de sa chambre et celle de la cave.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand l'ours sort de sa cage [Pv Eka]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'ours sort de sa cage [Pv Eka]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'oiseau sort de sa cage .: FB :..:Rp en solo.:
» Le lion sort de sa cage [Loucas, Calissa, Vargas]
» [FLASH-BACK] Quand l'oiseau sort de son nid... /PV Alberto Falcone/
» Quand le mauvais sort te tombe dessus à nouveau... [PV Nobuo Inu]
» Quand ton idole sort de sa série ... [PV Bellamy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives des petits tanuki~ :: Adoptions-
Sauter vers: